Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 novembre 2011 3 09 /11 /novembre /2011 07:37

 

09112011_Laplanetedeshommes.jpg

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans Des fakes
commenter cet article
8 novembre 2011 2 08 /11 /novembre /2011 07:17

 

vainement !

08112011 HastaLaDerrotaSiempre

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans Des fakes
commenter cet article
7 novembre 2011 1 07 /11 /novembre /2011 07:01

 

07112011_maquette_Arc2Triomphe.jpg

 

 07112011_Maquette_ND2Paris.jpg

Repost 0
Publié par 未知の参与者 - dans Photographie
commenter cet article
6 novembre 2011 7 06 /11 /novembre /2011 07:46

 

Spéciale animation japonaise

Hanasaku Iroha (花咲くいろは)

 

 

Ano Hi Mita Hana no Namae o Bokutachi wa Mada Shiranai
(あの日見た花の名前を僕達はまだ知らない)

 

 

Yojôhan Shinwa Taikei (四畳半神話大系)

 

 

Ikoku Meiro no Croisée (異国迷路のクロワーゼ)

 

 

Tamayura : Hitotose (たまゆら~hitotose~)

 

 

 

Repost 0
Publié par Herr Basha - dans Sans Blog Fixe
commenter cet article
5 novembre 2011 6 05 /11 /novembre /2011 07:59

 

 

Après Louis XVI, la royauté eut du mal à relever la tête.

 

Mieux vaux supporter les conséquences de ses erreurs qu'endurer la frustration de ne point les avoir commises.

 

Être loin de tout aide parfois à être proche de soi !

 

J'ai dit 2 mots à ma raison : TA GUEULE !

 

L'alcool est un anesthésique nourrissant ce qu'il devrait endormir.

 

C'est dans un état second que j'ai fini premier.

 

Que j'aie les mêmes vices que vous ne les rend pas acceptables.

 

Chien de berger de vos illusions, je les conduis à l'abattoir du réel.

 

Je suis revenu d'entre les mots.

 

Ma femme m'a donné un bon conseil : ''Va au diable !'' J'y suis allé.

 

Que de temps ai-je mis avant de comprendre que celui que je fuyais était aussi celui que je cherchais !

 

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans Aphorismes
commenter cet article
4 novembre 2011 5 04 /11 /novembre /2011 07:14

 

04112011_CharleeHebdo.jpg

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans Des fakes
commenter cet article
3 novembre 2011 4 03 /11 /novembre /2011 08:08

 

 

Pardon et Pitié se croisant,

Se regardèrent avec surprise.

L'un et l'autre se demandant,

S'il s'agissait d'une méprise.

 

- J'ignorais que vous étiez là.

- Croyez bien que c'est réciproque,

Lee Rony ne nous connaît pas,

sommes-nous devenus équivoques ?

 

- Il peut user de cent mille mots,

certains sont des habitués.

Nous répugnons à son égo,

par des sens qu'il veut éviter.

- Pour arracher l'Humanité

que la culture au fil du temps,

pour l'illusion s'est inventée,

masque, pour lui, débilitant.

 

- Il sait que seuls les sentiments,

De la folie l'ont protégé,

Pour s'enfouir plus profondément,

Il n'aura rien pour s'accrocher.

 

- Nous sommes quelques définitions,

Qui bornons les pensées humaines,

Des ressentis, des émotions,

Montrant des vérités lointaines.

- Lui voudrait passer au travers,

Mieux que regarder, éprouver ;

Cesser romans, contes et vers,

À la fois penser et rêver.

Ces deux mots là sont des contraires.

La raison de sa préférence.

Explorons donc notre désert,

Peu nous chaut son indifférence.

 

Bras d'sus, bras d'sous, ils repartirent,

Moins isolés qu'ils le pensaient.

Bien d'autres mots me font sourire,

C'est la preuve que je les connais !


Repost 0
Publié par Lee Rony - dans Fables
commenter cet article
2 novembre 2011 3 02 /11 /novembre /2011 07:03

 

02112011_Singes.jpg

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans Des fakes
commenter cet article
1 novembre 2011 2 01 /11 /novembre /2011 07:29

La boxe n'est plus ce qu'elle était, trop de règles, d'attention apportée aux combattants, par conséquent il est plus amusant de voir des robots s'affronter jusqu'à la destruction totale.

Charlie Kenton est un loser, il erre dans des lieux improbables pour affronter des adversaires qui le sont tout autant. Il se retrouve dans une foire campagnarde à faire combattre son robot contre un taureau. Distrait par une jolie spectatrice, il oublie un instant de diriger sa marionnette, opportunité que ne rate pas le bovin pour renvoyer celle-ci à l'atelier.

 

Dépité Charlie essaie de se refaire en achetant un autre engin, sans avoir l'argent nécessaire pour le payer, une dette de plus ou de moins n'est-ce pas, il vit au jour le jour et le futur est une notion qui lui semble étrangère.

 

Or lui est rapporté le décès de son ex-femme, ce qui semble peu le concerner, et que lui échoie de décider de l'avenir du garçon qu'il eut avec celle-ci et dont il ne connaît pas même l'âge. Pour lui, c'est l'occasion de se renflouer, la sœur de la défunte ayant épousé quelqu'un ayant ''les moyens'' il propose à ce dernier d'accepter de lui confier la garde de Max contre 50 000 $. Tout est bon pour avoir les moyens de continuer à faire mumuse.

 

Un léger contretemps cependant, le couple doit partir en Toscane et ne souhaite pas s'embarrasser du garçonnet, Charlie accepte de surveiller son propre fils, contre 50 000 $, de plus.

 

Rien d'extraordinaire dans le scénario, le père est puéril et immature, le gamin est intelligent, pondéré et plus compétent en matière de robot que son géniteur.

Max va trouver un vieux modèle utilisant le mode ''shadow'', le modifier, l'améliorer et même inciter son père à agir intelligemment en entraînant le robot à boxer comme un être humain. Ainsi, réunis tous les trois (avec Atom) vont-ils aller vers des lendemains sans surprise.

 

Rien de surprenant donc dans ce film mais deux heures agréables avec des robots parfaitement intégrés dans l'histoire et les images. Atom arrive même à paraître expressif ! Hugh Jackman se fait voler la vedette par Dakota Goyo et Evangeline Lilly est toujours aussi ravissante.

Bientôt en vrai, déjà en salle, sympa, c'est déjà ça !

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai vu
commenter cet article
31 octobre 2011 1 31 /10 /octobre /2011 07:26

 

31102011_Precitrouille.jpg

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans Des fakes
commenter cet article

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages