Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 juin 2020 1 08 /06 /juin /2020 08:10

Motorô Mase – Kazé Seinen – 2013 traduit du japonais par

Jacques Lalloz, adaptation et correction : Josselin Moneyron - 10 tomes
 

La cérémonie marquant la rentrée se termine, c'est le moment de l'injection voulu par la ''Loi pour la sauvegarde de la prospérité nationale''. Les infirmières sourient mais les enfants regardent s'approcher l'aiguille en pleurant.

Tous vont y passer, c'est comme ça ! Après quoi la directrice les félicite et précise que :

Chacun doit profiter de sa vie, l'appréhension de sa mort prochaine élevant le degré de conscience populaire qui permet d'augmenter la productivité de la société.

Fujimoto Kengo grandit, passant sans encombre le délai fatidique et regardant ses ''obligations'' avec distance, à l'inverse de ses collègues alors même que lui est rappelé l'utilité du système, la baisse du nombre de suicides et d'acte de délinquance alors que le PIB et la natalité progressent d'année en année. Soudain un homme se lève, s'insurge, dénonce un jeu de roulette russe avec la vie des gens, sa sœur faisait partie du millième de la population condamnée. Il n'a pas le temps d'en dire plus.

Les citoyens ayant reçu la capsule fatidique reçoivent 24h avant leur mort un préavis indiquant le jour et l'heure exacts de leur décès :

C'est ce document que Fujimoto et ses collègues sont appelés à délivrer. Le jeune homme pourtant doute de la validité de son devoir d'autant qu'il doit connaître la vie de l'intéressé(e) pour remplir sa mission avec humanité.

C'est le soir qu'il livre son préavis, et quand il s'annonce chacun sait pourquoi il est là. C'est à la mère du futur défunt qu'il donne l'attestation, supporte les pleurs de la récipiendaire jusqu'à ce qu'elle signe le récépissé.

Pour autant la société n'est pas idéale, Yosuke Kamoi le sait bien qui dut voler un cd sous la menace, se fit prendre et fut sévèrement puni par ceux qui l'avaient mandaté qui lui écrasèrent leurs mégots sur la tête. 4 ans ont passé mais il n'oublie pas et ses brûlures font toujours mal.

Il est surpris quand sa mère vient le voir dans sa chambre, plus encore quand il apprend qu'il entame la dernière journée de sa vie.

Autant l'utiliser d'une manière qui lui fasse du bien !

Fujimoto est prévenu de la disparition de Kamoi, mais le cas est prévu. Si un condamné se livre à des actes répréhensibles sa famille sera pénalisée en ne touchant pas sa ''pension familiale de prospérité nationale'' et en devant payer des dommages et intérêts. Au tour de Shimoyama, le chef de ceux qui le terrorisèrent si longtemps.

Mais la vengeance ne semble pas si agréable, trop longtemps après elle n'avait plus de goût. Que lui restait-il d'autre que mourir seul au bord d'un chemin forestier ? Quand ses exactions furent connues Fujimoto prit conscience que sans l'Ikigami Yosuke ne serait jamais passé à l'acte.

Les Komatsuna sont un duo de musiciens jouant un peu partout pour gagner leur vie formé de Torio Tanabe, l'interprète, et de Hidekazu Morio, le compositeur. Ils se produisent depuis un an quand, un soir, Yu'ichi Satake vient les voir mais ne veut écouter que Tanabe.

Kengo visite le lieu de production des capsules, des vaccins, des seringues, découvre une organisation segmentée afin que le secret soit complet.

Tout un système complexe paraissant ne pas laisser place à l'erreur. Fujimoto en sait plus mais cela n'allège pas son rôle.

Tanabe et Morio se sont séparé, le premier était trop heureux de se voir offrir la chance de devenir une vedette bien que son futur ex partenaire lui promette une carrière courte. Ce que les faits finissent par corroborer. Il ignore que Kengo vient de recevoir un nouvel Ikigami à livrer, à son nom.

Il reste 24 h à Tanabe alors que son ex partenaire a un accident et se trouve dans le coma. Une journée ça passe vite, pour le condamné qui peut enfin passer à la radio, une chance qu'il ne peut laisser passer, l'opportunité d'interpréter ''Un signal sur le bord de la route'', de Komatsuna, une chanson que Morio entend puisqu'il réagit et se réveille à l'instant ou son ami meurt.

Sans l'Ikigami Tanabe aurait suivi un chemin différent de celui qu'il espérait, Morio serait peut-être mort, naturellement...

Ce manga nous montre comment chacun peut employer sa dernière journée, en bien, en mal, alors que Fujimoto voit croître ses questions sur son rôle et l'utilité de cette injection.

Je n'ai pas encore vu le film tiré de ce manga, ça viendra !

Partager cet article
Repost0
2 février 2020 7 02 /02 /février /2020 20:20

ダーウィンズゲームYoshinobu Tokumoto – 2020 – d'après le manga de FLIPFLOPs - Aniplex

Un jeune homme court, aussi vite qu'il peut, sachant sa vie en jeu, il se retourne parfois mais ne voit rien, manque de chance, pour lui, il s'engage dans un cul de sac, il est coincé, le temps presse, il sort son téléphone et envoie un message à

un ami du lycée, Kaname Sudô, après quoi il essaie de faire front à son adversaire mais celui-ci est invisible, sinon de façon subreptice, qu'il porte un costume de panda, la mascotte d'une équipe de baseball, n'a rien de rassurant, au contraire, surtout avec le numéro 666 dans le dos.

Le lendemain alors qu'il discute avec des condisciples de l'absence d'un autre lycéen Kaname reçoit une invitation à un jeu dont il n'a jamais entendu parler : Darwin's Game. Un parmi d'autres pense-t-il alors qu'un de ses amis lui conseille de ne pas cliquer.

Trop tard, le jeune homme a appuyé sur l’icône, un si petit geste qui pourtant va avoir de si grandes conséquences. Kaname a l'impression qu'un serpent, le logo du jeu, jaillit de son smartphone et le mord au cou, il n'a même pas le temps de réagir et s'écroule. Il se réveille plus tard à l’infirmerie.

Ses camarades sont restés mais il préfère rester seul mais l'application est lancée. Kaname ne comprend pas ce que veut cet individu dans son costume de panda, et pourquoi tient-il un couteau dans la main ? Il va vite comprendre qu'il est engagé dans un duel à mort et ne devra la vie qu'à un de ses amis qui intervient avec une arbalète pour blesser le panda, juste le temps de s'échapper. Une fois à l'abri il peut lui en dire un peu plus. Darwin's Game est un jeu de combat, comme il y en a d'autres, mais celui-ci implique directement les joueurs qui doivent combattre vraiment, tuer ou mourir, le choix est simple.

Contrairement à la majorité des débutants qui se font rapidement massacrer Kaname va se révéler rapide et réactif, finalement c'est lui qui, en résistant à son ennemi, cause la perte de ce dernier, le chasseur de Noobs, lequel a pourtant pu tuer son ami. À la place des corps ne restent sur le sol que des formes faites de figures géométriques en creux comme il y en a de plus en plus dans la ville sans que personne ne se doute de quoi il s'agit.

Impossible pour lui d'en parler, à qui ? Il ne veut pas du tout jouer, tuer ne le motive pas, mais l'être lui plait encore moins. Il va rencontrer une autre joueuse, Shuka Karino, une championne, de classe A, le top, qui s'intéresse à lui et voudrait créer un groupe mais demande à en savoir plus, en particulier sur le Sigil de Sudô. Pas de chance, Kaname ne sait pas de quoi il s'agit et quand elle lui parle d'un talent spécifique accordé par le jeu il n'en sait pas plus. Mécontente elle préfère l'éliminer, poussant ainsi le lycéen à trouver en lui-même ce Sigil en question.

Lequel lui sera bien utile pour vaincre Shuka et ensuite, accepter sa proposition de ''fonder une famille'', un groupe, basé sur l'intérêt et la nécessité bien que Shuka ait prouvé son aptitude à vaincre seule plusieurs adversaires.

Néanmoins d'autres ''familles'' existent, des groupes puissants et performants contre lesquels agir seul est périlleux. Tel One, un champion du jeu, implacable tueur contre lequel notre duo, qui va s'agrandir, va devoir lutter.

Qui est derrière ce jeu, quel est le réel objectif de l'application ? N'être qu'un divertissement exploitant le goût du risque de beaucoup ou le désir de tuer de quelques-uns est insuffisant. Du moins je l'espère puisque à la rédaction de cet article je n'ai vu que les 4 premiers épisodes de D-Game.

Elle est cependant assez bien menée pour être intéressante et incite à se demander dans quelle catégorie se ranger, les joueurs, les tueurs, ceux qui, tels Kaname, prétendent refuser le jeu mais finissent par trouver en lui des moyens d'exprimer des qualités qu'ils ne soupçonnaient probablement pas.

En ce qui me concerne j'ai ma petite idée...

 

Partager cet article
Repost0
6 janvier 2020 1 06 /01 /janvier /2020 09:00

劇場版 ソードアート・オンライン-オーディナル・スケール-Gekijō ban sōdo āto. onrain – ōdinaru.sukēru – Tomohiko Itō -  A-1 Pictures

Asuna est-elle antisociale comme le dit Kirito où veut-il seulement la taquiner ? Ensemble ils décident qu'ils verront un jour les étoiles filantes, à une condition : sortir du jeu en vie. Ensuite, dans le monde réel Kiriko offrira un cadeau à sa belle complice.

Les mois ont passé, Asuna regarde par la fenêtre la ville immense étendue à ses pieds.

En novembre 2022 avec les jeux virtuels utilisant la technologie Full Dive dix mille personnes jouent à Sword art Online avec le casque Nerve Gear créés par Kayaba Akihiko. Problème, ils sont retenus dans un jeu mortel. En effet, mourir dans le jeu c'est périr dans la réalité. Certains joueurs lèvent leur épée pour défier le jeu et le terminer alors que d'autres se suicident ou tuent. En 2024 un joueur devient un héros en terminant le jeu et délivrant les joueurs. 4000 victimes sont comptabilisées jusqu'au décès de Kayaba Akihiko. l'incident fut alors considéré comme clos. Les survivants ont pu retrouver une vie normale.

Mais la technologie ne s'arrête jamais. Le dernier gadget concurrent du précédent est le Augma, espèce d'appareil permettant de surajouter des images dans le monde perceptible en agissant directement dans le cerveau pour modifier ses perceptions sans port de casque de réalité virtuelle. Avec Augma apparut Ordinal Scale, basé sur le principe du classement, jeu de combat massivement multijoueurs permettant de prendre les points des ennemis vaincus et recevoir de nombreux services dans le monde réel, bons d'achats, rabais... Asuna, Akiro et leurs amis adorent y jouer et s'immerger de plus en plus dans cette nouvelle ''réalité''.

Yuna est la star du jeu, un programme d'IA ressemblant à une humaine et préparant un spectacle. Augma lit véritablement l'esprit de qui y est connectée mais des rumeurs font état que des Boss de SAO pourraient apparaître dans Ordinal Scale.

Kirito et Asuna jouent souvent ensemble, quand le Augma est activé c'est comme s'ils se retrouvaient dans un autre monde. Les combats sont nombreux, difficiles mais parfois les joueurs reçoivent de l'aide d'un concurrent d'un niveau supérieur.

L'ennemi est battu, les bonus sont distribués ; Asuna est la MVP, son rang augmente, celui de Kirito beaucoup moins. Elle gagne d'autres combats, accumule les bonus et atteint le numéro 127. Une belle progression.

Encore 4 jours avant le concert de Yuna.

Alors qu'il s'entraîne sur un pont Kiriko rencontre une étrange jeune fille qui disparaît deux secondes avant que Asuna arrive. Et quand il revient à la nuit tombée elle lui indique une direction.

Mais Ordinal Scale semble avoir des effets secondaires inattendus, Asuna connaît des problèmes de mémoire, ses souvenirs pourraient avoir disparus, comme aspirés.

Grâce à Yui, créature virtuelle qui l'accompagne partout, Kiriko trouve ce que voulait lui montrer le ''fantôme''. Un bâtiment à Ookayama appartenant à Touto Technology University. Kiriko rencontre le grand patron, créateur de Augma, fait état des effets secondaires possibles, sans que cela semble concerné le big boss.

Face à la peur de perdre la mémoire Asuna les écrit, en particulier sa relation avec Kiriko lequel veut faire le maximum pour que la personne qu'il aime redevienne comme avant.

Le jour du concert arrive... mais ne se passe pas comme prévu, pour les spectateurs ; pour le père de Yuna c'est différent. C'est ce qu'il veut, scanner les esprits pour en extraire les souvenirs qui l'intéresse. Un scan haute tension qui serait dévastateurs.

Et s'il fallait retourner dans SAO pour trouver la solution ?

La réalité virtuelle et l'Intelligence Artificielle sont des promesses autant que des menaces. Des inventions qui n'attendent qu'une opportunité pour échapper à leurs créateurs.

Pour le meilleur ?

Partager cet article
Repost0
19 décembre 2019 4 19 /12 /décembre /2019 09:00

臨床犯罪学者 火村英生の推理 (Rinshō Hanzai Gakusha Himura Hideo No Suiri)Noriyoshi Sakuma2016 – NTV

Himura Hideo (Saito Takumi) est professeur en criminologue, accompagné de Arisugawa Alice (Kubota Masataka) auteur de romans policiers, ils apportent leur aide à la police en examinant les scènes de crimes et en ''profilant'' le criminel.

Le couteau se dresse, s'abat brusquement... quand il remonte sa lame est couverte de sang, et frappe à nouveau, encore et encore. Le téléphone sonne chez le Professeur Himura, la police l'appelle pour venir sur les lieux du crime, il a tout juste le temps d'enfiler son manteau et de filer.

Une chambre d'hôtel, sur le sol est allongé le cadavre d'une jeune femme avec derrière elle une traînée de sang.

Le lieu était fermé de l'intérieur et avec la victime il n'y avait que son fiancé, magicien de son état, mais saoul au point de pouvoir affirmer n'avoir rien vu ni entendu, si ce n'est la sonnerie du téléphone qui le réveilla.

Dans le couloir arrive Hideo et Alice, le second évoque le nouveau roman sur lequel il travaille pour souligner qu'il n'a pas que cela à faire de suivre son ami sur des scènes de crimes.

La victime s'appelle kaneko Julia et était l'assistante du magicien dont le tour principal était un numéro de lévitation spectaculaire. Toujours est-il que le crime eut lieu dans une

chambre semblant close où se trouvaient la victime et Nick, le magicien. Celui-ci affirme son innocence, ce qu'il veut c'est savoir comment le meurtrier est entré dans la chambre pour tuer Julia et repartir. Pour Himura le secret est dans le fil blanc que Nick appelle le ''pouvoir magique de l'âme'', son truc pour paraître survoler la scène. Il n'a pas de doute que l'assassin l'utilisa pour perpétrer son crime. Là aussi il y a un truc, Julia était déjà morte quand Nick est entré, à sa ceinture était attaché le mince fil invisible qui permit de tirer le corps au milieu de la pièce, laissant croire qu'elle y avait été tuée plus tard. Le coupable étant en réalité situé hors de la pièce, non pas dans le couloir où il aurait pu être vu amis dans la chambre d'en face, celle du manager de Nick qui, lui aussi, sortait avec Julia et était jaloux. En prison il aura l'occasion de réfléchir aux actes qui l'y menèrent.

Himura Hideo est aussi professeur pour le département de sociologie, dans la salle 106 il tient son cours La chimie entre le crime et la société. Il évoque ''Kirisaki Jack'' nom nippon de jack l'Éventreur. Plus tard, alors qu'il manque, un trio de ses

élèves, des filles bien sûr, viennent s'asseoir à sa table et l'interroger au sujet du fantôme qui a tué déjà deux fois depuis quelques semaines. Une des jeunes filles en particulier se sent

concerné du fait de son âge proche de celui des victimes. Ce qu'elles ignorent c'est que la bouche de chaque victime se trouvait un morceau de papier porteur de quelques mots.

Un nouveau crime vient d'avoir lieu, le duo se rend sur place et font la connaissance de Ono, jeune enquêtrice nouvelle mutée

au département criminel de la police préfectorale de Kyoto. Alors qu'elle observe Himura Alice lui explique comment celui-ci procède pour ''voir'' le criminel et son mode opératoire.

Le message trouvé dans la bouche de cette victime, ''Night Prowler'' oriente la curiosité de la police vers un jeu vidéo : ''Screaming Castle''.

La quatrième personne a été tuée, le jeu est terminé !

Parallèlement les membres d'une secte manifestent pour demander la libération de Moroboshi Sanae, leur gourou, il y a gros à parier qu'elle fera partie de la suite du drama.

Mais cette fois la curiosité de Hideo se tourne vers la victime, il a des doutes.

Un drama avec un duo d'enquêteurs à la Sherlock, Hideo appelle parfois Watson son camarade. Une jolie enquêtrice et une étudiante mystérieuse.

Les ingrédients d'un drama qui sur dix épisodes peut maintenir l'attention sont réunis.

 

Partager cet article
Repost0
12 décembre 2019 4 12 /12 /décembre /2019 09:00

Seiji Mizushima – 2018 – Studio Diomedéa – Amazon Video

En 2105 l'espèce humaine cohabite avec une intelligence artificielle évoluée intégrée à des androïdes de nouvelle génération à la ressemblance parfaite : les hIE. En réalité ceux-ci sont bien plus performants, dans tous les domaines que les sapiens qui les croient limités et réduits aux tâches subalternes.

Arato Endo est un adolescent de 17 ans qui fait la rencontre de Lacia, une hIE qui lui sauve la vie alors qu'il est attaqué par un robot devenu agressif suite à une étrange maladie venant de la chute des fleurs de cerisiers.

Lacia ne lui demande en échange que de devenir son propriétaire, ce qui implique qu'il prennent la responsabilité des actes de celle-ci. Le jeune homme hésite puis, sa partenaire étant ravissante, finit par accepter pour l'installer chez lui.

Il ignore qu'il vient de faire un choix sur lequel il ne pourra plus revenir. Il va découvrir une réalité bien loin de celle qu'il connaissait, pleine de risques et de dangers, mais si passionnante en regard de sa vie précédente. Lacia disposant de capacités bien supérieures à celles de ses congénères, elle n'est pas la seule dans ce cas et d'autres hIE vont se révéler menaçantes pour lui qui devra donner l'autorisation à sa partenaire d'utiliser ses capacités. Ensemble ils forment une espèce de symbiose, Lacia n'étant pas censé avoir une âme. Quand à la définition de celle-ci... mais c'est une autre histoire.

Arato était au lycée, il menait une vie banale mais tranquille avec ses amis Ryou et Kengo et sa sœur Yuka qui va même inviter l'hIE à une audition où cette dernière va se faire remarquer. Il existe beaucoup d'androïdes qui sont de véritables vedettes. Le jeune homme va rencontrer Kouka, une

''sœur'' de Lacia, mais son contraire quand à son comportement avec les humains puisqu'elle prépare un attentat qu'elle veut destructeur. Laquelle trouve que le jeune homme n'est pas digne de sa ''sœur''. 

Le pitch n'a rien de très novateur mais l'animation est de qualité et les hIE aussi sexy qu'il faut pour retenir, un moment,

l'attention, ça ne suffira pas sur le long terme mais c'est assez pour faire connaissance avec les personnages principaux, humains et hIE. L'affrontement entre intelligence artificielle et

humanité est un sujet porteur, dans la réalité, il l'est également dans des séries et le voir dans un cadre animé est logique. Les premiers épisodes m'ont donné envie d'en voir d'autres, leur durée aide. J'attends seulement de croiser Lacia dans la rue...

Et le mien...

Partager cet article
Repost0
2 décembre 2019 1 02 /12 /décembre /2019 12:00

Mugen no Juunin – 無限の住人- IMMORTAL - Hiroaki Samura et Hiroshi Hamasaki – 2019 - Pony Canyon

Elle court, insouciante, mais pas assez vite pour éviter la lame qui la découpe. Elle tombe et son assassin rit en lui plantant ses poignards dans le corps. Maintenant que la sœur est morte le tour du frère ne saurait tarder. La preuve ses lames plongent dans sa chair sans rencontrer de résistance.

Mais les choses ne sont pas aussi simples et Manji ne se laisse pas tuer comme cela, ce ne sont pas des coups, aussi violents et mortels qu'ils fussent, qui mettront fin à sa vie.

Il se relève et frappe à son tour.

Son adversaire chauve lui ne se relèvera pas !

La roue du moulin tourne alors que les complices du chauve se jettent sur lui. Pour connaître le même sort que leur chef.

Mlle Rin prie sur la tombe de son père, elle ignore où se trouve celle de sa mère. Trente hommes de l'école Itto-ryu, des maîtres d'armes, se sont jetés sur son père, l'ont tué avant d'enlever et violer sa mère. Depuis elle prépare sa vengeance et ne sera satisfaite qu'après les avoir tous tués.

La vieille femme avec laquelle elle discute, Yaobikuni, habite le cimetière depuis 800 ans, dit-elle, c'est dire si elle en a vu, et entendu, bien que l'autre ne la croit pas. Elle connait les agresseurs, sait que s'ils étaient trente autrefois ils sont beaucoup plus nombreux aujourd'hui.

Yaobikuni lui conseille d'engager un garde du corps, pourquoi pas Manji, le tueur des 1000 ? Certes le shogunat le recherche activement mais ne semble pas être capable de le trouver. C'est un combattant formidable maudit pour avoir causé la mort de sa sœur et depuis est condamné à tenter de racheter son crime.

Il l'écoute mais semble peu désireux de la suivre, bien qu'elle lui rappelle qu'il est condamné à tuer 1000 criminels pour expier ses péchés et qu'elle ressemble beaucoup à sa sœur.

Le premier adversaire se présente, poète et maître meurtrier, ce n'est pas incompatible. Il évite sans peine l'assaut de Manji, lui tranche une jambe et se tourne ensuite vers Mlle Rin qui essaie de l'attaquer mais ne parvient qu'à le débarrasser des vêtements qui dissimulaient ses secrets. Pour ne pas se séparer des femmes qu'il aimait il les fit empailler et porte leurs têtes sur ses épaules. Ainsi sont-elles ses compagnes de chaque instant.

Mlle Rin reconnaît en la seconde le visage de sa mère. Pour convaincre la jeune fille de se laisser tuer sans résistance il lui promet qu'ensuite il la fera empailler, et lui aussi, ainsi seront-ils réunis dans l'au-delà.

Elle est prête à se suicider mais Mutin intervient avec efficacité. Peu importe le sang perdu, le membre tranché, il ne peut mourir. Il lui reste à remettre sa jambe à sa place, avec un cicatrice de plus.

Mlle Rin sait qu'elle va affronter une bande importante et qu'un seul garde du corps pourrait ne pas suffire aussi s'adresse-t-elle à un ancien maître espion du shogunat, et ami de son père, reconverti en peintre (bien qu'associant sabre et pinceau) pour les accompagner.

La nuit approche, Rin peut rester chez le peintre, mais là comme ailleurs le sommeil n'est qu'une porte sur les souvenirs, une porte claquée violemment par un homme venu la tuer, ce qu'il aurait fait si Manji n'était intervenu, avant de comprendre que l'agresseur n'est pas seul, loin de là. Le combat s'engage, alors que le peintre reste perplexe devant un choix de couleur et ne prête aucune attention au combat pourtant proche et animé.

Finalement c'est le peintre qui a raison, le sang est la plus belle des couleurs.

Le destin est facétieux qui voit Rin croiser l'un après l'autre les hommes qu'elle cherche, c'est au tour de Taito Magatso, celui qui a gardé l'épée de son père, et comme elle souhaite la récupérer Manji va s'en charger non sans difficulté, l'adversaire connaît le terrain et le piège, mais ça ne suffira pas. Manji récupérera l'épée mais ne pourras pas tuer Taito, il faudra attendre que leurs chemins se croisent à nouveau.

30 tomes forment le chemin de Manji en manga, si vous ne les connaissez pas vous pouvez suivre cette série, et si vous les connaissez, aussi, vous ne serez pas dépaysé, ni déçu.

Partager cet article
Repost0
9 septembre 2019 1 09 /09 /septembre /2019 17:02

ロード・エルメロイⅡ世の事件簿Makoto KATO – TROYCA – 2019 – d'après les light novels de Sandra Makoto et Sakamoto Mineji (TYPE-MOON 2014)

Reines El-Melloi Archisorte est assise, confortablement, Waver Velvet est en face d'elle, la tête en bas, une position peu confortable et létale si elle est maintenue trop longtemps, ce qu'elle lui rappelle avec le sourire.

Après s'être présentée elle lui explique qu'elle voudrait des éclaircissements sur son comportements après la Guerre du Saint Graal à laquelle il survécut, ''par chance'' affirme-t-il. Avant de raconter :

Il regarde Babylone, la ville érigée par Gilgamesh, celle où Iskander rendit l'âme et s'engage dans les ruelles et croise un jeune homme essayant, en vain, de faire démarrer sa moto, une Ponda, dont il a besoin pour aller chez le médecin.

Le nouveau venu le pousse avant de se pencher sur le moteur, et de découvrir la cause de son refus de démarrer : une bougie morte. Inutile de la remplacer, il tend la main, se concentre deux secondes, et le moteur démarre. L'autre peut partir.

Un homme l'a vu faire, l'interpelle en le traitant de mage avant de se présenter, Barzan, et de lui montrer qu'il possède des yeux capable de paralyser, signe qu'ils ont des points commun et viennent de la même université.

Le second propose ironiquement au premier de loger chez lui, en cellule. Laquelle a déjà un occupant, qui le reconnaît : Waver Velvet ! et c'est réciproque, ce qui est logique, Melvin Waynes ! lui aussi un ancien de la Tour de l'Horloge, à qui il avait emprunté de l'argent pour aller au Japon, bien loin de Babylone donc.

Waver lui parle de la Guerre du Saint-Graal au cours de laquelle Lord El-Melloi, M. Keyneth, mourut, le frère de Reines, ancien prof de la Tour de l'Horloge et professeur de Waver Du reste la fiancée de Keyneth avait connu le même, et horrible, sort. Saber serait responsable de ces décès mais c'est une autre histoire, et une autre série.

Mais assez parlé, il est temps de s'en aller, pour contrecarrer les plans de Barzan, ce qui ne pose pas de difficultés. Waver et Melvin peuvent s'échapper sur la moto de ce dernier.

Reines a écouté son histoire, reste une question, pourquoi maintint-il la classe El Melloi en vie durant trois ans ? Par culpabilité d'avoir causé la mort de celui qui fut son maître répond-t-il. Reines va demander à Waver plusieurs choses dont la plus importante, conserver le siège de Lord El-Melloi jusqu'à ce qu'elle soit en âge de l'occuper. Il va donc devenir le nouveau Lord ! Il accepte, comment faire autrement, mais à une condition de rajouter un II après le titre, histoire de s'en distinguer.

Lord El Melloi II est donc professeur mais conscient de ses limites en tant que mage et le regrettant, il aurait voulu mais... et puis sa position lui apporte quelque inimitiés pouvant aller jusqu'à tenter de le tuer, en vain bien sûr.

Professeur ne sera pas sa seule occupation, nombre de manifestations magiques vont se produire aux environs de Londres sur lesquelles il devra enquêter en compagnie d'une mystérieuse jeune fille, Gray, descendante d'Artoria Pendragon et détentrice de la Sainte Lance Rhongomyniad. Ensemble ils auront fort à faire. Tant mieux pour nous.

 

Partager cet article
Repost0
5 septembre 2019 4 05 /09 /septembre /2019 16:34

コップクラフトShin Itagaki – Millepensee

2019 – d'après l'oeuvre de Shōji Gatō illustrée par Range Murata

Un chant résonne dans la rue, c'est l'heure de la transaction, la vente d'une fée, dans son bocal, 50 000 dollars, une affaire !

De quoi créer un remède à haut taux de pureté. L'échange a lieu, mais il faut passer aux choses sérieuses, les acheteurs, Rick et Kei, sont des policiers de San Teresa et arrêtent les trafiquants pour rapt et trafic d'être humains, ça va leur coûter cher.

Kei lit leurs droits, comme d'habitudes. Soudain un des criminels pique une crise de démence, se libère de ses menottes et se précipite sur Rick. Kei lui tire dessus sans que cela altère la violence de l'agression.

Rick est mort, la fée a disparu.

Il y a 15 ans un portail dimensionnel apparut au-dessus du Pacifique ouvrant sur un monde ou vivent fées et créatures magiques, San Teresa, sur l'île de Caliaena avec ses deux millions d'habitants.

Une ville dont rêve la majorité des humains qui ne voient pas que dans l'ombre de nombreux crimes se produisent, drogue, prostitution, trafic d'armes.

Le commandant Roth vient se rendre compte, si un homme a pu s'échapper avec 3 balles de 9 mm dans le corps c'est que c'était un alien. Raison de plus pour enquêter, Kei Matoba est d'accord, même si c'est à lui d'annoncer la nouvelle à la femme de son partenaire.

Il va devoir changer de partenaire, et en avoir un qui parle la langue de Caliaena, il va lui falloir s'y rendre.

Au niveau du portail une jeune fille monte à bord, la nouvelle partenaire de Kei, Milvoa Rata Imsedalia Ie Teberena Devol, Exedilika, Chevaleresse de Milvoa, et elle prend de haut Kei Matoba qui se sent petit, elle le voit bien comme tel.

Elle est là pour retrouver la fée, Fiel Kueze Baderi. Kei n'est pas satisfait de se transformer, croit-il, en baby sitter, mais les ordres sont les ordres.

Le deuxième criminel lui n'a pas pu fuir, il parle d'un gang mexicain au volant d'une ridgeline auquel ils auraient volé la fée. Kei et Exedilika remontent la piste jusqu'à une maison où les choses vont être plus agitées que prévu et la jeune alien plus efficace qu'attendu.

Il va être question de revenants, de morts avant de mourir, de poussière de fées, bref des choses donnant envie d'en savoir davantage. Exedilika est une étrangère et les mœurs humains lui sont étranges, et Kei ressent la même chose. Face à l'autre on voit d'abord ce qui nous sépare avant de découvrir ce qui nous rapproche. D'autant que le policier devra héberger la jeune chevaleresse, avec son chat, bien qu'il y soit allergique. Mais on ne contrôle par ses affections n'est-ce-pas ?

Les fées servent à la créations de bombes féériques, qui servent à tuer en transformant les victimes en zombies aisément manipulables. Une arme terriblement efficace, plus de poussière donne un rayon d'action plus grand. C'est ce principe simple que Kei et Exedilika vont tenter de contrecarrer tout en apprenant à se connaître.

C'est le principe, déjà vu, du couple d'enquêteurs très différents qui partant du mauvais pied finissant par s'entendre et s'apprécier. Avec ici une partenaire riche de capacités inattendues et un monde dont la magnificence est une vitrine attirante alors que l'arrière-boutique l'est encore plus, mais pas pour les mêmes personnes.

 

Partager cet article
Repost0
2 septembre 2019 1 02 /09 /septembre /2019 15:58

Youkai Ningen Bem – TV Tokyo – 2019 – LandQ Studios

Il pleut, les lampadaires font ce qu'ils peuvent pour lutter contre l'obscurité. Un corps est retrouvé sur le trottoir, un homme portant un large chapeau l'observe et se met à courir alors qu'une jeune femme observe la scène.

Des jeunes remuent sur des rythmes primaires, banal, jusqu'à ce que d'une flaque se dresse une créature étrange et fort peu amène.

Sonia Summers est policière, elle roule sous la pluie, traverse le pont qui coupe en deux la ville en repensant à la phrase qui lui fut lancée au visage :

''Se faire muter à Outside est une condamnation à mort puisque nul n'en revient''.

Son caractère ne devrait pas lui permettre de survivre plus de 5 minutes. Une boutade bien sûr !

À peine arrivée et elle assiste à une agression et un vol, elle poursuit le voyou sans regarder où elle va et manque se faire écraser en traversant une rue, heureusement un homme, portant chapeau et long manteau, intervient pour la sortir de ce mauvais pas. Il ne se présente pas mais nous nous savons qu'il se nomme BEM.

- Tu cherches à mourir ? lui demande-t-il.

Lui aussi courait après le malandrin, pour finalement le retrouver mort, noyé. Ce n'est pas une surprise pour la police du coin, que Sonia vient juste d'intégrer, chaque jour elle retrouve des corps noyés, sans eau alentour.

Elle peut rendre le sac à sa propriétaire, avant de découvrir que sa voiture a été vendue en son absence. Ce sont les mœurs de l'Outside, elle va s'y faire.

Son partenaire va faire son éducation, d'abord en lui apprenant que les Timoniers sont les maîtres du quartier et que fermer les yeux sur leurs agissements permet d'améliorer l'ordinaire. Une pratique qui déplait à la jeune femme qui entend rester intègre, oubliant que c'est la raison de sa mutation.

Le soir même de nouvelles agressions ont lieu, plus mortelles qu'à l'habitude, un homme que nous connaissons intervient, il utilise une canne comme arme et porte un grand chapeau. Le monstre n'a pas le dessus et préfère s'échapper par les égouts.

L'homme au chapeau n'est pas seul, avec lui il a un adolescent aux cheveux blancs, Belo, et une jeune fille, Bela, à la longue chevelure rousse. Alors que la créature hydrique renia son humanité ceux-ci, des Youkais, désirent s'en rapprocher.

Ensemble ils vont chasser l'odeur du mal, sauver des humains pour leur ressembler. Bem retrouve le monstre aquatique au moment ou Sonia arrive sur les lieux, pour manquer se faire tuer, une fois de plus.

Elle va en réchapper, mais pas ses collègues.

Le spectacle auquel elle assiste est brutal pour elle, découvrir le véritable visage de l'homme au chapeau la terrorise au point qu'elle ouvre le feu sur lui alors qu'il reprend forme humaine.

La réaction de Sonia n'étonne pas ses amis, ils savent à qui ils ont affaire. Mais comment devenir humain sans faire confiance à cette engeance pourtant capable de tout ?

Peut-être en rencontrant une exception...

Une série qui démarre bien, continuera-t-elle de même, il ne tient qu'à vous de le savoir.

 

Partager cet article
Repost0
16 août 2019 5 16 /08 /août /2019 08:00

明日の約束 - Masato HijikataFuji TV 2017

Hinata Aizawa est psychologue scolaire et sait être à l'écoute des élèves de son lycée, Tsubakigaoka. Elle est beaucoup plus fiable que celle qui l'a précéda à ce poste.

Yoshioko Keigo est absent depuis le 2ème trimestre mais ses professeurs ne croient pas à un harcèlement de la part de ses copains de classe. Et pourtant... Son père est peu présent, comme souvent au Japon, sa mère fait de son mieux pour l'aider mais il ne se laisse pas approcher facilement.

Aizawa a un petit copain mais les choses n'avancent pas entre eux. Pour l'instant elle vit avec sa mère et Pippi, l'oiseau de celle-ci dans une grande maison.

Le lendemain, avec Kirishima, le professeur principal de la classe de Keigo elle se rend chez celui-ci pour prendre de ses nouvelles. Le jeune homme affirme que tout va bien, s'il s'est retiré de l'équipe de basket c'est que l'entrainement était difficile. La psychologue tente de dialoguer avec l'adolescent mais la mère s'interpose puis leur avoue que Keigo est victime de harcèlement, pendant les cours comme pendant le sport.

En attendant il faut enquêter dans le cadre scolaire. Une autre affaire occupe les profs, une jeune fille, Masuda, a été prise en flagrant délit de vol à l'étalage, prétextant que c'était son anniversaire. Le lendemain Aizawa lui offre une part de gâteau pour célébrer l'événement. Une façon de la faire parler, de sa famille, des relations de sa mère avec les hommes, de la raison qui poussa son père à partir.

Jusqu'à ce qu'elle apprenne que son père ne l'était pas, que sa mère couchait avec n'importe qui, n'importe quand. L'affrontement devient physique et Masuda appelle Aizawa au secours quand elle croira, à tort, avoir tué sa mère en la poussant.

Aizawa essaie d'être proche de chacun(e), d'écouter les peines et difficultés de tou(te)s mais son pouvoir est limité.

Quand Keigo quitte la maison sa mère en impute la responsabilité à ceux qui lui ont rendu visite, et qui vont tenter de le retrouver. Aizawa rend visite à sa meilleure amie pour avoir un indice. Finalement elle le retrouve. Elle essaie d'établir un contact, de l'aider à s'exprimer, il en profite pour lui avouer son amour pour elle et voudrait qu'ils sortent ensemble, qu'elle l'aime en retour. La conversation s'interrompt avec l'arrivée des autres profs, de sa mère qui préfère fermer les yeux et se boucher les oreilles.

Masuda va partir vivre chez son oncle, elle ne veut plus entraver le bonheur de sa mère.

Chez Keigo quelque chose ne va pas, une drôle d'odeur se dégage de sa chambre, mais la porte est difficile à ouvrir.

C'est en arrivant au collègue que Aizawa et Kirishima apprennent le suicide du jeune homme.

Le choc est violent pour la jeune femme, elle va vouloir comprendre les motivations de Keigo tout en composant avec sa propre enfance et une relation dificile avec une génitrice toxique. Aider les autres est une chose mais ça ne doit pas s'empêcher d'affronter ses propres problèmes, au contraire !

La société nippone est âpre et la vie dans les collèges source de bien des confrontations qui parfois se font cruelles pour les plus fragiles. La famille n'est pas protectrice, au contraire, mais chacun sait que les parents sont souvent les pires ennemis de leurs enfants !

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Archives

Pages