Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 février 2012 1 27 /02 /février /2012 07:07

Chihiro (Harumi Inoue) alors qu'elle rentre du lycée est violée par trois hommes qui n'hésitent pas à la, et se, filmer en pleine action. Honteuse et voulant épargner la honte à sa mère elle quitte sa région pour s'installer à Tokyo où elle trouve un emploi et un homme avec qui elle est sur le point de se marier quand un des trois agresseurs réapparait.

Sans gêne il lui reproche le temps mis à la retrouver et affirme en souriant qu'il est là pour profiter d'elle en attendant que ses complices le rejoignent. Il s'étonne même qu'elle lui résiste et pour la ''convaincre'' il menace de distribuer des photos à tous les habitants de son immeuble. Il s'installe chez elle, va la chercher à son travail en causant un scandale qui la fera licencier.

 

Quand son fiancé vient la voir pour prendre de ses nouvelles elle lui avoue ce qui s'est passé, espérant qu'il lui vienne en aide.

Espoir déçu, il fuit la queue entre les jambes comme un bon petit lâche qu'il est. Chihiro reste avec son tortionnaire sachant qu'elle ne peut attendre d'aide de personne

 

Elle va devoir se débrouiller seule.

 

Quand le deuxième violeur arrive quelques jours plus tard il s'étonne de l'absence de son partenaire, évoque le passé, se confondant en excuses mais soulignant que ''c'est de ta faute, tu es trop sexy !''

Bien sûr il n'est pas là que pour papoter, il veut aussi profiter d'elle, entre deux bières. Justement il va se servir dans le frigo.

 

Effectivement il y a des bières, dans la porte, le compartiment principal est occupé par le cadavre de son camarade...

 

Dans ce film Takashi Ishii, réalisateur trop peu connu en occident, dresse l'implacable portrait de la femme dans le Japon de l'an 2000. Elle à sa place, dans la cuisine, dans la chambre à coucher, ailleurs c'est de la tolérance ! L'héroïne ne peut se plaindre, seulement se défendre et le froid qui abrite ses agresseurs est à l'image de celui qui l'envahit au point qu'elle ne peut plus séparer sexualité et violence jusqu'à, finalement, prendre conscience de ce qui l'attend et prendre l'unique sortie lui restant.

 

Les hommes ne valent pas grand chose dans ce film, je ne suis pas sûr que dans la réalité ils vaillent davantage !

 

 

 

Un comble de placer ce film dans le cadre du  

Dragon2012feu.jpg

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans Divers
commenter cet article
26 février 2012 7 26 /02 /février /2012 07:07

Spéciale Corée

Choi An-Soon (최안순) - 1972

 
    Ji Yeon (지연) - 1972

 
    Kim Choo Ja (김추자) - 1971

 
    Yang Mi-Lahn (양미란) - 1968

 
    Lee Soo-Mi (이수미) - 1974

Repost 0
Publié par Herr Basha - dans Sans Blog Fixe
commenter cet article
25 février 2012 6 25 /02 /février /2012 07:07

 

Heureux les simples en esprit car le blog de Lee Rony leur est incompréhensible.

L'idéal est comme l'horizon, une ligne reculant au fur et à mesure que l'on avance.

Me verrais-je crever de faim que je ne me donnerais pas 1 €.

D'avoir connu un démon extérieur m'apprit à apprivoiser celui de l'intérieur.

Je n'ai aucun intérêt à la cruauté, seulement du plaisir.

Baisser sa culotte n'empêche pas d'élever son âme.

La schizophrénie est une mutation adaptative.

À l'inverse de la queue du lézard une enfance arachée ne repousse pas.

Les mots doux sont fades. Sinon, aimeriez-vous les miens ?

Vicieux est un qualificatif que l'on m'attribua rarement comme une insulte.


Repost 0
Publié par Lee Rony - dans Aphorismes
commenter cet article
24 février 2012 5 24 /02 /février /2012 07:07

24022012_mac-hiavel00.jpg

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans Des fakes
commenter cet article
23 février 2012 4 23 /02 /février /2012 07:07

À vous je le confie, leur céder m'est aisé.

En lâche spectateur à demi responsable,

Ce sont leurs mouvements mais sont-ce mes pensées

Le vrai moi se trahit en s'ignorant coupable.

 

Quoi que je puisse en dire, elles et moi sommes un être,

Un ensemble parfait ; dénué de blocage.

Prédatrices glacées elles puissent au loin les lettres,

Messages infernaux voulant quitter leur cage.

 

Belles louves de chasses, leur flair est implacable !

Elles ne sont attirées que par l'odeur du sens ;

Courant sans s'arrêter, appétit insatiable,

Ne peut les contenir ni la peur ni l'absence.

 

Je suis un charognard rongeant phrases et vers.

Ce qu'elles auront pris hier qu'en sera-t-il demain,

Quels secrets effrayants, fascinants ou pervers,

Sera le fruit amer que me tendrons mes mains ?

L'autre !

 

 

 

 

 

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans Poésie
commenter cet article
22 février 2012 3 22 /02 /février /2012 07:07

22022012_DevilMarinside.jpg

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans Des fakes
commenter cet article
21 février 2012 2 21 /02 /février /2012 07:07

 

Sont-ce des animaux, ces curieuses bestioles ?

Des choses égarées, des aliens invasifs ?

Deux démons déguisés qui se paieraient ma fiole ?

Une paire d'illusions d'un cerveau créatif ?

 

Malgré tous mes efforts je ne peux résister,

Les empêcher d'agir, les tenir immobiles.

Cent fois j'ai essayé, j'ai hurlé, protesté,

Finalement toujours je me vois imbécile.

 

Ma volonté se tait, je suis à leur service,

Simple prolongation afin de leur permettre

D'exprimer aussi bien la vertu que le vice,

Bien que ce dernier soit le plus souvent le maître.

 

Le plus dur est ailleurs, je garde ma conscience.

Mes yeux seraient crevés que de ce qu'elles produisent

Je ne pourrais jurer être dans l'ignorance,

Sommes-nous les tranchants d'une âme qui s'aiguise ?

 

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans Poésie
commenter cet article
20 février 2012 1 20 /02 /février /2012 07:07

20022012_error.jpg

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans Des fakes
commenter cet article
19 février 2012 7 19 /02 /février /2012 07:07

Spéciale Malaisie

Normadiah - 1955


    Lilis Suryani ~ 1965

 

 


    J.Kamisah & The Wisma - 1966

 

 


    Liza Hanim - 1998

 

 


    Sheila Majid - 2006

Repost 0
Publié par Herr Basha - dans Sans Blog Fixe
commenter cet article
18 février 2012 6 18 /02 /février /2012 07:07


Inorcisme : Espoir d'entrer en communication avec un démon pour lui demander de... mais lui demander quoi au fait ?

OrdaLee : Jugement odieux.

Raiegal : MMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMM.

Réveil : Dompt'heures vous faisant obéir sans coup de fouet.

Rite : C'est moi qui fait comme toi ou c'est le contraire ? Mais, pourquoi ?

SMST : Maladie consistant à envoyer sans arrêt des messages au moyen d'un téléphone portable. La phase finale, outre une paralysie définitive du pouce, consiste à envoyer des mots sans queue ni tête.

Speeddating : Entretien de débauche.

Squalité : Savoir faire preuve de mordant.

Transexuel : Presqu'il égarée dans la mère.

Transtextuel : Écrit des poèmes, des romans, des nouvelles, des... et des... sans parvenir à se définir.

Taximerdiste : Besoin de naturaliser des produits « culturels » qui mériteraient que l'on tire la chasse avant d'avoir été fabriqués.

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans Mon dictionnaire
commenter cet article

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages