Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 avril 2015 4 02 /04 /avril /2015 10:05
Plafond
Repost 0
1 avril 2015 3 01 /04 /avril /2015 07:06
La farce est longue !
Repost 0
Publié par Lee Rony - dans Des fakes
commenter cet article
31 mars 2015 2 31 /03 /mars /2015 07:58

Combien de ces enfants m'ont-ils vu sur l'estrade,

Enchaîné et courbé attendant qu'on me vende,

Que nos prix soient fixés, moi et mes camarades,

Avant d'être emmenés tout là-bas sur la lande.

 

Nous avons le même âge à quelques années près,

Mais eux ont une maison, des parents, une famille,

J'ai perdu celle-là, oublié les premiers.

Le destin est la boule, moi une simple quille !

 

J'en servirai certains en restant à ma place,

Discret jusqu'à sembler faire partie du décor,

Rien voir, rien écouter, plus froid que de la glace,

Sans être désolé qu'on me mette dehors.

 

Ma vie sera ainsi, servir fidèlement

Les gens qui m'achetèrent tel un fruit, un légume,

Affirmer ''tout va bien'', oublier que je mens,

Effacer le passé, l'espoir et l'amertume.

 

Mes descendants, plus tard, quel sera leur destin ?

La liberté est-elle la promesse d'espace ?

Est-elle une illusion, un plus sûr lendemain,

Ou une obscurité débordant de menaces ?

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans Poésie
commenter cet article
30 mars 2015 1 30 /03 /mars /2015 08:00

David Leitch & Chad Stahelski – 2014 - 110'

Depuis la mort de sa femme bien-aimée, John Wick passe ses journées à retaper sa Ford Mustang de 1969, avec pour seule compagnie sa chienne Daisy, cadeau post-mortem de son épouse ; Il mène une vie sans histoire, jusqu’à ce qu’un malfrat sadique nommé Iosef Tarasof remarque sa voiture. John refuse de la lui vendre. Iosef n’acceptant pas qu’on lui résiste, s’introduit chez John avec deux complices pour voler la Mustang, et tuer, sauvagement, Daisy…

C'était une très mauvaise idée, Wick étant un ancien tueur, spécialisé dans les cas les plus difficiles.

Il n'aura aucune difficulté à retrouver la piste de sa voiture dans un garage qu'il connait bien. Il y apprendra que son agresseur se prénomme Iosef et qu'il n'est autre que le fils de Viggo Tarasof, son ancien employeur, chef de la mafia russe de la région.

Celui-ci sera vite mis au courant, par le patron du garage, que John recherche son fils pour lui régler son compte, il tentera de passer un accord avec Wick mais celui-ci ne l'entend pas de cette oreille. Passe pour le vol de la voiture, mais tuer l'ultime souvenir qui lui restait de son épouse disparue, des suites d'une longue maladie, voilà qui ne peut être compensé que par la disparition de Iosef.

Une réponse qui n'étonne pas Tarasof, certes il sait que son enfant est un imbécile, mais c'est son seul enfant alors il va mettre un contrat de 2 millions de dollars sur la tête de John.

Les appétit vont s'aiguiser !

Une douzaine de tueurs vont venir chez lui... Heureusement John a conservé dans son carnet d'adresses le numéro de nettoyeurs spécialisés dans le nettoyage des traces de sang et l'élimination des déchets afférents.

Après quoi il ira s'installer dans un grand hôtel qui présente la spécificité d'être une zone neutre où les interventions violentes sont interdites par la communauté des criminels.

Mais la somme promise est grosse !

Beaucoup d'actions, de coups de flingues, de couteaux et autres objets contondants ou pénétrants. Des trahisons, du suspens, un Keanu Reeves qui s'amuse et des chiens : le cocktail parfait pour passer un bon moment.

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai vu
commenter cet article
29 mars 2015 7 29 /03 /mars /2015 08:09

Brian Yuzna – 2003 -

Quoi de plus traumatisant pour un enfant de dix ans que de voir sa sœur se faire assassiner, violemment, par un zombi dans la maison familiale censée être un havre de paix.

La police intervenant finit par arrêter un certain Herbert West à proximité d'un cimetière (quelle surprise!) voisin.

Les années vont passer, le jeune garçon, nomme Howard Phllips comme il se doit, est devenu un médecin et il est engagé à la prison du coin, celle-là même qui retient le dénommé West.

Le hasard est grand !

Yuzna eut beaucoup de mal à trouver le financement de cette seconde suite au film original, la précédente n'ayant rencontré qu'un succès d'estime. Pour parvenir à ses fins il dû s'expatrier en Espagne où la Fantastic Factory cherchant à embellir son catalogue lui donne les moyens de ses ambitions, heureusement celles-ci ne sont pas immenses.

Si Brian ne réalisa pas le premier opus de la trilogie il se rattrape avec celui-ci qui en est le clone, à croire qu'il découvrit le sérum de West pour ressusciter le film de Stuart Gordon. Nous retrouvons le chercheur prêt à tout, le jeune, sous le charme de son aîné, un animal sur lequel sera expérimenté le produit, cette fois un rat a remplacé le chat, dans une prison c'est plus crédible.

Cette fois ce n'est plus une université qui est le cadre du retour des zombis avec leur cortège de délires gore dont Yuzna a le secret et où il est bien meilleur que dans les autres.

Gore et fun ne sont pas antinomiques, les zombies s'en donnent à cœur joie pour notre plus grand plaisir, c'est le but, se laisser prendre par l'action, trembler, rager, espérer puis être soulagé que Herbert West ne soit pas notre voisin.

À moins qu'il n'ait changé de nom, je serais vous j'irais vérifier.

Ultime voler de la trilogie inspirée de HPL, pour l'instant. J'espère que nul ne trouvera la formule pour lui redonner vie. Il convient d'en rester là.

 

 

 

 

 

 

Un mot encore pour souligner la performance de Jeffrey Combs qui a trouvé là le rôle de sa vie et le moyen de passer à la postérité. Faute d'immortalité c'est déjà pas mal. David Gale qui interprétait le docteur Hill, même en deux parties, étant décédé peu après le tournage du deuxième opus il manque dans celui-ci. Preuve que West a su garder son secret pour lui, ce dont nous lui serons gré.

 

Quoi que...

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai vu
commenter cet article
28 mars 2015 6 28 /03 /mars /2015 08:17
C'est pour quoi ?
Repost 0
27 mars 2015 5 27 /03 /mars /2015 09:05

Christopher Nolan – 2014 – 169'

La Terre supporte de moins en moins l'existence de l'homo sapiens et ses nombreuses agressions. Le temps change, la météo devient violente et prédatrice et les espèces meurent les unes après les autres condamnant à brève échéance une espèce qui pourtant cherche à survivre à n'importe quel prix.

Cooper est devenu fermier par la force des choses alors qu'il est ingénieur en aérospatial de formation. Mais la conquête des étoiles n'est plus de mise alors que l'espèce souffre de la faim, le fait même que des hommes mirent le pied sur la Lune est considéré comme une manipulation politique visant à ruiner l'Union Soviétique. Sa fille, Murphy, sera punie pour avoir soutenue la véracité de l'événement.

Ils vivent dans la ferme familiale en compagnie du père de Cooper et du frère de Murphy, s'occupant des récoltes, de réparer les machines agricoles, luttant contre une poussière omniprésente qui recouvre tout et envahie les voies respiratoires.

Murphy fait preuve d'une grande curiosité, de prédisposions intellectuelles hors normes et de beaucoup d'imagination, c'est ce que tous pensent quand elle leur parle d'un fantôme qui se manifeste dans sa chambre en renversant des objets et faisant tomber des livres.

Bien sûr personne ne la croit vraiment, jusqu'à une tempête de sable qui, la fenêtre étant restée ouverte, envahit la chambre de la jeune fille puis, sous l'effet d'ondes gravitationnelles dirigées, dessine sur le sol des traits qui donneront des coordonnées GPS.

Cooper veut en savoir plus et part pour l'endroit désigné, en compagnie d'une Murphy qui s'est cachée dans sa voiture.

Arrivés ils vont découvrir d'immenses installations, secrètes, où des scientifiques tentent de trouver une solution au désastre qui s'approche. Cette solution semble possible depuis la découverte au large de Saturne d'un trou de ver permettant d'accéder directement à une autre galaxie où pourraient se trouver une planète accueillante. Plusieurs vaisseaux du projet Lazarus ont été lancés et ont envoyé des informations rassurantes.

L'ancien astronaute retrouve des hommes avec qui il travaillait à la NASA quand pilota un engin pour une mission qui fut un échec.

L'alternative est simple : organiser une évacuation massive de la Terre ou développer sur la planète découverte une nouvelle génération à partir d'embryons congelés qui ''relanceraient'' l'espèce humaine.

Puisqu'il était pilote Cooper est convié à piloter l'Endurance, dont l'équipage sera constitué de la fille du professeur Brand, de Rommily et de Doyle. Murphy va très mal prendre le départ de son père bien que celui-ci lui promette de revenir quoi qu'il arrive.

Le jour du départ arrive ! Le voyage se passe bien jusqu'au trou de ver, le vaisseau supporte le déplacement et se retrouve à l'autre bout de l'univers avec un choix de planètes possibles déjà visitées par les astronautes Miller, Edmund et Mann.

Le premier problème est celui de la proximité de Gargantua, un trou noir qui modifie le temps et fait équivaloir une heure sur leur première destination à 7 années terrestres.

C'est là que les choses vont commencer à se gâter !

La communication avec la Terre est à sens unique, c'est ainsi que Cooper voit vieillir son père, grandir son fils, mais ne voit pas Murphy qui lui en veut toujours alors qu'elle est devenu l'élève de Brand pour l'aider à résoudre son équation sur la gravité.

Avant que le professeur à l'agonie ne lui dévoile la vérité !

Inutile que je vous dévoile davantage du scénario. En ce qui concerne le résultat j'avoue ma déception. La durée d'abord est excessive. Le réalisateur nous livre un spectacle de qualité, attendue de la part d'un virtuose comme lui, mais en deçà de l'ambition affiché tant le scénario est basique, linéaire, sans surprise. Aucune vision prophétique, délire visuel métaphysique, mais un homme qui porte le poids de l'avenir sur ses épaules.

J'attends un voyage aux confins de l'univers, montrant des prodiges improbables, des esprits débarrassés de leurs limites physiques, pas une histoire, malgré son cadre, aussi terre à terre.

 

À vous maintenant de monter dans l'Endurance, le bien nommé !

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai vu
commenter cet article
26 mars 2015 4 26 /03 /mars /2015 09:01
mais avec des talonnettes !
Repost 0
Publié par Lee Rony - dans Des fakes
commenter cet article
25 mars 2015 3 25 /03 /mars /2015 08:49

Stabat Mater

pour soprano, contralto, cordes et basse continue

Salve Regina

pour contralto et cordes

 

Sinfonia a violoncello solo

pour violoncelle et basse contiue

 

Véronique Gens

Gérard Lesne

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai entendu
commenter cet article
24 mars 2015 2 24 /03 /mars /2015 08:38

If I Stay - R.J. Cutler – 2014

D'après le roman de Gayle Forman

Mia Hall est jeune, jolie, étudiante et violoncelliste à Portland. Elle fait le point sur sa famille, son père qui est prof d'anglais après avoir mis de côté sa carrière de musicien, dans le groupe ''Les Ecchymoses'' à la naissance de son deuxième enfant ; sa mère qui s'occupe de voyage à mi-temps et de ses enfants à plein temps. Elle aime beaucoup Beethoven, ce qui est une preuve de goût.

Sa vie de famille se passe bien, ses parents sont cools et ses amis de lycée sympas. Elle aime l'ordre, la structure et sentir son cœur vibrer au rythme de son violoncelle.

Elle se souvient de ses débuts d'instrumentiste et quelle fut sa joie quand son père revint à la maison avec un instrument rien qu'à elle. Elle a passé une audition et attend la réponse... et Adam, un lycéen qui lui aussi est dans la musique semble la trouver attirante.

Et réciproquement !

Leur première sortie est à un récital de violoncelle, bien sûr. Visiblement Adam aurait préféré un autre genre de musique mais c'est l'occasion de prendre la main de Mia alors ça en vaut la peine. La jeune fille sait qu'elle est différente de sa famille, tous sont branchés rock, pas elle.

Ce soir verra leur premier baiser.

Bref l'avenir est ouvert.

Du moins jusqu'à ce que la famille ait un violent accident de voiture et que Mia se réveille, dans la neige sans paraître blessée. Les secours sont déjà là quand elle arrive à la route, elle découvre la voiture en feu et, surtout, son propre corps inanimé autour duquel les pompiers s'activent.

Elle voit son corps partir pour l'hôpital, monte dans l'ambulance... personne ne l'entend, personne ne la voit, et suivre son corps dans le coma l'inquiète.

Avant l'opération une infirmière se penche sur elle et murmure que tout dépend d'elle, si elle veut se battre c'est maintenant.

Elle se souvient, son bonheur avec Adam, les découvertes qui vont avec une première relation amoureuse.

L'opération est longue, ses blessures graves et sa famille qui arrivent s'angoisse de ce qui peut arriver.

Elle aussi quand elle apprendra que ses parents sont morts pendant la collision.

Reste Teddy son petit frère, lui semble avoir échappé au pire alors que les souvenirs continuent à remonter, le succès d'Adam et de son groupe, le sien également. La musique leur ressemble et les réunis.

Adam part en tournée, un label leur fait une proposition qu'il ne peut pas refuser, Mia postule pour Juilliard et est conviée à une audition pour y être admise. L'université est cotée et les places sont rares.

La réponse doit arriver le lendemain de l'accident !

Et la lumière au bout du tunnel qui semble l'inviter.

Va-t-elle rester ? La solution est dans la lumière, sur l'écran. 

Ouf !

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai vu
commenter cet article

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages