Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 mai 2019 3 22 /05 /mai /2019 08:00

 

Partager cet article
Repost0
5 février 2019 2 05 /02 /février /2019 00:01

福禄寿

 

Partager cet article
Repost0
11 novembre 2018 7 11 /11 /novembre /2018 11:11

Anthologie indispensable !

En ce jour de commémoration de l'espoir que la paix vienne enfin autant laisser la parole à ceux qui connurent le froid, la faim et la peur, et parfois rencontrèrent la mort, dans les tranchées. J'aurais voulu en inclure autant qu'il y eut de victimes, ce n'est pas possible, malheureusement.

 

Dans un trou à Verdun.

Toute la terre tremble,

Et le canon qui gronde.

Oui, je crois, il me semble

Que c’est la fin du monde.

Dans nos trous, on blasphème,

On ne croit plus au bon dieu.

Même les morts aux faces blêmes

Tendent leurs poings vers les cieux.

C’est la moisson de notre jeunesse.

On tue des gosses de vingt ans

Qui meurent là, sans une caresse,

Fauchés comme des fleurs de printemps.

A quand la fin de ce cauchemar.

On n’en peut plus; on en a marre.

Mais c’est dans un trou à Verdun

Que j’ai connu mon petit copain.

Comme l’amitié réchauffe le cœur !

On se déride; on n’a plus peur.

Et dans la boue de Verdun

Nous nous sommes serrés la main.

Prends mon bidon, un coup de pinard,

Rien de meilleur contre le cafard.

Et pourquoi conserver ces biens,

Puisque nous tous mourrons demain.

Et puis ensuite nos retrouvailles

Devant ta maison près du café.

On discutait de nos batailles

Et des copains qu’on a laissés.

Toujours dans notre petite causette:

Souville, Douaumont et La Caillette.

Mais je voyais dans tes yeux bleus,

Comme un reflet des cieux.

Tu es parti de bon matin,

Sachant bien sûr, l’étape dure.

Et puis quand on pense aller loin,

Il faut ménager sa monture.

Mais partant pour l’éternité

Au pays de l’égalité,

Tu aurais dû comme à Verdun,

Mon petit copain, me serrer la main.

Mais dis-lui bien, à Dieu le Père,

Puisque Verdun fut un enfer,

Qu’il te réserve au paradis

Une place pour toi et tes amis,

Et tous les combattants de la terre.

Une prière: honnie la guerre,

Et tous, nous nous serrerons la main,

En bons copains, en vrai copains.

 

Henri Eugène LALLIER

1891-1976

Pour mon copain Marcel BOURGEOIS

Ancien du 147ème R.I.

 

 

Heureux ceux qui sont morts pour la terre charnelle

Mais pourvu que ce fût dans une juste guerre

Heureux ceux qui sont morts pour quatre coins de terre

Heureux ceux qui sont morts d'une mort solennelle.

Heureux ceux qui sont morts dans les grandes batailles

Couchés dessus le sol à la face de Dieu

Heureux ceux qui sont morts sur un dernier haut lieu

Parmi tout l'appareil des grandes funérailles

Heureux ceux qui sont morts pour des cités charnelles

Car elles sont le corps de la cité de Dieu

Heureux ceux qui sont morts pour leur âtre et leurs feu

Et les pauvres honneurs des maisons paternelles

Heureux ceux qui sont morts, car ils sont retournés

Dans la première argile et la première terre

Heureux ceux qui sont morts dans une juste guerre

Heureux les épis mûrs et les blés moissonnés

Charles PEGUY

Partager cet article
Repost0
9 novembre 2018 5 09 /11 /novembre /2018 09:06

Wilhelm Apollinaris de Kostrowitzky est plus connu sous le nom de Guillaume Apollinaire, poète français né polonais, à Rome, le 26 août 1880. Impossible de ne pas évoquer le centenaire de sa disparition en cette période de commémoration de la Grande Guerre. S'il ne mourut pas directement de sa blessure à la tête, reçue le 9 mars 1916, celle-ci l'affaiblit tant qu'il ne put résister à la grippe espagnole et disparut à deux jours de la fin du conflit.

Outre son œuvre poétique considérable il est l'inventeur du terme sur-réalisme dans une lettre à Paul Dermée.

Impossible de ne pas profiter de cette opportunité de lui rendre hommage en lui offrant une page de ce blog. Elle ne rajoutera rien à sa gloire mais valorisera ce dernier.

 

L'Adieu (recueil ''Alcools'')
 

J'ai cueilli ce brin de bruyère

L'automne est morte souviens-t-en

Nous ne nous verrons plus sur terre

Odeur du temps brin de bruyère

Et souviens-toi que je t'attends.
 

Le pont Mirabeau (recueil ''Alcools'')
 

Sous le pont Mirabeau coule la Seine

Et nos amours

Faut-il qu'il m'en souvienne

La joie venait toujours après la peine

 

Vienne la nuit sonne l'heure

Les jours s'en vont je demeure

 

Les mains dans les mains restons face à face

Tandis que sous

Le pont de nos bras passe

Des éternels regards l'onde si lasse.

 

Vienne la nuit sonne l'heure

Les jours s'en vont je demeure

 

L'amour s'en va comme cette eau courante

L'amour s'en va

Comme la vie est lente

Et comme l'Espérance est violente

 

Vienne la nuit sonne l'heure

Les jours s'en vont je demeure

 

Passent les jours et passent les semaines

Ni temps passé

Ni les amours reviennent

sous le pont Mirabeau coule la Seine

 

Nuit rhénane (recueil ''Alcools'')

 

Mon verre est plein d'un vin trembleur comme une flamme.

Écoutez la chanson lente d'un batelier

Qui raconte avoir vu sous la lune sept femmes

Tordre leurs cheveux verts et longs jusqu'à leurs pieds

 

Debout chantez plus haut en dansant une ronde

Que je n'entende plus le chant du batelier

Et mettez près de moi toutes les filles blondes

Au regard immobile aux nattes repliées

 

Le Rhin le Rhin est ivre où les vignes se mirent

Tout l'or des nuits tombe en tremblant s'y refléter

La voix chante toujours à en râle-mourir

Ces fées aux cheveux verts qui incantent l'été

 

Mon verre s'est brisé comme un éclat de rire

 

Ondes – Voyage (Recueil ''Calligrammes'')
 

ADIEU AMOUR NUAGE QUI FUIS

ET N'A PAS CHU PLUIE FÉCONDE

REFAIS LE VOYAGE DE DANTE

TÉLÉGRAPHE

OISEAU QUI LAISSE

TOMBER

SES AILES PARTOUT

OÙ VA DONC CE TRAIN QUI MEURT AU LOIN

DANS LES VALS ET LES BEAUX BOIS FRAIS DU

TENDRE ÉTÉ SI PALE

LA DOUCE NUIT LUNAIRE ET PLEINE D'ÉTOILES

C'EST TON VISAGE QUE JE NE VOIS PLUS


 

Partager cet article
Repost0
22 octobre 2018 1 22 /10 /octobre /2018 07:03
Tranquille !
Partager cet article
Repost0
17 mai 2018 4 17 /05 /mai /2018 08:00

Peu d'hommes d'état eurent les moyens, et l'intelligence, de leurs ambitions. La plupart des individus aspirant à gouverner les autres sont des borgnes voulant oublier leur handicap en dirigeant des aveugles. Talleyrand avait la lucidité, l'intelligence et l'esprit, il n'eut pas l'honnêteté. En regard de ses qualité cette carence est bien minime. Le bilan de ses actions fut favorable à la France faute de l'être à ses employeurs du moments, aujourd'hui l'inverse prévaut. En ce jour du 180eme anniversaire de sa disparition je me plais à lui rendre hommage, il eut manqué dans ce blog !


 

Il croit qu'il devient sourd parce qu'il n'entend plus parler de lui.


 

Il y a quelqu'un qui a plus d'esprit que Voltaire, c'est tout le monde.


Il y a une chose plus terrible que la calomnie, c'est la vérité.


L'industrie ne fait qu'affaiblir la moralité nationale. Il faut que la France soit agricole.


La parole a été donnée à l'homme pour déguiser sa pensée.


Les femmes pardonnent parfois à celui qui brusque l'occasion, mais jamais à celui qui la manque.

 

Les mécontents, ce sont des pauvres qui réfléchissent.


 

Là où tant d'hommes ont échoué, une femme peut réussir.


 

Méfiez-vous du premier mouvement, il est toujours généreux.


 

Ne dites jamais de mal de vous. Vos amis en diront toujours assez.


 

Si cela va sans dire, ça ira encore mieux en le disant.


 

Soyez à leurs pieds. A leurs genoux... Mais jamais dans leur mains.


 

Voilà le commencement de la fin.

momie-02.jpg (460×304)

L'esprit sert à tout, mais il ne mène à rien.


 

Agiter le peuple avant de s'en servir, sage maxime.

 

La vie intérieure seule peut remplacer toutes les chimères.

 

On ne croit qu'en ceux qui croient en eux.

 

La vie serait supportable s'il n'y avait que les plaisirs.

 

Tout ce qui est excessif est insignifiant.

 

Café : Noir comme le diable, chaud comme l'enfer, pur comme un ange, doux comme l'amour.

 

Si les gens savaient par quels petits hommes ils sont gouvernés, ils se révolteraient vite.

 

Les financiers ne font bien leurs affaire que lorsque l'État les fait mal.

 

En politique, ce qui est cru devient plus important que ce qui est vrai.

 

Partager cet article
Repost0
16 avril 2018 1 16 /04 /avril /2018 08:00
Tellement vrai ! (Timeless)
Partager cet article
Repost0
16 février 2018 5 16 /02 /février /2018 09:00

 

Partager cet article
Repost0
9 février 2018 5 09 /02 /février /2018 09:00
Tellement vrai !
Partager cet article
Repost0
17 novembre 2017 5 17 /11 /novembre /2017 09:00
Aujourd'hui comme hier, avant hier, avant ... et demain, après demain, après...
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages