Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 décembre 2017 6 30 /12 /décembre /2017 09:00
WESTWORLD

Reconnecte-là dit la voix. Ceci fait Dolores peut répondre qu'elle est terrifiée. L'homme l'interroge encore, sur elle, son monde, sa conscience de celui-ci. Elle se souvient, quand elle se levait, sortait, toujours fasciné par ce décor d'Ouest américain du 19e siècle.

 

Un train, d'époque, arrive en ville, les passagers descendent, ravi d'une reconstitution aussi parfaite, mais vu le prix qu'ils paient c'est le moindre des choses. Teddy remonte la rue principale jusqu'au saloon, demande un whisky, rien que de très banal, comme la jeune femme qui l'aborde, mais il ne donne pas suite à la proposition de celle-ci. Il préfère regarder au-dehors, et quand il aperçoit Dolores il sort pour la suivre.

Et la voix continue ses questions, il est question d'incohérence, de répétition, d'une vie qui ne peut se passer de routine.

Dolores et Teddy se connaissent, il est revenu pour elle, comme promis. Le temps d'aller chercher son cheval et il part avec elle, galopant dans la plaine. Il fait nuit quand ils arrivent dans le ranch du père de Dolores, celle-ci voit que quelque chose ne va pas, les bêtes ne sont pas rentrées. Teddy la laisse derrière lui avant d'aller voir ce qui se passe, il tombe sur deux hommes, dont l'un vient de tuer le père de sa compagne, mais il sait se servir d'une arme, et les descend rapidement.

Il y a un troisième homme, en noir, qui agresse Dolores, mais Teddy n'est pas loin, l'ambiance est au duel. Teddy tire le premier, plusieurs fois, sans que sa cible en ressente rien. Il sait que les arrivants ne peuvent pas être blessés. Teddy l'ignorait, comme il ne sait pas qui il est. En revanche l'intrus, lui, peut tirer, et le ''tuer'', avant d'emmener de force sa prise. Si le jeu était trop facile il n'aurait pas d'intérêt.

Qu'importe, cela ne change pas la façon dont Dolores voit les arrivants.

Le lendemain Teddy est à nouveau dans le train.

Dans les coulisses les techniciens s'activent pour finaliser leurs machines, les ''acteurs'' qui iront rejoindre leur terrain de jeu. Comme celle que nous avons vu dans le saloon aborder Teddy, pour une mise à jour inédite, une amélioration de sa mémoire et de sa gestuelle. Pourtant elle est réinitialisée régulièrement !

On dirait pourtant qu'il y a un incident, et Bernard, le  chef programmeur des ''hôtes'' est appelé, lui est sûr que rien ne peut arriver, c'est ainsi depuis 30 ans. Une équipe est pourtant envoyé pour régler le problème.

Rien de compliqué ! Ford s'amuse. Lui, le créateur du parc qui cherche plus de vraisemblance, de vérité, dans ses créations.

WESTWORLD

Teddy descend du train, remonte la voie principale jusqu'au saloon... Le shérif lui est vraiment en panne et Bernard n'en trouve pas la raison. Les dirigeants du parc s'inquiètent que quelque chose puisse mal se passer.

Ce soir là quand Dolores rentre, seule, son père l'accueille et lui montre une photo étrange, d'un monde qui n'est pas le leur.

Mais un autre hôte connaît une défaillance, plus grave. Le shérif n'était pas un incident isolé. Il convient de rappeler les ''hôtes'' mis à jour, de les examiner et de désactiver les défectueux.

Ford et Bernard sont conscients d'un problème. Le nouveau code de Ford contient des erreurs, mais celle-ci n'est-elle pas le moteur de l'évolution ?

WESTWORLD

Dolores se réveille, sort, comme chaque jour. Dehors elle retrouve son père regardant la photo découverte. Lui aussi montre des signes de dysfonctionnement, comme s'il avait finalement compris quelque chose, dépassant ses capacités, son programme. Elle se précipite en ville chercher le médecin, ne le trouve pas mais retrouve Teddy alors qu'arrivent en ville d'étranges cavaliers, des hors la loi qui se mettent à tirer sur tout le monde avant de voler le coffre du saloon.

Les ''hôtes'' défectueux ont été récupérés, Dolores également, elle est analysée après avoir été reconnectée. Et la voix pose les questions, évoque la photo trouvée par son père. Lui aussi est examiné, et ce qu'il dit dépasse sa configuration. Mais quand il revient à la précédente à nouveau son comportement, et ses paroles, dépassent sa programmation.

Le lendemain Dolores se réveille, comme d'habitude, sort, salue son père, sans remarquer que ce n'est plus le même. Teddy est dans le train qui l'amène en ville. L'homme en noir est toujours là, il s'approche de ce qu'il cherche...

WESTWORLD

La télévision manque d'idée et recycle des films, comme L'exorciste, L'arme fatale, et, ici, Mondwest, réalisation de Michael Crichton en 1973. l'argument est simple, un parc d'animation pour adultes où des robots à l'apparence humaine – à s'y tromper – sont là pour satisfaire des visiteurs qui paient, cher, le plaisir de plonger dans un autre temps où ils peuvent s'amuser, sans risque, tuer sans culpabilité, coucher avec des prostituées sans le regretter. Une récréation avant le retour à la médiocrité. Qu'importe, penserez-vous, ce que l'on fait à une machine, mais n'est-ce pas encore pire de cette façon, encore plus révélateur d'une lâcheté infinie ? Surtout si l'androïde à force de simuler la vie finit par s'en approcher au point de l'apercevoir et de vouloir l'atteindre.

WESTWORLD

Jusqu'à ce que les choses dérapent, que les machines se mettent à rêver, à mélanger émotions et souvenirs qui entrent en contradiction avec leur programmation.

L'idée de la machine se révoltant contre son créateur est moins neuve aujourd'hui qu'elle l'était en 1973, le plaisir, plus près de nous la série Äkta Människor l'illustre également. Quand des humains se prennent pour dieu il est logique que leurs ''enfants'' se rebellent et veulent exister par eux-mêmes.

La notion d'humain est-elle réservée à l'organique où peut-elle s'appliquer à des formes de vie différente ?

WESTWORLD

Je ne vous donne pas mon avis, vous devez l'imaginer. Une série à découvrir pour se faire une idée, et avoir le plaisir de retrouver Anthony Hopkins dans le rôle de Ford. Un créateur qui pourrait vouloir que son œuvre lui échappe. Sinon mériterait-il ce terme ?

Un vrai pari pour HBO qui veut lancer une série du niveau de celui de Game of Throne, impossible de s'en rendre compte après quelques épisodes seulement. L'ambition dépasse le cadre de la mise en scène, du spectacle pour dessiner un monde et montrer des humains qui pourraient être vrais. La seule démonstration pourrait être que la machine ne sera jamais pire que l'homme.

 

Vous croyiez le contraire ?

WESTWORLD
Partager cet article
Repost0
23 décembre 2017 6 23 /12 /décembre /2017 09:00

Eric Kripke / Shawn Ryan – 2016 - NBC

TIMELESS


6 mai 1937. Le dirigeable descend vers le sol, la foule le regarde, s'approche, les caméras tournent pour immortaliser l'événement. Dans la nacelle les passagers sourient, heureux de la conclusion du voyage. Une corde est lancée vers le sol, des hommes s'en saisissent, la fixe solidement. Tout semble bien se passer quand un éclair se produit dans les machines, aussitôt le feu s'éveille, se répand tel un fauve n'attendant que d'être libéré. Il se propage rapidement, l'hydrogène s'enflamme et le Hindenburg s'écrase.

TIMELESS

Aujourd'hui. Lucy Preston donne son cours dans un amphi plein d'étudiants buvant ses paroles, elle évoque la réponse de Lyndon Johnson à la question : Pourquoi sommes-nous au Vietnam ? Son cours a beaucoup de succès mais le directeur e son département vient la prévenir que le comité a décidé de ne pas la titulariser. Un comble alors que sa mère en fut à l'origine. Justement, quand elle rentre son premier geste est d'aller voir celle-ci, allongée dans son lit, sa sœur assise à côté d'elle. Son état n'a pas changé, elle est toujours dans le coma.

 

Dans un immense hangar de MASON industries un groupe de scientifique s'active autour d'une machine étrange alors que des terroristes y pénètrent, armes à la main. Leur chef entre dans la machine, l'active... et celle-ci disparaît.

TIMELESS

L'agent Kondo, de la sécurité intérieure, frappe chez les Preston et demande à Lucy de l'accompagner. Impossible de refuser. Direction les industries MASON où elle retrouve un homme tout aussi ignorant de la raison de leur présence. Un autre agent survient, Denise Christopher, du même service, et commence par la complimenter sur sa réputation, elle salue ensuite le sergent-chef Wyatt Logan de la delta force. Ainsi les présentations sont faites. Direction une salle de projection où ils assistent aux événement arrivés plus tôt, mené par Garcia Flynn, un ancien agent de la NSA. Ils le voient entrer dans la machine et celle-ci se volatiliser. Sur ce c'est au tour de Connor Mason, créateur des industries portant son nom, qui entre et leur parle de courbe temporelle, le moyen de remonter dans le passé. Mason avait créé une machine à voyager dans le temps qu'il avait gardé secrète. Les deux ''invités'' n'y croient pas mais ils vont devoir s'y faire. L'engin volé est parti pour le 6 mais 1937, il convient de le suivre et d'empêcher Flynn de changer l'Histoire. Lucy n'est pas chaude mais une fois encore elle se laisse convaincre. L'engin, en fait le premier prototype, ne peut contenir que trois personnes, le troisième est un ingénieur spécialiste, le seul capable de piloter la machine correctement.

C'est l'heure du départ. Et de l'arrivée ! Quelque part dans une forêt, au-dessus de leur tête passe le dirigeable. Reste à retrouver Flynn. Pourquoi ne pas commencer par un bar ? Mais nous sommes en 1937, la ségrégation est de mise et le pilote du trio est noir, donc interdit dans un établissement pour blancs. Ils apprennent rapidement que Flynn s'est fait recruter pour aider à faire atterrir le Hindenburg.

Il suffit de le retrouver. Lucy le repère, le suit, mais s'est faite repérer.
 

TIMELESS

Le Hindenburg se pose. 36 personnes ne sont pas mortes alors qu'elles l'auraient dues ! Il pourra repartir, avec les passagers prévus. Rockefeller va aider à la naissance de l'ONU, Bradley qui planifiera le débarquement et Sikorsky qui a inventé les hélicoptères. Le but de Flynn est simple, détruire le Zeppelin au retour. Il faudrait agir, mais la police les surprend, et les arrête, surtout qu'il y a déjà un cadavre. Ils se retrouvent en cellules.

 

Durant leur enquête ils ont parlé à Kate Drummond, célèbre journaliste qui trouva la mort ce jour là, ayant survécu elle se souvient de la photo que les voyageurs temporels lui ont montrés quand elle croise Flynn dans le couloir de son hôtel alors que notre trio parvient à s'échapper. Et la retrouve rapidement, en lui expliquant qu'il y a une bombe à bord. Mais si mal cachée qu'ils la découvrent rapidement alors que l'aérostat décolle. Logan la désamorce mais une balle nazie provoque une étincelle... Le Hindenburg parvient à se poser, les passagers à descendre, dans la confusion Lucy rencontre Flynn qui la connaît bien, lui parle de son père, de sa mère. Il lui montre un livre, qu'elle n'a pas écrit, pas encore. Logan les voit, intervient, suit un échange de coup de feus, c'est Kate qui est atteinte, mortellement.

L'heure du retour a sonné. L'Histoire a changée, la catastrophe ne fit que deux victimes, la journaliste et un homme non identifié.

Quel est le but de Flynn, Lucy a une théorie...

 

Néanmoins il a conservé sa machine, la poursuite doit continuer, c'est bien le moins pour un feuilleton. Connor cache des choses, mais il n'est pas le seul, et malgré ce qui ne s'est pas passé l'Histoire n'a pas changée... ça facilite le scénario. Voyager dans le temps offre tant de perspectives, de tentations, de dangers.

Quand elle rentre chez elle Lucy retrouve sa mère, en parfaite santé, mais sa sœur n'a jamais existé. Elle est bouleversée, mais le téléphone sonne. Le prochain épisode s'annonce.

Une course à travers le temps s'annonce, avec les changements que cela peut provoquer. Reste à savoir si sur ce simple principe une série peut tenir longtemps. Qui est réellement Flynn, que veut-il ? Où sont les bons et les méchants, où faudrait-il demander : Où sont les mauvais et les pires ? Les questions sont nombreuses, gageons que les réponses viendront au fil du temps, c'est la moindre des choses.

Au moins aurons-nous le plaisir de retrouver des décors anciens, des personnages historiques. Mais ne pardons pas de temps, dans le deuxième épisode c'est Lincoln qui se fait assassiner.

Ou pas !

Se dire que l'on pourrait changer l'Histoire, croire que ce serait en mieux... difficile de résister à la tentation.

Partager cet article
Repost0
22 décembre 2017 5 22 /12 /décembre /2017 09:09

 Tom Kapinos – 2016 – 13 X 42'

Lucifer est las de son rôle de Seigneur des Enfers, de ses obligations, de la mauvaise réputation qui va avec ; il le trouve peu reluisant et son statut sous évalué, aussi décide-t-il de s'installer sur Terre, à Los Angeles, la bien nommée, où il ouvre une boîte de nuit qu'il appelle Lux. Il a gardé son don de forcer ses vis-à-vis à dire ce qu'ils pensent vraiment, ce qu'ils désirent au fond d'eux-même mais qu'ils cachent. Il sait être ''diablement convaincant'' comme quand il convainc un motard qui vient de l'arrêter de le laisser partir et d'aller faire ce qu'il souhaite depuis longtemps : mettre sa sirène à fond et rouler à travers la ville. Avec un peu d'argent ce sera encore plus fun !

Bien sûr le Seigneur voit cette émancipation, qui en rappelle une autre, d'un mauvais œil et dépêche l'ange Amenadiel pour convaincre le récalcitrant de retrouver son trône infernal. Les âmes damnées ont besoin d'un endroit où aller.

Un soir arrive une ancienne amie à lui, Delilah, qui vient boire un verre au ''Lux''. Elle s'interroge, a-t-elle vendu son âme au diable ? Lucifer lui fait remarquer qu'il faudrait que celui-ci soit intéressé, comme si elle avait une chance de lui échapper ! Elle raconte sa vie, sa façon de faire parler d'elle, son mariage raté avec son producteur, sa jalousie que celui-ci en épouse une autre.

Lucifer lui demande de se ressaisir, de ne pas gaspiller son talent en actes stupides. Ce qui arrive dépend de toi lui dit-il. Avant qu'une voiture ne s'arrête à leur niveau et ne leur tire dessus.

Delilah est touchée, quand à la voiture elle est heurtée par un car. Lucifer se relève, quelques balles qui vont le gêner. Il va voir le tueur avant que celui-ci ne meure. Mais n'en tire pas grand chose, juste qu'il a agit pour l'argent, quoi d'autre ? malgré ses pouvoirs il ne parviendra pas à sauver son amie.

La police est intéressée par ce qui vient de se passer, une vedette qui se fait tuer ainsi ça n'arrive pas tous les jours, et la mort du tueur, un certain Eddie Deacon, juste après, encore moins. S'être appelé dealer aurait été plus juste. De la drogue a été retrouvé sur lui et dans le sac de Delilah, le lien est évident, l'enquête doit être rapide.

Chloe Dancer veut malgré tout mener l'enquête, et pour cela interroger le principal témoin, un certain Lucifer Morningstar. ''C'est le nom donné par Dieu'' avoue ce dernier. Il répond aux questions, oui elle travaillait au Lux autrefois, avant de devenir célèbre. Il avoue aussi avoir parlé au tueur et ce que celui-ci lui a dit sur le fait de n'avoir fait qu'appuyer sur la détente. Le plus étrange pour Dancer est qu'il s'en soit sorti sans mal.

 

Le weekend suivant Lucifer va ruiner le mariage de Jimmy Barnes, et l'interroger sur les relations de Delilah, et apprendre avec qui elle traînait, une vedette de rap, histoire d'aller lui rendre une petite visite. Facile pour lui puisqu'il n'est pas possible de lui dire non. Il va interroger 2vil, qui lui avouera n'être pour rien dans ce crime, amis que Lucifer devrait aller voir le Dr Linda Martin, la psy de Delilah.

C'est au moment de partir qu'il croise L'inspecteur Dancer. C'est là qu'un des hommes va la reconnaître, pour avoir joué, nue, dans un film. L'opportunité est parfaite pour qu'il participe à l'enquête. Avec ses ''talents'' celle-ci sera facilitée. Lucifer confesse, un comble, se sentir coupable

Duo inattendu donc, d'un côté Lucifer, le vrai, de l'autre, Chloé Dancer, ancienne actrice devenue inspecteur pour suivre l'exemple de son père et aider les autres. Portant une erreur faite au cours d'une intervention qui avait vu la mort de son partenaire. Depuis personne ne veut plus bosser avec elle.

Devinez qui est dispo ?

Amenadiel est de plus en plus indisposé, Lucifer faire preuve de bonté ! Voila qui ne lui ressemble pas.

Le Diable, sentimental ? Que va-t-il arriver si l'ordre des choses n'est plus respecté ?

 

Pourquoi Jerry n'est-il pas venu me chercher pour le rôle ? J'aurais été si bon, enfin, façon de parler.

Partager cet article
Repost0
19 décembre 2017 2 19 /12 /décembre /2017 09:00

Brad Wright – 2016 – Showcase

TRAVELERS

Tory, la patronne de Darcy doit s'en aller, laissant celle-ci seule pour ranger le rayon enfant de la bibliothèque. Des cris attirent son attention, par la baie vitrée elle voit Tory se faire agresser par quatre hommes. Son cri attire leur attention, délaissant leur victime ils se tournent vers elle.

Sur l'écran le temps défile, compte à rebours avant l'heure du décès.

Quand elle sort les hommes sont là, ils l'agressent, elle tombe sur le sol alors que les secondes s'enfuient, les mains sur les oreilles pour faire taire ce hurlement qu'elle paraît seule à entendre.

00 dit le compteur.

Elle se redresse, cette fois c'est elle qui s'en prend aux voyous. Comme s'ils pouvaient faire le poids contre elle !

TRAVELERS

Le match est brutal, boxe thaï sur un ring grillagé, et ce compte à rebours qui continue. Quand Trevor, un des combattant tombe, tentant de refuser le son qui résonne, il est à 00. néanmoins il se relève, et abandonne le combat.

Ailleurs c'est Philip, un junkie qui entend le même sifflement alors que son compte arrive à 00, et repars. Pour lui, son compagnon est toujours mort.

Carly laisse entrer Jeff chez elle tout en sachant que c'est une mauvaise idée. Il lui reste 12 : 38 ! Jeff est violent, frapper une femme ne le dérange pas. Quand Carly se relève il préfère partir.

TRAVELERS

Il a raison.

Trevor se laisse engueuler par son père, remercie sa mère, s'en va. Carly cherche sur le Net comment mieux s'occuper de son enfant. Philip dans une salle informatique quand l’inspecteur Gower vient l'interroger, son colocataire vient d'être retrouvé mort. Il n'est pas surpris.

Marcy est encore dans les vapes quand elle va ouvrir à David, l'assistant social qui la suit depuis sa sortie d'institution, c'est pour cela qu'elle est nue. Elle passe rapidement une robe, sans rien dessous. Mais son ami note un changement de comportement, elle qui souffrait d'un déficit intellectuel semble l'avoir surpassé. Quand elle regarde un enregistrement vieux de seulement quelque mois dans lequel elle avait du mal à lire un ouvrage pour enfant elle ne se reconnaît pas. Le coup de la veille a causé une commotion qui pourrait expliquer ce changement de personnalité.

Ou pas.

TRAVELERS

Philip aussi se découvre différent, sinon comment aurait-il su à l'avance le résultat de trois courses différentes ? Quand l'avocat qui l'a rencontré la ville au commissariat, et joua, pour et avec lui, vient l'interroger sur ce savoir il lui répond qu'il vient du futur.

Incroyable.

Mais est-ce faux pour autant ?

Darcy qui a eu un malaise se réveille à l'hôpital, connectée à une batterie d'appareils qui l'observent. Mais elle ne peut pas rester, elle a quelque chose à faire, d'important.

TRAVELERS

L'agent spécial du FBI McLaren de son côté enquête sur d'étranges messages postés sur un chatroom. Comme par hasard les ordinateurs connectés donnent les noms des personnes que nous avons déjà vues.

Il fait nuit, ça tombe bien tout le monde a rendez-vous au même endroit. Darcy, Philip, David, Carly, Trevor. Tous se retrouvent avec l'agent McLaren et lui avoue venir du futur, d'une époque où l'humanité est presque anéantie et qu'ils sont là pour changer cela.

McLaren va les rejoindre, il suffit qu'il meurt pour cela. L'heure est déjà prévue.

 

TRAVELERS

Voyager dans le temps pour changer ce qui est arrivé est à la mode, que ce soit avec L'armée des 12 singes, Timeless, Frequency. Une série de plus à s'y essayer. Le début, sous forme de puzzle, est intéressant, mais c'est souvent le cas. Une idée part souvent bien, ensuite elle échappe à ses concepteurs. Une chose est sûre, je ne reculerais pas dans le temps pour prétendre n'avoir jamais vu ce feuilleton.

Partager cet article
Repost0
13 décembre 2017 3 13 /12 /décembre /2017 09:00

Gwyneth Hughes – 2016 - ITV

DARK ANGEL

La porte de la prison de Durham s'ouvre en ce matin gris de mars 1873, deux hommes en sortent et se dirigent vers le gibet pour y placer la corde et vérifier que tout fonctionne correctement. Dans une cellule un homme près d'une fenêtre, par laquelle il regarde la scène, s'adresse à une femme assise dans l'ombre. Il se souvient de leur première rencontre...

Seaham, Comté de Durham, 1857. Le couple Mowbray, en voiture à cheval, se dirige vers le village. Mary Ann rentre chez elle, avec mari, son ainée et un bébé de quelques mois. Son dernier né, ses 4 précédents enfants sont tous morts. George, l'époux, veut protéger sa famille et prend une assurance vie, les temps sont difficiles. Mary Ann lui en veut de dépenser l'argent de la prime, mais il parvient à la convaincre.

DARK ANGEL

Le temps est venu du baptême, Margaret Jane est pleine de vie, il semble que l'avenir soit favorable. Mary Ann retrouve ses amies, un cadre qu'elle aimait et qui paraît rassurant.

Paraît seulement, puisque Margaret Jane meurt rapidement.

 

Il faut repartir, une autre ville, un autre travail, un autre logement, envahi de punaises. Heureusement l'arsenic est là pour en venir à bout. Mary Ann a de quoi s'occuper à la maison, et va en avoir davantage puisqu'elle met au monde une nouvelle petite fille qui portera le même nom que sa défunte sœur.

DARK ANGEL

La jeune femme s'ennuie, son mari est mari, il ne rentre que tous les 15 jours pour un bref séjour au cours duquel il se plaint de son travail, de sa pénibilité. Elle croise un homme, Joe Nattrass, qui n'est pas indifférent à son charme, et qui sait s'y prendre avec elle. Elle ne lui résiste pas longtemps d'autant qu'un autre enfant est arrivé, John, rendant sa charge de travaille encore plus grande, encore plus insupportable.

''Heureusement'' il décède à son tour de la fièvre gastrique, à moins que ce ne soit de la typhoïde, le médecin n'est pas sûr.

Détail !

George rentre enfin, mais il a eu un accident qui le rend inapte au travail. Il va en trouver un autre. En attendant il réclame du thé, et dans le placard, juste à côté, il y a le flacon d'arsenic.

Son état de santé se détériore, mais il aime toujours le thé !

Dommage.

Il avait eu une bonne idée en prenant une assurance vie ! Et une seconde sur le petit John. Elle ignorait que cela se pratiquait et veut refuser l'argent.

C'est légal et irréprochable lui affirme l'assureur. Dans ce cas !

DARK ANGEL

Elle peut revoir Joe, elle est libre désormais. Mais le destin est cruel et lui enlève Margaret Jane. Il ne lui reste qu'à partir pour trouver du travail, pourquoi pas comme nurse, c'est ainsi qu'elle rencontre un autre homme, et l'épouse.

jusqu'à ce que la mort vous sépare.

Qu'il soit impuissant n'est pas un problème, Joe est là pour satisfaire Mary Ann, désormais Ward. Mais il doit partir, s'occuper de sa femme gravement malade. En attendant Mr Ward perd son travail, n'en trouve pas d'autre et doit se contenter de la charité.

Mais il aime le thé amoureusement préparé par son ''ange''.

DARK ANGEL
DARK ANGEL

Retour à la case départ. Mary Ann doit trouver un job, Mr Robinson, jeune, fortuné, et veuf depuis peu, cherche une gouvernante pour s'occuper de ses 5 enfants.

Le travail ne pouvait lui échapper.

Cela commence mal, le petit dernier, John, décède d'une fièvre gastrique. Pas de chance. En revanche la sœur de Mr Robinson, Helen, est méfiante, elle pense que Mary Ann est trop charmante et que son frère pourrait attirer des femmes peu convenables.

Finaude.

DARK ANGEL

Le veuvage est une situation qui rapproche un homme et une femme, chacun peut (prétendre) comprendre le chagrin de l'autre. Et quand Mr Robinson se fera plus entreprenant elle sait se reculer, menacer de partir.

Le poisson est ferré. Qu'importe qu'elle doive partir s'occuper de sa mère, elle est sûre de rentrer rapidement. Celle-ci aime le thé.

DARK ANGEL

Une mini série sur la vie de Mary Ann Mowbray, du nom de son premier mari, ou Cotton, du nom du dernier. La première tueuse en série anglaise.

Le thé est vraiment une arme de destruction massive !

Partager cet article
Repost0
9 décembre 2017 6 09 /12 /décembre /2017 09:00

Dan Fogelman / Rick Singer – 2016 - Fox

C'est l'heure de se lever, le réveil l'affirme, et de commencer sa journée. En s'habillant d'abord, sans omettre le casque audio, rouge, signifiant que les autres sont des importuns. En particuliers les gens qui l'attendent et l'escortent pour sortir de l'hôtel. Pas par l'entrée, trop de fans attendent, par les cuisines, ça fait plus chic !

Aujourd'hui est important, les San Diego Padres ont en effet fait appel à Ginny Baker pour jouer contre les Los Angeles Dodgers. Baker est la première femme à intégrer l'une des 4 ligues majeures d'Amérique du Nord.

Une date dans l'Histoire du sport en général, et du Baseball en particulier.

Le trajet prend 2minutes et à l'arrivée ce sont des centaines de fans qui attendent Ginny. L'occasion pour elle de se souvenir de son enfance, quand son père essayait d'entraîner son fils, ce qui ne l'intéressait pas, mais alors là pas du tout, sa fille en revanche n'attendait que de s'emparer de la balle, pour la lancer par delà la clôture, sous les yeux sidérés de son géniteur.

Elle pénètre dans le stade, rencontre le grand patron des Padres, elle va en faire autant des autres membres de l'équipe, lesquels sont briefés par leur entraîneur sur le comportement à observer. Soyons professionnels est son mot d'ordre, pas de traitement de faveur ! Rien n'étant prévu pour accueillir une femme elle se retrouve dans le club house, une pièce qui a une porte, transformée en vestiaire, et peut endosser son maillot, et porter le n° 43.

Première conférence de presse, et sa manager fait tout pour la protéger, et rappeler qu'elle n'est pas là pour rien.

Ginny affiche son calme mais stresse, elle sait quelle opportunité se présente et qu'elle pourrait ne jamais avoir de seconde chance. Elle n’ignore pas qu'elle est surtout un argument publicitaire, une belle fille qui fait vendre des magazines et des tickets pour les matchs.

Elle en a fait du chemin depuis son premier lancer, quand ado elle devait faire ses preuves. Être une fille dans un univers masculin est difficile, elle sait que la biologie joue contre elle, que son bras sera moins puissant que celui d'un homme. Il lui faut une arme secrète, son père en a justement une, un lancer particulier qu'il apprit trop tard mais dont elle, Ginny, pourrait profiter.

Le match commence, elle rate ses premiers lancers. Trop de nervosité alors que des milliers de spectateurs l'observent, l'encouragent, attendent qu'elle réussisse.

Tant d'années d'entraînement et elle échoue le jour J.

 

 

 

 

 

 

 

Sa manager essaie de lui remonter le moral, une mauvaise journée, cela arrive. Rien ne dit que tout soit perdu mais quand son père vient pour la faire travailler, comme il en avait l'habitude, elle se rebelle, dit, enfin, tout ce qu'elle avait sur le cœur.

L'abcès vidé elle peut retourner s'entraîner !

Elle aura droit à un nouvel essai. Ses coéquipiers sont partagés, la majorité doute, le patron est de son côté, et c'est lui qui commande. Peut-être le capitaine pourrait-il l'aider, la soutenir, lui offrir l'avenir qu'il espérait pour lui.

Lors du match suivant, alors qu'elle part aussi mal il vient lui parler. Et ça marche, bien sûr, elle fait remonter son équipe, avant d'être remplacée par l'entraîneur.

Peut-être serait-il temps de le remplacer, lui !

Le chemin du succès s'ouvre devant Ginny, il promet d'être long et difficile mais elle aura une chance d'inscrire son nom dans l'Histoire du sport.

Dommage que son père ne soit plus là pour la voir.

Une série sur le sport, la première dont je vois le premier épisode, pour sa vedette : Kylie Bunburi. Irais-je au-delà du suivant ? Pourquoi pas !

Partager cet article
Repost0
22 novembre 2017 3 22 /11 /novembre /2017 09:00
CHANNEL ZERO

Nick Antosca – 2016 - Sify

CHANNEL ZERO

Interviewé sur son dernier livre dans lequel il évoque son enfance, le docteur Mike Painter est interrogé sur la mort de son jumeau quand il avait 12 ans. Il parle de l'affaire de Iron Hill (Ohio) en 1988, 5 meurtres d'enfants, le dernier, dont le corps ne fut jamais retrouvé, était son frère, Eddie. Leur père était absent, leur mère ne put pas gérer cet événement et lui fut envoyé dans la famille. L'interviewer pose alors un téléphone sur le bureau, il y a quelqu'un en ligne, un enfant de 12 ans, dont la famille vient de traverser une tragédie.

Painter est un médecin qui travaille avec des enfants en difficulté. Il essaie d'entamer le dialogue mais de l'autre bout du fil viennent des rires, puis une voix disant Mike, pourquoi as-tu peur de rentrer à la maison ?

CHANNEL ZERO

Mike se réveille, regarde la photo de sa famille sur la table de nuit, se brosse les dents, envoie un SMS et s'en va. Chez Marla, sa mère, histoire de lui faire une surprise, celle-ci est avec Katie, une petite fille de la région. Il n'était pas venu depuis un moment et elle se méfie. Trop de gens ont voulu résoudre les crimes, aucun n'y parvint. Il ferait mieux d'interroger la police, justement le nouveau shérif, Gary, est un ami d'enfance, comme son épouse, Jessica.

Pourquoi demander ces dossier, pourquoi maintenant, il y a 28 ans que les corps ont été retrouvés, dans les bois. Sans leurs dents.

CHANNEL ZERO

Impossible d'échapper à un dîner en famille, ou presque. Les souvenirs ne demandent qu'à remonter à la surface. Il retrouve Katie, la petite fille du couple. Elle regarde une émission, debout, en silence.

Celle-là même qu'il aimait, qui le fascinait, quand il était enfant.

Mike ne supporte plus cette ambiance et s'en va. Les lieux sont douloureux pour lui, comme les images qui reviennent, ce jour par exemple où son frère fut pris à parti par une bande de voyous qui le brutalisèrent sans qu'il intervienne. Quand Eddie put s’enfuir ce fut pour rentrer à la maison, s'assoir par terre, sur le tapis, devant la télé.

CHANNEL ZERO

Qui se mit en marche en diffusant cette étrange émission, Candle Cove, où des poupées semblaient leur parler, à eux, directement.

 

CHANNEL ZERO

Curieuse coïncidence. Encore plus étrange quand la nuit alors qu'il ne pouvait trouver le sommeil la télé s'alluma, ne diffusant que des parasites, avant de s'éteindre, et que dire de cette forme ressemblant à un squelette qui l'attendait dans la cuisine.

CHANNEL ZERO

Alors qu'il déjeune dans un restaurant une femme s'approche, lui parle, son ancienne prof, et ses paroles résonnent étrangement, mais il n'a pas le temps de discuter davantage, la mère de Katie survient et l'avertit que Katie a disparu, elle l'invite aux recherches mais c'est un prétexte pour lui parler, lui demander ce qu'il a fait la nuit dernière. Il est rentré tard chez sa mère. N'a-t-il pas été libéré d'un hôpital psychiatrique trois jours plus tôt ?

Mais sa seule réponse est que c'est l'émission qui est responsable.

CHANNEL ZERO

Mike avance autant dans le présent que dans le passé, les endroits où il passe sont ceux qu'il fréquentait avec son frère.

Katie aurait-elle pu aller au nid du corbeau ? Là où les corps furent retrouvés ? Heureusement elle est vivante. Il peut la ramener, sans voir la forme étrange derrière eux.

 

CHANNEL ZERO

À qui peut-il dire qu'il s'est fait interné après s'être gravé sur le bras Mike come home. Que peut-il faire encore dans cette petite ville où les gens ne peuvent pas comprendre ce que lui devine. Mais le plus surprenant sera quand sa mère lui dira que l'émission qu'il regardait, avec son frère, n'existait pas. Ils restaient allongés sur le sol, regardant la neige sur l'écran qui ne diffusait rien.

CHANNEL ZERO

Et pourtant beaucoup d'enfants la regardent.

CHANNEL ZERO

Les peurs de l'enfance sont elles aussi à la télé. Sur Channel zero, une chaîne que tous peuvent regarder, dont eux seuls voient les images. Ces terreurs ne sont qu'imaginaire, bien sûr, mais imaginez qu'elles ne le soient pas...

CHANNEL ZERO
Partager cet article
Repost0
9 novembre 2017 4 09 /11 /novembre /2017 09:00

Shawn Seet – 2016 – SBS – 4 épisodes

 

Tori est policière, elle accompagne son fils, Will, sur la plage où elle retrouve son père, mais son téléphone la rappelle à ses obligations. La victime s'appelle Haris Rexhaj, habitait près de l'Océan et a été battu à mort dans la nuit avec un objet contondant, sur son lit, après avoir été attaché. Reste à annoncer le décès à la famille, justement en pleine fête quand les policiers débarquent.

Sa famille est sous le choc, le pire sera quand elle apprendra que la victime était homosexuelle, ce que la mère ignorait, mais pas le frère, jumeau, ainsi peut-il identifier un visage sur une photo, Rohan, un ''perse flippant'', mais il ignorait que Haris utilisait ''Thrustr'' pour faire des rencontres.

Torri commence par interroger le voisinage puis se renseigne sur ''Thrustr'', elle a justement un ami qui connait l'application. Reste à définir la nature du crime, homophobie, cambriolage... l'enquête prend du temps pour démarrer. Le soir Torri retourne sur les lieux, se promène, explore, regarde, s'imprègne de l'environnement. Après quoi elle rentre, retourne son fils, une soirée banale !

Le lendemain l'arme du crime est retrouvée, mais son séjour dans l'eau rend la découverte d'indice difficile. En revanche un crime avec le même mode opératoire a été commis au Parc Cardinal. 26 ans plus tôt, juste devant M. Mac, un voisin de Haris, un homme violent qui n'aimait pas le jeune homosexuel. Le chef inspecteur n'y croit pas, il conseille à son enquêtrice de retouver Rohan. ce qui va être fait.

Celui-ci explique sa relation avec Haris, combien ils s'aimaient, et que leur rupture vint après qu'il ait demandé à voir la famille de son amant. Après quoi il devra expliquer son appel à la victime, pourquoi il sortait de chez lui à 5 heure du matin. Rohan raconte qu'à son arrivée Haris était déjà mort, et qu'il a appelé la police.

S'il n'est pas coupable il est au moins illégalement sur le territoire et c'est suffisant pour l'emprisonner, et pour perquisitionner chez lui. Rien qui démontre sa culpabilité.

La découverte du portefeuille apporte quelques indices, comme une note de bar. Tori revient au crime de 1990, l'accusé de l'époque, Adamski, a disparu et le policier chargé de l'enquête a démissionné. Une bonne raison pour l'interroger. Ainsi apprend-t-elle que durant on incarcération Adamski a changé de sexe. Elle apprend bien des choses, et qu'il y a eu bien d'autres meurtres. À l'époque ''casser de la tantouse'' était une activité régulière pour certains gangs. Et certains membres sont devenus important depuis. L'un d'entre eux possède un bar !

En fouillant le passé elle trouve un troisième corps retrouvé à peu de distance des autres, officiellement classé comme suicide.

Rohan qui s'est échappé appelle Torri, lui raconte ce qui s'est passé la nuit du crime. Elle le convainc de sortir, les mains en l'air.

Mais il préfère prendre un couteau, puis Torri en otage.

Mauvaise idée, au moins où ne retournera pas en Iran où il avait fait de la prison après 99 coups de fouets, dénoncé par son propre père.

À l'heure d'Internet sur smartphones, les images circulent vite et ce qui s'est passé sur la plage est déjà connu de tous. L'enquête de Tori n'en sera pas facilité, d'autant qu'en fouillant le passé elle pourrait mettre des noms qu'elle connaît sur des crimes attendant d'être reconnus comme tels.

 

Une série australienne ne se refuse pas, surtout en 4 épisodes. Un autre contexte, un accent différent, une époque, pas si lointaine où se passèrent de ''drôles'' de choses.

Partager cet article
Repost0
12 octobre 2017 4 12 /10 /octobre /2017 08:00

Daniel O'Hara, Colin Teague - 2016 – Sky

Alexandra Lindo-Parker n'est pas seulement une lady, elle est aussi archéologue au British Museum. Malheureusement elle est cantonnée dans un emploi de bureau qui n'est pas celui auquel elle aspirait lors de ses études. Elle rêvait des exploits, voyages et découvertes de ses grands devanciers qui parcoururent le monde en y multipliant les découvertes, et, quelquefois, en disparaissant sans laisser de trace.

Ce jour est important pour elle, devant les pontes du musée elle explique, poliment, son insatisfaction, combien il serait bénéfique pour l'établissement qu'elle prenne la suite des grands noms de son domaine pour faire de nouvelles découvertes, il n'en manque pas qu'elle se fait fort de mettre au jour pour la plus grande gloire du BM.

Pour donner du poids à son argumentation elle évoque une exposition prochaine à laquelle un membre de la famille royale doit assister, si elle pouvait apporter des découvertes inédites, des objets venus de civilisations mystérieuses alors elle aurait rempli son rôle.

Elle plaide sa cause avec assez de sincérité et de verve pour qu'il lui accordé ce qu'elle demande : six semaines en Amazonie sur les traces de Percy Fawcett avec la promesse d'en revenir avec de quoi faire la une des journaux.

Mais six semaines c'est beaucoup et peu à la fois, une fois dans le feu de l'action les jours se succèdent rapidement.

Hooten lui est un aventurier, l'archéologie ne l'intéresse pas, l'Histoire encore moins, s'il est en Amazonie c'est pour chercher ce qu'il peut revendre, sans se faire voler, ce qui n'est pas le plus facile. Ainsi se fait-il presque voler un diamant, il l'avale pour le conserver. Résultat : il se retrouve attaché à sa jument et lancé dans la jungle, où il fait, par hasard, la connaissance des Urutus, qui le prennent pour un voleur à la suite d'un quiproquo, et de Lady Alexandra, qu'ils prennent, du coup, pour une complice alors qu'elle ne savait rien de lui et ne pensait qu'à la poursuite de sa quête.

Ils se sortent de leur pénible situation, Lady Alex reprend la route, Hooten est bien forcé de la suivre, le bateau est à elle, finalement ils trouvent la dernière demeure de Fawcett. Elle est heureuse, son voyage n'aura pas été inutile, elle pourra prouver ses compétences et l'utilité d'investir sur d'autres expéditions. Mieux, dans la main du squelette de Percy elle découvre la carte de la cité que cherchait l'explorateur : l'Eldorado.

Dans un poste avancé faisant office d'épicerie, et autre, elle peut entrer en communication avec Pascal, un envoyé de l'ambassade, elle lui explique où elle en est, montre la carte, explique qu'elle part à la recherche de la cité.

Mais Pascal se dit qu'il y a de l'or a gagner, beaucoup, de plus il est Français et travailler pour des anglais est une ignominie qu'il supporte depuis trois ans. Il tire sur Hooten, capture Alexandra.

Nos héros sont en mauvaise posture, je ne vous dis pas s'ils se sortent de cette première aventure. Les duos improbables ne manquent pas, celui-ci n'est pas pire qu'un autre. Le cadre est plaisant, l'argument est intéressant, le style associant action et humour est distractif. Rien de bien nouveau donc dans le premier épisode mais les acteurs principaux s'en sortent bien, et Ophelia Lovibond est aussi charmante que dans Elementary. C'est suffisant, pour attendre le deuxième épisode, ensuite...

Partager cet article
Repost0
4 octobre 2017 3 04 /10 /octobre /2017 07:34

Cheo Hodari Cocker – 2016 – Netflix – 13 épisodes

(personnage initialement créé en 1972 par Archie Goodwin et John Romita Sr)

 

LUKE CAGE

Ça discute basket chez pop's coiffeur à Harlem, chacun défend son point de vue, avec plus ou moins de véhémence et de mauvaise foi. Quand Patty rentre, future avocate si tout va bien, et demande à Luke à quelle heure il finit. Mais celui-ci élude la question en répondant qu'il enchaîne sur un autre travail. N'importe qui d'autre n'aurait pas évité une telle invitation.

Se retrouvant seul Luke fait les cent pas, une vieille habitude, que le coiffeur connaît bien pour l'avoir prise lui aussi, il y a longtemps. Ils discutent, de tout, du passé, de ce que Luke devrait faire, pour lui, pour le quartier. Mais le passé est trop présent, ce qui lui est arrivé, ces expériences qui lui furent imposées, quelles conséquences cela eut sur lui, et les effets de celles-ci, comme la mort de Reva par exemple.

LUKE CAGE

Ce soir il croise un gamin avec un flingue et se dit que c'est justement là qu'il peut faire quelque chose. Il pourrait commencer par payer son soyer, sa logeuse est justement là pour le lui demander. Il paye ce qu'il peut. Son second job pourrait lui rapporter ce qui manque. Barman au Harlem's Paradise, un club servant à couvrir des activités plus rentables, le trafic d'armes par exemple. Cette nuit il y a justement une transaction de prévue dans une casse près du fleuve.

Elle va être interrompue, violemment.

Luke est appelé pour livrer quelques bouteilles au directeur et à ses amis, il en profite pour refuser une promotion, avec sa carrure il pourrait faire mieux que barman. Mais cette occupation lui permet de faire de charmantes rencontres.

Les nuits de Luke sont pleines de souvenirs, et de noms qu'il ne peut retenir dans son sommeil.

LUKE CAGE

Le vol a fait des vagues, l'argent a disparu, les armes sont chez les flics, mauvaise affaire. Justement c'est Mercedes Knight, plus souvent appelée Misty, la nouvelle copine de Luke qui s'occupe de l'enquête. Qu'elle soit détective n'était pas visible sur sa tenue de la veille.

LUKE CAGE

Deux gamins du quartier sont morts, Luke est affligé d'une violence qui ne change pas, de son rôle de spectateur si insatisfaisant, mais il n'a pas intérêt à se faire remarquer, à moins qu'il se passe quelque chose juste sous ses yeux, que ne rien faire devienne difficile et, plus encore, qu'il reconnaisse Shades, un homme de son passé, une source de mauvais souvenirs.

Luke vient de Savannah, Georgie, la ville est un monde qu'il découvre et auquel il doit s'acclimater.

LUKE CAGE

Chez pop's il voit entrer Shades, et Cottonmouth, le boss du coin, qu'il vaut mieux ne pas appeler ainsi. Le hasard les amène à engager la conversation, partant d'un manche à balai trop vieux. Shades parle de Chico, un jeune qui trainait par là et que Cottonmouth aimerait revoir. Chico, le survivant de ceux qui attaquèrent la livraison d'armes et qui possède la moitié de la somme envolée.

La course est lancée, Luke, Misty et Cottonmouth, tous cherchent Chico, pour des raisons différentes. Heureusement le premier est bien meilleur que les autres pour cela. Sur le moment le jeune homme pense que l'argent sera une protection suffisante, après réflexion il se dit que l'offre de Luke est plus sûre.

 

Mais l'est-elle tant que ça ?

 

Les incidents se succèdent, sans victime malgré le nombre de balles tirées, avec toujours cette description d'un homme seul, en sweat à capuche, sans arme. Le détective Knight s'interroge, pense à un homme qui est dans les environs, un homme qu'elle connaît bien et qui semble avoir des capacités inhabituelle.

LUKE CAGE

En prison Lucas a été obligé de se battre par Rackam, le gardien chef, à s'entraîner dur pour gagner, survivre a un prix. Il a aussi rencontré la docteur Reva Connors qui dirige un groupe d'échange qu'il fréquentait avant d'avoir d'autres ''obligations''. Elle s'inquiète pour lui. Quand il est violemment frappé pour résister aux ordres de Rackam, qu'il est dans un état critique, Reva demande à un médecin de l'aider, avec un traitement non répertorié devant accélérer sa cicatrisation. Rackam va intervenir, pousser la machine dans laquelle il se trouve pour le tuer. L'engin va exploser, causant, juste retour des choses, la mort de Rackam, mais le transformant également pour lui donner ses capacités. De s'évader de Seagate d'abord, de retrouver Reva ensuite. Il lui faut un nouveau nom, des paroles de son père il retient Luke (Luc) Cage.

LUKE CAGE

Si vous attendez un super-héros en collant coloré avec une arme improbable, alors Luke Cage vous décevra. Lui n'est pas né avec des capacités hors normes, il n'a jamais demandé à les posséder et les vit, au début, comme un fardeau alors qu'il ne rêve que de discrétion. Il n'a qu'un sweat en guise de costume, dont il change régulièrement à cause des trous faits par les balles qui le frappent. Mais est-il le personnage principal de cette série ? Pas sûr, ce pourrait aussi bien être Harlem, le quartier noir de New York, avec ses criminels qui s'affrontent ou s'allient, au gré des besoins, sa police dont une partie est corrompue, ses petits voyous, ses politiciens, et ses gens ''normaux'' dans un contexte qui essaie d'évoluer en restant fidèle à lui-même. C'est la force de cette série, de présenter un homme ''presque'' normal dans un environnent social et culturel afro-américain réaliste.

LUKE CAGE

Luke se bat sans arme, sans tuer, ce qui n'est pas le cas des criminels qu'il doit affronter. Il combat pour les autres, surmonte son passé, comme n'importe qui, il est juste un peu plus grand et beaucoup plus fort. Après Daredevil et Jessica Jones, les personnages Marvel trouvent à la télévision un environnement à leur dimension, ils peuvent s'y montrer plus humains qu'au cinéma, surtout quand ils sont aussi bien incarnés.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages