Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 avril 2013 2 02 /04 /avril /2013 06:07

Né le 08 janvier 1933 à Gunsan, il était au collège quand éclata une guerre qui fut pour lui traumatisante, nombre de ses parents et amis trouvant la mort, lui-même souffrira des effets de bombes chimiques.

Cela influera sur sa conversion au bouddhisme jusqu'à devenir moine en 1952. Les rencontres influant sur sa vie la fréquentation du poète Cho Ji-hun en 1958 le convaincra de revenir dans le monde et d'y trouver sa place au moyen de la poésie.

Son premier recueil paraîtra en 1960, il inaugura une série ininterrompue jusqu'à aujourd’hui. Durant la dictature dans son pays il aura l'occasion de ''profiter'' des geôles coréennes et de la brutalité policière dans les années 70 et 80. Impliqué dans le coup d'état de Chun Doo-hawan il fut condamné à 20 ans de prisons mais libéré après deux.

Dans son œuvre HO cherche à rapprocher les pensées occidentale, helléniste principalement, et extrême-orientale, s'engageant au nom de la sagesse bouddhique, privilégiant l'individu face à une société dépersonnalisante.

KO UN écrit 84 poèmes en écho aux 84 000 enseignements du Bouddha, à travers les lignes du quotidien, de la banalité, il ouvre à la conscience une porte sur un pan de la réalité si proche et pourtant si peu accessible. Un détail est un signe, un paradoxe est une clé, l'expérience du futile permet d'approcher l'ordre cosmique dans lequel chacun a un rôle à jouer.

84 pas pour aller vers soi, ça ne semble pas si long.

Et pourtant...

PrintempsCoree2.jpg

Partager cet article
Repost0

commentaires

Catherine 04/04/2013 00:17


Lien noté pour le Printemps coréen, merci !


(Tu n'as pas mis le logo, mais ce n'est pas une obligation ).

Lee Rony 04/04/2013 10:37



Je vais le mettre, il n'y a pas de raison.



Présentation

  • : Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages