Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 novembre 2017 5 17 /11 /novembre /2017 09:00
Aujourd'hui comme hier, avant hier, avant ... et demain, après demain, après...
Repost 0
Publié par Lee Rony - dans Divers
commenter cet article
16 novembre 2017 4 16 /11 /novembre /2017 18:56
BEAUVAL - 03
BEAUVAL - 03
BEAUVAL - 03
BEAUVAL - 03
BEAUVAL - 03
Repost 0
Publié par Lee Rony - dans Photographie
commenter cet article
15 novembre 2017 3 15 /11 /novembre /2017 09:00

Me Before You – Thea Sharrock – 2016 – 110'

AVANT TOI

William Traynor est jeune, beau, riche, il a tout pour lui. Ce matin là il pleut et il téléphone en sortant de chez lui. Il regarde à gauche, mauvaise pioche, c'est de droite qu'arrive la moto qui le percute, violemment.

AVANT TOI

Louisa Clarck, plus souvent appelée Lou, est serveuse dans un salon de thé, mais les affaires marchent mal et elle se retrouve licenciée brutalement. Il va lui falloir repenser à son avenir et c'est compliqué. Elle s'essaie à plusieurs professions, éleveuse de poulets, esthéticienne... rien qui lui convienne encore. Jusqu'à ce que le pole emploi de l'endroit lui propose de s'occuper d'une personne handicapée, pendant six mois. Aucune qualification requise et un bon salaire à la clé.

Elle se rend donc à l'adresse indiquée et débarque dans un véritable château, un autre monde pour elle.

AVANT TOI

Une femme la reçoit, l'introduit dans la maison, lui présente son travail, s'occuper d'une personne tétraplégique. À la question : quel est votre projet d'avenir, elle ne trouve rien à répondre. Ça part mal. C'est le moment que choisit son hôte pour lui avouer qu'elle est la mère du patient, qu'il a été blessé dans un accident de la route, il y a 2 ans.

Finalement elle est retenue ! Les contraintes de son nouvel emploi sont nombreuses. Vient le moment des présentations. Avec Will, et Nathan, le coach, kiné. Lou, d'abord mal à l'aise s'adapte à cet environnement. Travailler chez les Traynor est un honneur, ou un exploit, ou les deux. Elle va apprendre à administrer le traitement de Will, dont elle fait partie, sinon pourquoi choisir une jeune et jolie femme sans expérience ?

Will est distant, ironique, les premiers contacts sont frais mais la jeune femme est pleine d'énergie, de bonne humeur, elle parle beaucoup, s'habille avec des couleurs vives, fait son maximum pour trouver ses marques dans un univers qu'elle découvre.

La question est : comment aider quelqu'un qui ne veut pas l'être ? Surtout quand il apprend que son ex petite amie s'est mise avec son (ex) meilleur ami. Everett était là, tu comprends ?

AVANT TOI

Lou ne se laisse pas faire et n'hésite pas à répondre à Will, à lui tenir tête, une attitude plus motivante que l'apitoiement qu'il voit chez ses parents. La vision d'un film sera le premier pas de l'un vers l'autre.

La glace fond ! Will est de bonne humeur, qui l'aurait cru.

 

Mais Will, fragile, tombe souvent malade, sa tension fluctue, ses muscles s'atrophient. Les ruptures de la moelle épinière sont irréversibles. Louisa se fait du soucis, l'hiver froid n'aide pas.

Il sera propice pourtant à un rapprochement, Louisa se risque à chanter, à parler de son enfance, de ses bottes qu'elle aimait tant.

AVANT TOI

Le printemps revient vite. Les jeunes gens sympathisent de plus en plus. Il accepte même d'être rasé. Tout se présente bien.

Jusqu'à ce que Louisa, surprenant une conversation entre les parents de Will, apprend qu'il souhaite mettre fin à ses jours, et qu'elle pourrait être mise à contribution.

AVANT TOI

En discutant de la situation avec sa meilleure amie elle se dit qu'elle pourrait montrer à Will que sa vie n'est pas finie, qu'il peut faire beaucoup de choses sympas. Assister aux courses se passe moyennement mais le concert classique est une réussite.

Comme l'anniversaire de Lou, en famille, avec son fiancé.

AVANT TOI

Will n'en perd pas son projet de vue pour autant. Ils font malgré tout des projets, partir tous les deux. Louisa est optimiste, jusqu'à ce que Will rechute. Le temps de se remettre et ils peuvent partir !

AVANT TOI

L'amour peut-il triompher de la souffrance, d'un avenir si loin de celui que l'on espérait ? Si une femme peut convaincre un homme de surmonter ses difficultés pour elle c'est bien Emilia Clarke. Y parviendra-t-elle...

AVANT TOI
Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai vu Cinéma
commenter cet article
14 novembre 2017 2 14 /11 /novembre /2017 09:00

Défectoire : Lieu de restauration collective où ce que l'on mange semble l'avoir déjà été. Plusieurs fois !

Mort : Point, d'interrogation pour certain, d'exclamation pour beaucoup, de suspension pour les autres. Final, pour tous.

Motxicomane : individu cherchant toujours le mot juste, et, quand il la trouvé, se demandant s'il n'y en a pas un encore plus précis, et, quand il l'a trouvé...

Mythocratie : Système d'organisation sociale basé sur des représentations mentales commune à la majorité de ses habitants. Il recouvre tous les modes de gouvernement existant à ce jour.

Néant : Le dernier nom de dieu, à moins que ce ne soit le premier. Ou les deux, avec rien au milieu.

Notisme : Doctrine prétendant qu'il convient de n'adhérer à aucune.

Presse : Masse de papier écrasant la merde pour en tirer de l'encre qu'elle transformera en pognon.

Preuve : Ce dont l'absence permet aux coupables de s'en tirer. Et même la présence s'il a un bon avocat.

Psychautistique : Conviction qu'une théorie mentale est capable de solutionner tous les problèmes auxquels se confronte un esprit, sauf celui dont il est le symptome.

Racemblement : Réunion réservée à des gens croyant se ressembler, sans comprendre qu'ils ne sont qu'identiques.

Talent : Capacité à faire les choses moins bien qu'un génie mais à en tirer une vaine fierté malgré tout.

Thanatographie : Ce que l'on fit avant, quand on était mort sans le savoir.

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans Mon dictionnaire
commenter cet article
13 novembre 2017 1 13 /11 /novembre /2017 09:00

Science & Vie HS Spécial Extra Terrestres 2016

 

VIE TERRESTRE

Est-elle d'origine cosmique ?

 

La théorie de la panspermie veut que la Terre aurait été colonisée par des micro-organismes venus de l'espace. De récents travaux évoquent plutôt des molécules extraterrestres ayant atterri dans les océans de la Terre primitive, y déclenchant des réactions chimique propices à l'émergence du vivant.

En février 2015 Milton Wainwright affirme avoir trouvé dans un échantillon de poussières une bille en titane du diamètre d'un cheveu humain contenant une substance biologique proche d'un champignon. Pour le ''chercheur'' cela prouve l’envoi par les extraterrestres de micro-organismes pour ensemencer notre planète.

Un hurluberlu ? Non, un défenseur de la théorie de la panspermie reprise et popularisée en 1908 par le chimiste suédois Svante Arrhenius, laquelle postule que la vie sur Terre vient de l'espace. Nous serions des aliens qui s'ignorent. Certains n'hésitent pas à affirmer qu'il s'agit de l’œuvre d'une intelligence extraterrestre. D'autres évoquent seulement des spores transportées par des météorites. Une hypothèse parmi d'autres que rien ne démontre réellement. Autre inconvénient : elle ne dit pas d'où vient cette première forme de vie, ''repoussant simplement le problème de son origine sans répondre à une question'' souligne Nicolas Mangold.

L'origine extraterrestre de la vie Terrestre est-elle à éliminer ? Non, des spores, enfermées dans des météorites, pourraient venir jusqu'à nous et survivre à leur entrée dans notre atmosphère. Les exobiologistes sont certains que des molécules organiques ont atterri dans les océans de la Terre primitive il y a 4 milliards d'années pour être intégrées dans un ensemble de réactions chimiques menant à la naissance du vivant. 3 à 4 % des fragments de comètes, astéroïdes ou planètes recensées contiennent des molécules organiques. Parmi elles, des acides aminés, (constituants des protéines), des bases nucléiques (constituants de l'ADN) et des lipides (constituants des membranes cellulaires). La météorite de Murchison, tombée en 1969 en Australie s'est révélée porteuse de 70 acides aminés, dont 8 faisant partie des 20 entrant dans la composition des protéines du vivant ! Au total c'est plus de 14 000 molécules organiques qui ont été détectées dans la météorite. Elles contiennent du carbone, de l'hydrogène, de l'oxygène, de l'azote, du soufre et du phosphore, six éléments associés à la vie sur Terre. Des recherches ont été conduite sur des comètes et ont découvert des éléments nécessaires à la vie.

Après la formation de la Terre celle-ci subit un intense bombardement de comètes et d'astéroïdes qui importa beaucoup de matière extraterrestre. Dix millions de milliards de tonnes de matière carbonée complexe seraient arrivées sur Terre, formant une couche de 30 mètres. Les océans primitifs auraient fonctionné comme des microréacteurs chimiques. Donnant, in fine, naissance à la vie sur Terre.

Celle-ci serait donc la combinaison d’éléments nés, et d'autres arrivés, sur Terre. Rien ne permet de choisir une hypothèse. Le décor et les personnages sont connus, il reste à écrire le scénario des origines de la vie. 

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai lu Science
commenter cet article
12 novembre 2017 7 12 /11 /novembre /2017 09:00

The Butcher Boy – Roscoe Arbuckle – 1917 - 24'

 

Fatty s'occupe du rayon boucherie dans une grande surface alimentaire. Il amoureux de la caissière, Amanda, qui se trouve être la fille du patron. Mais il n'est pas le seul dans ce cas, Slim Snavely, le premier vendeur du magasin est aussi sur le coup. Le tout sous les yeux de Teddy, le chien, qui ne se gêne pas pour donner son avis, à sa façon.

Les relations entre les deux hommes sont problématiques et dépassent parfois le simple cadre verbal et causent quelques dégâts.

M. Grognon est le père d'Amanda, pour que cesse ce conflit il décide d'envoyer sa fille en pension dans un institut pour jeunes filles tenu par Mlle Laure Apprendrai, où les hommes sont interdits et où les étudiantes ne peuvent recevoir de courrier que de leurs parents.

 

Mais nos rivaux amoureux n'entendent pas se laisser arrêter par un obstacle aussi simple et trouvent le moyen de contourner cette interdiction. Il leur suffit de se déguiser en femme, ainsi ils pourront entrer dans l'école et enlever Amanda. L'un, Fatty, se fait passer pour Candy, la cousine d'Amanda, pour se faire inscrire. Slim arrive en second. Bien entendu l'affrontement est inévitable.

Cette fois Teddy n'y comprends plus rien !

Heureusement il y a un prêtre à proximité, ça peut servir.

 

Pour préparer son film Roscoe Arbuckle recherche des seconds rôles. Alors qu'il se promène avec Lou Angers, ancien acteur et directeur de studio, à Times Square ils rencontrent Buster Keaton que le second connaît pour l'avoir rencontré dans plusieurs théâtres alors que Buster connaît, et apprécie, les films de Fatty. Celui-ci l'invite sur le film, puis à participer à la scène en cours de tournage.

Ne manque qu'un costume à Keaton, celui qu'il choisit ressemble à ceux qu'il portera tout au long de sa carrière, la salopette, le chapeau. Buster apparaîtra régulièrement dans le film, d'abord comme Malec, un client venu acheter de la mélasse, plus tard il participe à un lancer de sacs de farines et d'objets divers. Il est même spectateur du combat entre Fatty et Slim.

 

Les gags alimentaires font souvent recette, de même que les déguisements, mais le tout est fait avec beaucoup de bonne humeur, et, parfois, un brin de méchanceté gratuite.

La meilleure ! Faites-vous une idée ici.

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans Cinéma
commenter cet article
11 novembre 2017 6 11 /11 /novembre /2017 09:00

Ce n'est pas qu'une odeur qui envahit mes rêves,

Les noyant dans un flot de sensations atroces,

D'images d'autrefois dans un jour qui s'achève,

Que s'approche la nuit, tel un monstre féroce.

 

Nous l'avions cru repue, à jamais endormie,

Oubliant ses besoins, sa soif et ses instincts.

Mais il n'en était rien car une telle ennemie

Se gave de nos peurs chaque soir et matin.

 

Alliés ou adversaires, où est la différence

Quand leurs cadavres sont allongés dans la terre,

Vite couverts de mouches qui viennent faire bombance

Et pondre, car la vie profite de l'enfer.

 

Hier soir auprès de moi j'avais dix camarades,

La fin du jour venue, le calme de retour

Combien auront été volé par la Camarde ?

Serais-je de ceux-là ou quand viendra mon tour

 

Aurais-je le temps pour sentir ses bras glacés,

Ou tout s'assombrira comme une lampe éteinte ?

Verrais-je fondre le ciel, serais-je dispersé,

Mordu par mille crocs, étouffé par mes plaintes ?

 

Survivrais-je à tout ça avec le souvenir,

Des amis disparus, blessés ou estropiés ?

Serais-je médaillé par des pitres au sourire

Heureux de ne pas être des gueules cassées.

 

 

L'odeur est toujours là, rien ne put l'effacer.

Un esprit peut mourir, dans un corps qui oublie.

Prétendre parvenir à vaincre le passé

C'est croire que le masque est celui de la vie !

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans Poésie
commenter cet article
10 novembre 2017 5 10 /11 /novembre /2017 08:52
BEAUVAL - 02
BEAUVAL - 02
BEAUVAL - 02
BEAUVAL - 02
BEAUVAL - 02
Repost 0
Publié par Lee Rony - dans Photographie
commenter cet article
9 novembre 2017 4 09 /11 /novembre /2017 09:00

Shawn Seet – 2016 – SBS – 4 épisodes

 

Tori est policière, elle accompagne son fils, Will, sur la plage où elle retrouve son père, mais son téléphone la rappelle à ses obligations. La victime s'appelle Haris Rexhaj, habitait près de l'Océan et a été battu à mort dans la nuit avec un objet contondant, sur son lit, après avoir été attaché. Reste à annoncer le décès à la famille, justement en pleine fête quand les policiers débarquent.

Sa famille est sous le choc, le pire sera quand elle apprendra que la victime était homosexuelle, ce que la mère ignorait, mais pas le frère, jumeau, ainsi peut-il identifier un visage sur une photo, Rohan, un ''perse flippant'', mais il ignorait que Haris utilisait ''Thrustr'' pour faire des rencontres.

Torri commence par interroger le voisinage puis se renseigne sur ''Thrustr'', elle a justement un ami qui connait l'application. Reste à définir la nature du crime, homophobie, cambriolage... l'enquête prend du temps pour démarrer. Le soir Torri retourne sur les lieux, se promène, explore, regarde, s'imprègne de l'environnement. Après quoi elle rentre, retourne son fils, une soirée banale !

Le lendemain l'arme du crime est retrouvée, mais son séjour dans l'eau rend la découverte d'indice difficile. En revanche un crime avec le même mode opératoire a été commis au Parc Cardinal. 26 ans plus tôt, juste devant M. Mac, un voisin de Haris, un homme violent qui n'aimait pas le jeune homosexuel. Le chef inspecteur n'y croit pas, il conseille à son enquêtrice de retouver Rohan. ce qui va être fait.

Celui-ci explique sa relation avec Haris, combien ils s'aimaient, et que leur rupture vint après qu'il ait demandé à voir la famille de son amant. Après quoi il devra expliquer son appel à la victime, pourquoi il sortait de chez lui à 5 heure du matin. Rohan raconte qu'à son arrivée Haris était déjà mort, et qu'il a appelé la police.

S'il n'est pas coupable il est au moins illégalement sur le territoire et c'est suffisant pour l'emprisonner, et pour perquisitionner chez lui. Rien qui démontre sa culpabilité.

La découverte du portefeuille apporte quelques indices, comme une note de bar. Tori revient au crime de 1990, l'accusé de l'époque, Adamski, a disparu et le policier chargé de l'enquête a démissionné. Une bonne raison pour l'interroger. Ainsi apprend-t-elle que durant on incarcération Adamski a changé de sexe. Elle apprend bien des choses, et qu'il y a eu bien d'autres meurtres. À l'époque ''casser de la tantouse'' était une activité régulière pour certains gangs. Et certains membres sont devenus important depuis. L'un d'entre eux possède un bar !

En fouillant le passé elle trouve un troisième corps retrouvé à peu de distance des autres, officiellement classé comme suicide.

Rohan qui s'est échappé appelle Torri, lui raconte ce qui s'est passé la nuit du crime. Elle le convainc de sortir, les mains en l'air.

Mais il préfère prendre un couteau, puis Torri en otage.

Mauvaise idée, au moins où ne retournera pas en Iran où il avait fait de la prison après 99 coups de fouets, dénoncé par son propre père.

À l'heure d'Internet sur smartphones, les images circulent vite et ce qui s'est passé sur la plage est déjà connu de tous. L'enquête de Tori n'en sera pas facilité, d'autant qu'en fouillant le passé elle pourrait mettre des noms qu'elle connaît sur des crimes attendant d'être reconnus comme tels.

 

Une série australienne ne se refuse pas, surtout en 4 épisodes. Un autre contexte, un accent différent, une époque, pas si lointaine où se passèrent de ''drôles'' de choses.

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai vu Serie
commenter cet article
8 novembre 2017 3 08 /11 /novembre /2017 09:00

Science & Vie HS Spécial Extra Terrestres 2016

 

VIE EXTRATERRESTRE

Mais à quoi pourrait-elle ressembler (Olivier Lapirot)

 

Plus personne, ou presque, ne pense que les extraterrestres ressembleraient à de petits hommes verts. En partant de la vie sur notre planète et des conditions possibles sur d'autres planètes les exobiologistes se font une idée de leur possible apparence.

La science-fiction a souvent imaginée l'aspect des aliens, les scientifiques l'ont rarement tentés tant l'équation comporte d'inconnues. La vie dépend de la température, de la lumière, de la composition de l'atmosphère, de la pression, de la gravité...

Avec un seul exemple connu, la Terre, il est difficile pour la science de décrire une forme de vie hors d'elle tant les environnements planétaires sont différents.

Reste à exploiter la logique. Elle aurait dû d'abord prendre une forme microscopique pour donner naissance à des êtres complexes, multicellulaires, comparable à la faune et à la flore terrestres, et, pourquoi pas, à des être aussi ''évolués'' que nous.

Si cette vie s'était développée hors la chimie du carbone nous ne pourrions ni la concevoir ni l'imaginer, il est probable que nous ne la verrions même pas. Sommes nous donc voués à chercher une vie semblable à la nôtre ? Pas sûr, des spéculations restent possibles qui dégagent des principes généraux aboutissant les contours d'éventuels E.T. La gravité est présente sur toutes les planètes et dépend de leur masse. Elle limite lat aille des êtres vivants qui risqueraient de s'écrouler sous leur propre poids. Les êtres microscopiques devrait ressembler à une sphère. Constitués d'eau ils sont forcément sensibles au phénomène de tension superficielle : la surface de contact du liquide avec l'extérieur doit être minimale. Pourtant comme le fait remarquer Michel Viso, exobiologiste au CNES ''il n'y a pas d'adaptation macroscopique à une planète. On ne peut pas dire parce qu'une planète a une forte gravité que ses habitants ont de grandes jambes. Prenez les animaux des steppes africains. Vous trouvez des lions, des antilopes, des girafes, des éléphants : certains ont de petites pattes, courent vite, d'autres ont des pieds massifs. Et pourtant, ils habitent au même endroit. L'évolution d'une espèce dépend de phénomènes locaux, de son environnement et des autres espèces qui vivent autour d'elles''.

L'évolution semble être une loi applicable partout dans l'Univers. ''la caractéristique du vivant tel que nous la connaissons, c'est l'hérédité : la capacité d'une molécule à stocker de l'information, comme l'ADN, associée à un système de lecture et de réplication, rappelle Pierre-Henri Gouyon, biologiste au Muséum national d'histoire naturelle. Cela permet l'évolution et la sélection naturelle.'' Si des bactéries apparaissent sur une planète similaire à la Terre, rien ne s'oppose à ce que l'évolution se mette en place.

Parmi les adaptations susceptibles de réapparaître à chaque fois qu'une nouvelle forme de vie émerge, on trouve d'abord les systèmes sensoriels, qui permettent aux espèces de survivre. Le développement du système nerveux rend probable l'apparition d'un cerveau qui permettra de traiter l'information provenant des organes des sens de manière sophistiquée, avec des aires spécialisées. La logique voudrait que les organes sensoriels soient à proximité de l'organe qui les traite. Comme est plausible la présence d'un tuyau, avec une entrée et une sortie, pour absorber la nourriture et rejeter les déchets. La capacité de voler semble inévitable bien que les besoins énergétiques pour rester en l'air imposent de sévères contraintes sur la taille des animaux. Le vol offre un énorme avantage pour échapper aux prédateurs ou chercher sa nourriture. Paradoxalement le vol serait plus facile sur une planète avec une plus forte gravité que la Terre.

La vie marine devrait elle aussi répondre à des impératifs biophysiques, comme la symétrie bilatérale. Les amphibiens extraterrestres pourraient en revanche se différencier de nos poisons, se passer d'écailles, pour peu que l'évolution ait pris un autre chemin.

Reste la capacité à manipuler des objets, à construire des outils, conditions à l'émergence d'une civilisation. Bras, mains, pattes, tentacules, antennes... la science se perd en conjecture.

Ainsi en prenant la vie terrestre comme exemple, la science parvient à dessiner les contours d'une vie située ailleurs.

Reste à trouver un spécimen pour juger des ressemblances et des différences.

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai lu Science
commenter cet article

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages