Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 janvier 2017 5 06 /01 /janvier /2017 09:00

Historia Spécial – Janvier-Février 2016

 

La mort hante les champs de bataille, rôde dans les hôpitaux, laboure les cimetière. Un instant suffit pour que la Faucheuse s'empare de nous. Elle a toujours été là, programmée dans nos gènes, gravée dans nos cellules... Terrifiante compagne dont l'étreinte glacée fait frissonner de peur. Et après ? Les Revenants supposent l'existence d'une alternative au vide. Pour les Anciens les âmes descendant aux Enfers. Frustrées et envieuse des vivants, ne pensant qu'à revenir se venger. Dans le Moyen Âge chrétien elles perturbent les rêves et la vie de leurs familiers. Une erreur doit être réparée pour que l'âme en peine rejoigne l'au-delà.

 

Des disparus si présents

Robert Muchembled

Qui aura vu Spectre, la dernière, en date, aventure de James Bond, se souviendront que la première scène se passe durant la fête des morts au Mexique, ensemble de rites étalées du 31 octobre au 2 novembre hérités des Aztèques et perdurant sous le manteau du christianisme. Ces cérémonies pourtant perdirent leur côté joyeux, comme en Europe, avec l'offense obscuranto catholique de la fin du XVI siècle. En Flandre on ''croquait'' la tête du mort lors de banquets funéraires. Les jeunes hommes célibataires conduisaient un rituel censé empêcher les les défunts de revenir. Offrandes de nourritures mexicaines ou repas européens ont le même but d'unir les morts aux vivants malgré l'insistance de l'Église pour que les premiers disparaissent. Celle-ci avaient opportunément inventé le purgatoire pour que les âmes ''sauvables'' puissent être rachetées, financièrement, par leurs descendants sous forme de dons aux moines. La Réforme catholique née du concile de Trente fait bien la séparation entre le bien et le mal et donne une vision tragique de l'existence. Dieu punit sévèrement les péchés des hommes en laissent le Diable les tenter afin de les inciter à tout faire pour sauver une âme constamment en danger. La crainte des revenants pénètre au cœur du monde et du corps humain que le démon peut posséder au moindre péché mortel. L'Église cherche à imposer sa conception de la mort mais malgré ses efforts les croyances aux retours de trépassés malveillants perdurent. Après le renouveau de la foi et le goût pour l'ésotérisme, le XIXe siècle gothique voit la naissance(?) de Dracula. Le XXIè n'a pas vu disparaitre ces croyances, elles ont seulement migré du ''réel'' au monde cathodique, il n'est que de voir les séries mettant en scène les vampires ou les zombies. ''On ne peut pas négocier avec la mort, mais on peut faire des affaires avec elle'' dit un proverbe mexicain.

Si une chose est sûre c'est celle-là !

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai lu Science
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages