Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 avril 2020 2 28 /04 /avril /2020 08:00

Vernes / Coria – Le Lombard – 2005
 

 

Son physique explique que Sven Londorf soit surnommé le ''viking''. Venant de tuer deux policiers au cours d'un hold-up il fuit alors que des sirènes résonnent dans la rue. Engagé dans une impasse il se retrouve coincé par les policiers qui lui envoie du gaz asphyxiant. Les cops vont l'embarquer quand deux hommes du F.B.I. Interviennent pour récupérer Londorf.

Le ''viking'' se réveille à Washington où les deux hommes lui rappellent sa situation, difficile, et lui proposent d'adhérer à un projet de l'US C.B.E.R.C. Entre se soumettre et se voir condamner à mort son choix est vite fait. Sven se retrouve dans le désert de Mojave où en deux ans il devient un cyborg,

un super combattant. Au cours d'un entraînement son équipe est attaqué et il est convié à monter à bord d'un hélicoptère pour s'échapper. Un appareil où il peut sentir le parfum de l'Ylang Ylang.

Le même jour Bob Morane et Bill Ballantine débarquent à l'aéroport de San Francisco quand ils assistent à une scène extraordinaire. Ignorant que c'est Londorf ils sont surpris de le voir agir comme de rencontrer deux vieilles connaissances, Murdock et Levin, du C.I.C. qui leur parlent de l'exterminateur, un secret d'état mais depuis l'intervention du SMOG ils sont prêt à demander l'aide de nos amis, bons connaisseurs de cette organisation. Justement, Sven, est programmé pour tuer les ennemis du SMOG, dont ils sont. Ainsi sont-ils prévenus d'un adversaire qu'ils pourraient retrouver.

Justement...

Suivis par l'exterminateur ils inversent les rôles mais c'est un piège, Sven sait qu'ils sont là. Le temps étant passé nos héros se glissent dans la demeure où disparut Londorf. Celui-ci les attendait mais ignorait les réflexes de B&B. Trop rapide pour eux il parvient à s'échapper.

Le lendemain c'est Levison, de la C.I.A. qui vient les voir et leur expliquer le projet ''super combattant'' et leur demander leur aide, sans oublier qu'il importe de ramener ''l'exterminateur'' vivant. Comment refuser, surtout qu'ils sont impliqués et menacés. Ce qui dérange beaucoup Miss Ylang Ylang, toujours éprise de Bob et qui en veut beaucoup à Orgonetz de tenter de l'éliminer.

Pendant que Bob et Bill roulent la radio communique l'évasion d'un gorille, King, animal doté d'une grande force mais paisible.

Lui !

Ayant retrouvé la piste de leur cible ils la suivent à une ancienne conserverie. Celle-ci est pourtant difficile à surprendre, ses sens cybernétiques et sa force lui donnent des avantages qu'un appareil peut perturber, dans les mains de Miss Ylang Ylang qui ne peut imaginer qu'il arrive malheur à Morane.

Ce que ni l'un ni l'autre n'avait prévu c'était que M. Ming serait de la partie.

En attendant Bob et Bill font quelques emplettes, d'armes, en vue de leur prochaine rencontre avec l'exterminateur qui n'a pas perdu de vue son objectif : éliminer Morane et Ballantine.

L'ordre est dans son programme, mais il va faire une rencontre inattendue : King, le gorille des montagnes. L'exterminateur et l'animal vont se faire face et le second va tout de suite détester le premier, une preuve de lucidité s'il en est.

Le plus fort va gagner. King va retrouver sa compagne, Kong, et M. Ming capturer l’exterminateur. Tout est bien qui finit bien.
Sauf pour Sven, mais c'est bien fait pour lui.

Partager cet article
Repost0
23 avril 2020 4 23 /04 /avril /2020 08:00

Vernes / Coria – Éditions du Lombard – 2000

Morane est à San Francisco en reportage pour ''Reflets''. À l'hôtel il reçoit un appel de David Weï, antiquaire que le français connaît pour avoir déjà fréquenté sa boutique. Le commerçant lui propose un bronze ''Kouei'' avec incrustations de cuprite. Le français accepte, une bonne affaire ne se refuse pas. Il n'avait pas prévu que la pluie serait de la partie.

Non sans difficulté, travaux de voirie oblige, Bob arrive chez Weï. Entre, appelle sans que personne réponde. S'avançant il découvre le ''Kouei'' d'abord, M. Weï ensuite, agonisant sur le sol. Celui-ci a juste le temps de lui dire qu'il a été empoisonné, qu'il est trop tard, qu'il doit se méfier de Yin, contacter Li Yang, que dans sa main...

Au moment de repartir Morane tombe sur des ''Hatched Men''. Heureusement un antiquaire peut avoir des armes chez lui, une lance chinoise fera bien l'affaire. Le toit est la seule issue mais ses ennemis sont là.

L'avenir s'annonce mal mais une aide inattendue se manifeste.

Sa sauveuse se présente : Sarah Li Yang, un nom que Morane commence à connaître. À son hôtel ce sont les envoyés de Allan Li Yang qui se manifestent pour le convier chez leur employeur.

Ils sont convaincant, Bob ne peut dire non. Chez son hôte il retrouve Sarah. Il doit raconter ce qu'il faisait chez Weï, ce qu'il fait sans difficulté. Li Yang lui propose une association mais Morane préfère refuser.

Avant de changer d'avis. Mais quand il retourne à l'hôtel Yang Fatt Hing a disparu, avec Dumbrille ils se lancent à sa recherche. En vain, de retour à l'hôtel ils trouvent celui-ci désert avant qu'un incendie se déclenche, trop rapidement pour n'être pas criminel.

Morane parvient à s'échapper mais Dumbrille a disparu. Dans sa chambre il reçoit un appel de son vieil ami de la CIA, Herbert Gains, qui lui conseille de ne plus s'occuper des affaire de Fatt Hing. Bob accepte, promet, mais croise les doigts. Une idée lui vient, le ''Koueï'' proposé par Weï pourrait le renseigner or celui-ci est resté dans le commerce où notre ami décide d'aller le récupérer. Dans la boutique il est agressé par un pseudo cambrioleur qui parvient à s'échapper à la faveur d'une vibration sismique. Inutile de rester sur place, Bob récupère l'objet et rentre chez lui.

Dans le vase il découvre une inscription.

Après quoi c'est Dumbrille qui l'appelle pour lui donner rendez-vous sur la route de San José.

Enfin il retrouve Dumbrille qui peut lui dire la vérité, lui parler des ''Dragons enlacés'', émanation de la Triade qui doit se réunir dans la nuit. Il faut intervenir avant qu'il soit trop tard.

Comme si la Chine avait besoin d'un nouvel empereur !

 

Partager cet article
Repost0
17 avril 2020 5 17 /04 /avril /2020 08:00

Vernes / Coria – 2001 – Le Lombard 

1722, Venise, le comte Sylvio Saliorni regagnait son palais, une résidence où il entassait les collections égyptiennes entassées par Zapolo, son ancêtre dont le clou était la momie d'Am-thot-thep, roi dont les archéologues n'avaient pas trouvé trace pour le surnommer finalement, le Pharaon de Venise. C'est elle que Sylvio venait voir quand il rentrait chez lui. Ce soir là son serviteur sursauta en affirmant avoir vu la momie bouger, qu'il lui arrivait de sortir la nuit pour errer dans les rues.

Une nuit le comte entend du bruit, aucun de ses serviteurs ne répond et quand il rejoint son musée il trouve le sarcophage de sa momie vide. Le lendemain son corps fut retrouvé la nuque brisée sans que son assassin fut jamais découvert.

3 siècles plus tard Morane est penché sur son ''Histoire secrète de la Cité des Doges'', pour l'achever il se penche sur la légende du Pharaon de Venise, la résidence de comte Saliorni étant devenu sa propriété à la suite d'un don. Le lieu idéal pour parachever son œuvre. Explorant la bibliothèque de la demeure Bob trouve un tiroir secret où de vieux dossiers étaient cachés.

Passant devant le sarcophage il trouve celui-ci vide alors que la momie était là une heure plus tôt. Appelant le professeur Corvo, responsable des collections, il est rassuré d'apprendre que celui-ci déplaça la relique pour lutter contre les effets du temps. Bob peut ensuite se pencher sur de vieux documents concernant la découverte de la momie, et la présence, à l'époque, déjà, d'un professeur Corvo. Il trouve aussi la relation du meurtre de Saliorni imputé à un cambrioleur qui n'avait rien emporté.

Le lendemain Bob reçoit la visite de Leïla Issi, égyptienne, passionnée de l'histoire de son pays et désireuse de visiter son musée. Morane l'y autorise, la laisse seule mais l'observe de loin, la voyant parler à la momie qui a retrouvé sa place. À son tour Corvo aperçoit la jeune femme mais disparaît discrètement.

Le français est curieux aussi quand sa visiteuse s'en va la suit-il, s'étonnant d'avoir l'impression que ses pieds ne touchent pas le sol quand elle marche. Il est encore plus surpris quand il remarque Corvo sur la piste de la jeune femme.

Par curiosité Morane s'introduit dans le bureau du savant à la recherche de quelque chose, il trouve une vieille photo qui pourrait être de Leïla si elle ne datait d'un siècle. Il trouve aussi, à sa grande surprise, ce qui pourrait être une traduction de hiéroglyphes datant de la fin du XVIIème siècle. Le professeur Clairembart pourra sûrement l'aider. Ce qu'il fait en lui confirmant l'authenticité des documents découverts.

Revenant d'une visite à Corvo qu'il ne trouva pas il s'étonne de l'absence de la momie, il lui semble entendre un appel au secours mais un choc sur la tête le plonge dans l'inconscience. Au réveil il prétend avoir glissé mais garde l'impression que la voix entendue était celle de son amie Sophie Paramount.

Un appel le conforte dans cette idée en lui conseillant, s'il veut la revoir vivante, de venir le lendemain au château des aigles, une ruine près de San Paolino.

Arrivé sur place Bob remarque une fenêtre éclairée, s'en approche aussi discrètement que possible. Morane trouve Sophia attaché sur une bombe, la détache rapidement et s'enfuit avec elle.

Ainsi lui raconte-t-elle comment elle fut enlevée alors qu'elle venait le voir à Venise pour des membres de la Main Noire, bande que Bob affronta par le passé. Les maffieux préfèrent l'attendre chez lui où il rencontre un Corvo différent et plus agressif, mais sensible aux balles.

Une fois rentré Bob et Sophia libèrent Giuseppe, le majordome, et trouve les intrus, morts, ainsi que les restes de Corvo, aucun doute, c'est bien lui, ou ce qu'il en reste... avant que Leïla Issi ne fasse irruption pour...

Qui étaient Corvo, Leïla Issi, et surtout, quel était le secret d'Am-thot-thep ?

Pour le savoir vous savez ce que vous devez faire. Vous ne risquez plus rien, la momie n'est plus un danger.

J'espère !

 

Partager cet article
Repost0
31 mars 2020 2 31 /03 /mars /2020 08:00

suite de La revanche de l'Ombre Jaune

Vernes / Coria – Le Lombard – 1999 

 

Ballantine est à Rangoon à l'hôtel Strand, sur la piste de l'Ombre Jaune avec l'ambition de le tuer pour venger son ami. Il y reçoit un message laissé par le docteur Par... qui lui fixe un rendez-vous à la pagode des Nats. Le taxi l'abandonne à proximité, pas question d'aller dans un lieu ayant une si mauvaise réputation.

La preuve, Bill est attaqué par une bande de dacoïts. L'écossais est en danger mais des coups de feux résonnent qui mettent les assassins en fuite. Ils paraissent venir d'un couple étrange, un lépreux aveugle et une enfant. Impossible pour notre ami de les retrouver.

Atteignant la pagode Ballantine rencontre le docteur Par qui l'envoie à Mandalay, à la pagode arakienne devant la statue du Bouddha Mahamuni. La nuit suivante Bill doit affronter un cobra mais une fois encore une main inconnue intervient pour lui sauver la vie. Ainsi peut-il se rendre à son rendez-vous à Mandalay. Il rencontre le U-win, chef des drapeaux verts, une organisation souhaitant purger l'Asie de l'influence de M. Ming.

Bill doit repartir, cette fois sur une jonque en quête d'une autre embarcation dans les parages de l’île Tihadaw. Impossible de voyager en paix, des pirates attaquent son embarcation et le font prisonnier avec l'ambition d'en tirer une grosse rançon.

Une fois de plus c'est l'aveugle et son guide qui le tirent de ce mauvais pas et lui donnent le moyen de continuer son voyage.

La chance va le mettre sur le chemin de monsieur OH-OH, de son vrai nom, docteur Partridge. Celui-ci lui indique une forteresse mongole dont Ming fit un de ses refuges et où il pourrait être. Bill sait quel chemin prendre, au passage il va faire connaissance avec les démons rouges et malgré sa force devra succomber face au nombre. Attaché il semble promis à un sort funeste jusqu'à ce qu'il soit, encore une fois, secouru par une jeune fille qu'il croisa déjà plusieurs fois.

Une fois encore il se met en route, atteint la forteresse qu'il se met à escalader. Le sommet atteint il peut affronter son ennemi, mais celui-ci n'est pas seul et il doit céder face au nombre et aux armes. Ming lui explique le sort qui lui est réservé, lequel n'a rien de plaisant.

Pas de faux suspens, une fois encore il va être secouru et reconnaître sous les traits du lépreux aveugle l'ami qu'il croyait perdu. Comme si Morane pouvait mourir !

L'Ombre Jaune le peut-elle ?

 

Partager cet article
Repost0
19 mars 2020 4 19 /03 /mars /2020 09:00

Vernes / Coria – Le Lombard – 1998 

 

Roulant dans les rues de Paris Morane regarde un clochard avec un singe sur le dos dont une main lui rappelle quelque chose. Quand celui-ci se tourne le français voit les yeux du dompteur, des yeux qui lui rappellent quelqu'un. Un habitué du coin lui dit que cet homme vient depuis un mois, chaque après-midi, et divertit les enfants avec son animal. Chez lui Bob retrouve la main qu'il garda en souvenir de sa rencontre avec M. Ming. Dinant le soir même dans un resto une gitane lui annonce que la mort est sur son chemin, qu'il doit se méfier. Or le journal télévisé de la nuit annonce qu'une dizaine de personnes sont mortes ainsi qu'il le leur avait été prédit.

Et si L'Ombre Jaune y était pour quelque chose ? Morane décide de se déguiser et d'aller observer l'homme au singe. Celui-ci ne semble pas avoir remarqué qu'il est suivi et conduit Morane dans un quartier où les maisons à demi en ruines voisines avec des hangars changés en dépotoirs.

Pas question d'en rester là, Morane rentre dans la maison où disparut le possible M. Ming. Dans l'obscurité Bob est attaqué par une espèce de main métallique capable de lui sauter au visage. S'échappant le faux détective entend dans la rue un cri qu'il reconnaît, celui des Dacoïts. Les tueurs de l'Ombre Jaune.

Heureusement une fois encore c'est Tania Orloff qui intervient pour le tirer de ce mauvais pas. Sitôt rentré chez lui Morane appelle Scotland Yard et demande sir Archibald Baywatter et le met au courant de la situation, avant d'appeler son ami Bill Ballantine. Un nouveau renseignement de Tania le renvoie sur la piste de son vieil ennemi, autant faire vite, attendre Bill est trop risqué.

Ming est bien trop malin pour ne rien remarquer et envoie ses sbires s'emparer du français bien que finalement ce soit son pouvoir hypnotique qui lui assure la victoire.

L'Ombre Jaune veut bien épargner son ennemi à condition que celui-ci promette de ne pas contrecarrer ses plans, Morane refusant il se voit condamné à devoir approcher la mort de nouveau. Bien sûr il s'en sort et en passant par les égouts finis par s'échapper.

La police peut débarquer dans le repaire de Ming mais celui est déjà parti pour l’Égypte, ne restent que des graines qui semblent bien anodines.

Pour ne pas changer c'est Tania qui renseigne Morane sur la résidence de son oncle au Caire. Pas une minute à perdre, Bob se met en route sans attendre de renforts.

Une fois de plus il se retrouve face à M. Ming, un vrai duel de western et l'Ombre Jaune tire le premier et Morane bascule dans le Nil sous les yeux de Ballantine qui jure de venger son ami à n'importe quel prix.

Rendez-vous le 31 mars.

Partager cet article
Repost0
13 mars 2020 5 13 /03 /mars /2020 09:00

VERNESCORIAÉditions du LOMBARD – 1997

À Jérusalem Bob Morane, Sophia Paramount et Bill Ballantine sont en route pour visiter le magasin d'antiquités de Chaïm, Habad Street, à la demande du professeur Clairembart afin que le commerçant leur remettre un gnir.

Au moment d'entrer dans l'échoppe un homme en sort en courant et bouscule Bill, qui se met en colère et part à sa poursuite alors que les deux autres entrent, et découvrent le cadavre de Chaïm. Ballantine revient sans avoir rattrapé sa cible alors que ses amis se demandent pourquoi l'assassin prit le temps de couper un doigt de sa victime. C'est l'écossais qui trouve la solution, gnir c'est ring à l'envers ! Encore que cela ne donne pas de détail sur le bijou.

Ce qu'ignore le trio c'est que Clairembart n'est pas loin et voit la police emporter un corps et embarquer ses amis, il remarque en même temps à proximité l'homme aux dents d'or, Orgonetz mais pas une jeune femme en noir qui observe ce dernier et les suit alors qu'ils longent le Saint Sépulcre, gagnent la porte de Damas, puis Orgonetz rejoins un homme auquel il donne quelque chose.

Pendant ce temps dans le bureau du commissaire Domech BBS doivent répondre aux questions sans parler de l'anneau ni de la mission donnée par Aristide. Libres ils retrouvent leur hôtel où ils croisent une belle jeune femme en noir.

Ayant juste appris son nom ils voient arriver Clairembart qui peut enfin les mettre au courant.

Et leur préciser que l'Homme aux dents d'or est dans le coup ! Et de leur raconter sa filature, lorsqu'il aperçoit la femme en noir, et se souvient l'avoir vu à la porte de Damas. Et quand Bob lui donne son nom le savant se fige, lui aussi le reconnaît.

Pour en savoir plus il faudrait ''visiter'' la maison de Chaïm à proximité du Jourdain. L'idée est acceptée, dès le lendemain, mais séparément, Bob, Bil et Sophia prennent la direction du Jourdain. S'étant retrouvé ils tentent de s'introduire dans la demeure. Passer par les toits est le plus facile.

Il leur faut du temps avant de trouver quelque chose d'intéressant suite à quoi Orgonetz sort de sa cachette pour tenter de s'en emparer. Il ne voit pas qu'il y a quelqu'un dans son dos.

Mais elle disparaît comme si elle n'avait été qu'une illusion.

Assommé Orgonetz est facile à fouiller, Domech le récupérera.

Enfin à l'abri le quatuor peut parcourir le dossier trouvé, ignorant que l'homme aux dents d'or a pu se libérer et veut se venger tout en récupérant l'anneau que son homme de main voulait garder. Il ignore qu'il est suivi par les enfants de Ali Aznour qui poussent sa voiture dans la ravin avant de récupérer la bague. Dans le carnet d'Orgonetz Morane trouve un Solomon que Clairembart connaît pour être un collectionneur d'archéologie hébraïque.

Mais un coup de téléphone interrompt nos amis, une voix s'adresse au professeur et lui donne rendez-vous le lendemain à l'aube dans les ruines de Massada.

La montée est difficile mais le jeu semble en valoir la chandelle. Arrivés en haut ils entendent des appels au secours, et interviennent sur-le-champ, pour sauver les jeunes gens ayant récupéré la bague.

Eux connaissent, grâce à leur père, l'emplacement du tombeau et veulent bien jour les guides. Une fois sur place pourtant ils sont attaqués et doivent se dissimuler, jusqu'à ce que Morane décide de tenter sa chance, de contourner les tireurs pour les éliminer.

Seul il est en situation difficile quand à nouveau l'étrange femme en noir surgit du néant pour le sauver.

Les tireurs hors d'état de nuire il suffit de déplacer quelques pierres pour ouvrir la voie. Morane se propose de faire l'éclaireur et part en exploration jusqu'à une vaste crypte et un trône sur lequel est assis un corps momifié. Sûrement celui de Salomon.

La découverte promet d'être extraordinaire mais le danger est encore là, Solomon les attend à la sortie.

Sans se rendre compte de la présence d'une étrange femme à côté de lui.

Soudain... Quand à la bague, il serait normal que son propriétaire la récupère.

 

Partager cet article
Repost0
6 mars 2020 5 06 /03 /mars /2020 09:00

Henri Vernes – Gérald Forton – LEFRANCQ -

Pour avoir raté son avion à Panama City Bob Morane avait pris place à bord du ''Diamond Cross''. Il étudiait de mauvais couteaux pour touristes quand il entendit un appel au secours venant d'une embarcations entourant le paquebot. Un pécheur en quête d'une pièce jetée par un touriste allait être attaqué par un requin. N'écoutant que son courage, trop bavard, Bob prit un couteau et plongea pour sauver le jeune indien.

Morane, revenu à bord, en profite pour exprimer ce qu'il pense au touriste en question.

Chose qui pourrait être dangereuse d'après un autre touriste.

Les deux hommes ignorent qu'ils sont observés par une jeune femme qui le soir même trouve un prétexte pour prendre place à la table du français.

Une heure plus tard alors que Bob profite d'un moment de tranquillité il entend un appel au secours, à nouveau il se précipite pour retrouver Dunkirk aux prises avec plusieurs hommes que son intervention fait fuir.

Dans la chambre du rescapé celui-ci raconte à son sauveur l'histoire des Long Couteaux.

Mais le voyage se termine et le ''Diamond Cross'' arrive à San Francisco où Morane s'installe à l'hôtel Perdido, information qu'une jeune femme note avec intérêt.

Dans l'établissement Bob retrouve son vieil ami Bill Ballantine avant de dénicher dans sa valise une bague qui ne devrait pas se trouver là. Puisqu'elle est à sa taille Morane la passe à un doigt, détail que remarque le serveur apportant des rafraichissements et qui semble l'effrayer.

Peu importe, l'incident est vite oublié. La nuit suivante pourtant deux cambrioleurs s'introduisent dans la chambre de Morane mais ne font pas le poids face au français et à son ami écossais.

Dans le duo concurrents de cambrioleurs Bob reconnaît Miss Lee qui avec son complice voulait récupérer la bague, laquelle aurait appartenu à Confucius avant de passer à sa famille.

Miss Lee voulut simplement empêcher M. Mô de la récupérer et utilisa Morane pour cacher l'anneau et le faire sortir du bateau.

Soudain la lumière s'éteint alors que des coups résonnent contre la porte. Bob et Bill se réfugient dans la salle de bains alors que les voleurs profitent de la confusion pour s'échapper alors que les sirènes de la police se font entendre.

Le lieutenant Martinez est soupçonneux mais un coup de fil de ses supérieurs l'incitent à laisser tranquille les occupants de la chambre. La police partie c'est M. Mô qui se manifeste, ayant kidnappé Miss Lee il veut échanger celle-ci contre la bague. Impossible de refuser, rendez-vous est donc pris dans Chinatown dans une boutique de M. Pink, tatoueur.

Malgré l'heure tardive l'échoppe est encore ouverte et Bob peut confier la bague à son hôte, avant d'être assommé, de se réveiller seul pour fuir par les toits, et se faire assommer à nouveau par les sbires de M. Mô qui lui réclame le bijou.

Ce dont doute son geôlier, qui pense que s'en prendre à Miss Lee rendrait son prisonnier plus bavard.

Ce qui va être le cas bien sûr. Pas question pour le criminel de libérer l'homme qui osa le frapper, il lui propose de choisir sa mort.

Quel poison Morane va-t-il choisir ?

À moins qu'il ne trouve un moyen de se sortir de ce mauvais pas, et de sauver Miss Lee par la même occasion.

Suspens !

Partager cet article
Repost0
28 février 2020 5 28 /02 /février /2020 09:00

VERNES – CORIA – LE LOMBARD – 1995

Les clients de l'hôtel descendent des cars, maintenant que le SMOG connaît sa cible ils sont inutiles. Alors qu'ils suivent la route une voiture de police les arrête et les interroge.

Dans son hôtel Morane est réveillé par le commissaire Stone qui l'avertit que les clients de l'hôtel Ylang-Ylang ont été retrouvés, à l'exception de Lewis Charles Nordham.

A peine s'est-il rendormi qu'une nouvelle sonnerie résonne, cette fois c'est Lewis Nordham qui lui demande de le retrouver au 12 chinese street. Peut-être s'agit-il d'un piège mais il est impossible de ne pas intervenir. Ce qui n'empêche pas de prendre des précautions en demandant à la pieuvre de Hong Kong de les protéger discrètement.

Sur place les lieux sont peu engageant mais désert, jusqu'à ce qu'en l'explorant Bob et Bill ne trouvent un cadavre qui pourrait être celui de Nordham. Sur ces entrefaites Aguinaldo débarque affirmant qu'il vient d'arriver et qu'il a fait suivre les individus qui se trouvaient déjà sur les lieux.

Celui-ci se manifeste rapidement et donne une adresse à son patron qui la confie aussitôt à Morane qui ne tarde pas, avec Bill bien sûr, à se mettre en route.

Arrivés sur le chantier, désert, d'un immeuble qu'ils découvrent une passagère clandestine dans le coffre de leur véhicule.

Malgré son air de jeune femme sage elle affirme savoir se servir d'une arme et pourrait être utile. Partis en exploration dans le bâtiment ils se retrouvent coincés dans les caves.

Ils doivent se rendre sous peine de se retrouver fumés.

Celui-ci les conduit jusqu'à un bateau mais Bill joue le tout pour le tout et s'échappe alors que Bob et Jean sont conduit jusqu'au lieu de leur mise à mort. Un lac dans lequel ils doivent sauter alors que des lances sont jetés sur eux.

Une fois encore la mort semble inévitable, mais c'est oublié Bill qui a pu s'en tirer, s'emparer d'une arme, et menacer la bande du SMOG pour libérer ses amis.

Temporairement ! Une fois encore ils sont pris et, cette fois, conduit jusqu'à la chef de l'organisation criminelle qui leur présente le véritable Lewis Charles Nordham, lequel affirme être un exportateur de machines agricoles. Mais le penthotal pourrait l'aider à dire la vérité.

Encore que...

Miss Ylang-Ylang ne veut pas tuer ses meilleurs ennemis, elle ne leur demande que leur parole de ne rien révéler pour les libérer. Heureusement l'homme aux dents d'or surgit, fou de rage contre Bill et sa patronne qui ne semble pas vouloir faire ce qu'il faut. C'est l'occasion pour nos amis d'entrer en action, de s'emparer de plusieurs armes et de s'échapper.

Une fois de plus.

Mais le mystère de M.D.O. n'est pas éclairci et cette situation déplaît à Morane qui aime toujours aller au bout des choses.

 

Partager cet article
Repost0
21 février 2020 5 21 /02 /février /2020 09:00

VERNES – CORIA – LE LOMBARD – 1995

Bob Morane et Bill Ballantine logent dans l’hôtel ''Ylang-Ylang'', un nom qu'ils connaissent bien ! À peine sont-ils installés que le téléphone sonne, une voix leur conseille de mettre sur leurs narines un linge imbibé d'eau de Cologne pendant une demie heure à 22 h. L'heure approche, nos amis ont trop d'expérience pour ne pas faire ce qui leur a été demandé.

La demie heure écoulée ils se rendent compte que l'hôtel est vide. Que faire d'autre qu'alerter la police. Pas de téléphone mais les voitures ne manquent pas. Sur la route ils croisent une voiture qui fait demi tour et les rattrape rapidement.

Des hommes en descendent qui les connaissent et leur demande, sous la menace de leurs armes, de les suivre jusqu'au ''White Whip'' dont ils rencontrent la propriétaire, White, que Morane connait sous la surnom de ''La Bête blanche''.

Celle-ci leur avoue avoir été mandatée pour leur suggérer de quitter Hong Kong rapidement. Refus de nos amis qui doivent affronter les hommes de White, et avoir le dessous face au nombre.

Drogués ils se réveillent à bord d'un vieux cargo. Ils n'ont pas à attendre longtemps avant que deux hommes viennent les voir. Les assommer est facile, reste à trouver la sortie. Si ce n'est que sur le chemin ils entendent une femme appeler à l'aide. La libérer est un jeu d'enfant mais ne diminue pas la difficulté de quitter le navire.

En fouillant la cale Bill trouve de la dynamite, exactement ce dont ils avaient besoin pour créer une diversion.

Non sans difficulté, mais où serait le plaisir, ils parviennent à s'échapper. À l'abri ils peuvent enfin faire connaissance avec leur nouvelle amie.

Et la famille de celle-ci, concurrente de White et disposant d'un impressionnant parc de véhicules dont une Rolls très spéciale.

Enfin Bob et Bill peuvent faire connaissance avec Sangre de Aguinaldo, la Pieuvre de Hong Kong.

Celui-ci connaît l'hôtel Ylang-Ylang, et l'homme qui s'en occupe, un certain Roman Greenstreet, que nos amis connaissent sous un autre patronyme. À son tour il leur conseille de quitter la ville.

Ce qui est le meilleur moyen de leur donner envie de rester.

Finalement ils décident de retourner à leur point de départ, lequel est fermé pour transformation, ce qui ne va pas les empêcher d'entrer. Après tout ils ont des bagages à récupérer. Ils vont devoir faire vite, l'immeuble est en feu, le meilleur moyen pour effacer toutes les traces.

Heureusement, étant dans un étage du bas ils peuvent utiliser des draps pour échapper aux flammes. Une vraie évasion. Sur leur voiture ils trouvent un mot anonyme leur demandant une fois encore de partir.

Une fois installés dans un nouvel hôtel ils décident de retourner voir Miss White, si quelqu'un peut les renseigner c'est bien elle. Mais quelqu'un les as devancé et Morane trouve White blessée.

Le temps d'appeler du secours et ils trouvent la sortie, où une pluie de balles les attend.

Leur seul indice : Zampolo. Avec ça ils vont devoir se débrouiller. Pourquoi ne pas demander de l'aide à Aguinaldo, si quelqu'un connait la Zampolo c'est lui.

Maintenant ils savaient où aller.

Une fois accosté ils prennent la direction de la pagode de l'Auguste Dieu de jade. Les lieux semblent déserts, jusqu'à ce qu'une voix leur demande de lever les mains. Leur vieil ennemi, Orgonetz, l'homme aux dents d'or, leur fait face et donne l'ordre à ses hommes de tirer.

Ordre contredit par le chef du SMOG.

Miss Ylang-Ylang se fait une joie de lui raconter toute l'affaire. Néanmoins elle ne peut pas, trop visiblement, laisser vivre Bob, son autorité en prendrait un coup et Orgonetz n'attend que l'opportunité de prendre sa place.

Un combat entre Ylang-Ylang et Morane semble une bonne idée et Morane ensuite essaie de monnayer leur libération contre un renseignement important pour le SMOG. Inutile, la belle criminelle semble prête à sacrifier Bob.

Il ne reste qu'une demie heure à vivre pour Bob et Bill...

À suivre dans Alias M.D.O.

Partager cet article
Repost0
14 février 2020 5 14 /02 /février /2020 09:00

HENRI VERNES – DINO ATTANASIO – LEFRANCQ – 1995

La toile de Fosco Pondinas ''La belle Africaine'' excite l'intérêt des habitués de l'hôtel Drouot dont Bob Morane et Frank Reeves. Finalement ce dernier, milliardaire, l'emporte.

Dans la rue ils sont accostés par des hommes les menaçant pour prendre le tableau sans savoir à qui ils ont affaire.

Les deux hommes, chez Morane, discutent de l'incident, et de l’œuvre, imaginant que Pondinas s'inspira d'une romaine pour peindre une égyptienne, le français proposant à son ami d'en faire faire une copie pour lui-même.

Deux semaines sont passées quand Bob reçoit la visite de Léonide Scapalensi, collectionneur de Pondinas, ayant été absent à Drouot voudrait acheter la toile et propose à Morane de l'argent pour l'emporter. Bien sûr il doit repartir déçu de la réponse de son hôte.

Bob raconte à Reeves ce qui s'est passé sans que celui-ci s'en inquiète mais la nuit suivante des bruits réveillent les deux hommes qui trouvent dans le salon un homme, déjà présent chez Drouot, et son valet, ce qui est assez inhabituel.

Morane connaît, de nom, son ''cambrioleur'' qui lui donne la raison de sa venue dans ces conditions.

Tout commença vingt ans plus tôt quand il découvrit une tombe dans une vallée perdue proche du Nil et un profil féminin ressemblant à la peinture de Pondinas. Celui de Nefraït, fille d'un important personnage de la cour de Cléopâtre. Malheureusement le sarcophage était vide, l'endroit ayant déjà été visité par des pilleurs. Plus tard le professeur rencontra le descendant d'un peintre, Fosco Pondinas, qui lui parla de son ancêtre, élève de Raphaël, et descendant de l'époux de la belle Nefraït. Il lui raconta la découverte de son aïeul.

Le bateau ramenant le corps de l'égyptienne coula à une trop grande profondeur pour être récupéré, à l'époque.

En hommage le peintre réalisa un portrait imaginaire en s'inspirant d'une nièce aux traits égyptiens sur lequel il traça un plan indiquant le lieu du naufrage.

Depuis l'archéologue cherchait à retrouver la toile, et le plan, pour partir à la recherche de la galère engloutie. Une ambition qu'il n'est pas seul à avoir, le corps pourrait être accompagné d'importants trésors.

Finalement Bob et Frank s'entendent avec le savant. Leur goût pour l'aventure étant trop grand pour en rester là le milliardaire décide de financer l'expédition. En route pour Kast El-Ama !

Il suffit de trouver ce récif ressemblant à un poulpe géant qui retiendrait le navire, et au bout de huit jour, la chance jouant, c'est chose faite, Morane trouve un guide.

Reste à plonger, activité que Bob et Frank maîtrisent. Et c'est le premier qui trouvera la galère.

Tout se passe pour le mieux quand les plongeurs voient arriver un invité inattendu : un requin qui se met à tourner autour d'eux jusqu'à ce qu'un coup de couteau sur le nez le convainque d'aller voir ailleurs.

Le reste paraît facile, mais où serait le suspens ? Le lendemain alors qu'ils tentent de remonter le sarcophages ils sont attaqués.

Le combat est périlleux mais Morane l'emporte. Ce n'est pas une surprise, comme celle de retrouver Léonide Scapalensi et ses sbires sur leur embarcation qu'ils ont abordé.

Nos amis sont dans une situation difficile, Léonide semble avoir gagné et pouvoir s'emparer du trésor...

Au moins Morane aura-t-il fait, dans des conditions inattendues, connaissance avec le professeur Clairembart. Ils en vivront d'autres par la suite. Quand à Frank l'histoire se termine d'une façon encore plus surprenante, et agréable.

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages