Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 janvier 2012 4 12 /01 /janvier /2012 06:44

 

12012012_le-chant-je-mens.jpg

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans Des fakes
commenter cet article
11 janvier 2012 3 11 /01 /janvier /2012 06:52

 

 11012012_Rolls_Rosse.jpg

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans Des fakes
commenter cet article
10 janvier 2012 2 10 /01 /janvier /2012 07:49

 

Un trait lumineux, un sourire, glacé comme une invitation. J'hésite, mon hôte me connaissant ne peut m'avoir laissé seul dans cette pièce sans soupçonner mon désir. Je gage même qu'il le dirigea en me parlant de ce sabre, âgé de plusieurs siècles et ayant appartenu à un véritable samouraï l'ayant utilisé un grand nombre de fois jusqu'à sa rencontre avec un adversaire plus fort, plus jeune, plus retors peut-être qui mit fin à son séjour sur Terre.

 

Tant de fêlures, d'ébréchures, de taches qui pourraient être de sangs... quelles histoires pourrais-je écrire avec une plume s'étant gorgée de tant d'encres différentes. Facile d'imaginer empoigner cette arme et traverser le temps pour voler les sensations de son maître, sentir sa peur, son excitation face au danger et le flot émotionnel alors qu'il plonge sa lame dans un corps. Heureusement d'autres eurent avant moi des existences dont je peux m'inspirer sans risque.

 

Pas question de l'empoigner, je n'en ai pas plus le droit que le mérite. Elle m'envouterait, m'incitant à sortir pour étancher sa soif d'hémoglobine jusqu'à ce que je tombe sous les balles des policiers ! Je sais, pur délire, frustration primaire, personne ne croirait plus une histoire pareille. Dommage, plus qu'un morceau d'acier, c'est une meurtrière au travers des remparts de la banalité qui nous contiennent, et nous rassurent. Avons-le, ni vous ni moi ne voudrions vivre ''en vrai'' à cette époque, s'y projeter par l'image, par les mots, par les délires d'autrui est suffisant, frustrant mais plaisant.

 

Pourtant il y a toujours moyen d'utiliser une clé. Si la serrure est inaccessible alors il suffit d'en vouloir une autre, il suffit de savoir... non, d'oser, je me connais assez pour savoir comment cravacher la monture de mon délire, c'est comme un jeu, un geste puisqu'une pensée ne suffit pas. Appuyer sur un commutateur pour appeler les ténèbres, c'est si simple. Frôler cette lame, en écouter le murmure, elle a tant vécu.

 

Je sais ce qu'elle veut pour me raconter, un faible prix que j'ai l'habitude d'acquitter.

 

J'approche mon doigt plus près, touche l'acier, appuie, il me faut y mettre davantage de force et faire glisser mon index avant qu'un peu de sang ne coule sur l'acier. Écoutez, écoutez, maintenant il parle, il me parle.

 

Appuyez un peu, juste un peu plus...

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans Nouvelles
commenter cet article
9 janvier 2012 1 09 /01 /janvier /2012 07:05

 

06012012_Naif.jpg

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans Des fakes
commenter cet article
8 janvier 2012 7 08 /01 /janvier /2012 08:08

77

En ce jour d'anniversaire d'Elvis Presley faisons pénitence...

 

 

 

 

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans Divers
commenter cet article
7 janvier 2012 6 07 /01 /janvier /2012 07:08

 

Es-tu sûr de ne pas me connaître ?

Me vois-tu toujours dans l’âme d'autrui ?

Cherche un peu et je vais apparaître,

Juste à l'angle de ton aujourd'hui.

 

Beaucoup croient que je suis insultante,

M'entendant synonyme de minable ;

Du normal je suis une constante,

Ils sont peu à ignorer ma table.

 

Tu peux fermer les yeux, imaginer,

Te décorer de mille impressions,

Mais quelle autre que moi peut régner,

Ramener au réel tes passions ?

 

Ni sommet, ni abîme, je suis l'entre,

L'espace immense où nait l'illusion,

Les appétits qui naissent dans mon ventre

Sont corrompus par les ambitions.

 

Dans la solitude nul ne peut feindre.

L'auteur de ces vers peut se leurrer,

Mais quelque couronne qu'il pourrait ceindre,

Qui échappe à la médiocrité ?

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans Poésie
commenter cet article
6 janvier 2012 5 06 /01 /janvier /2012 07:29

06012012_D-Arc.jpg

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans Des fakes
commenter cet article
5 janvier 2012 4 05 /01 /janvier /2012 07:01

 

et autres récits diaboliques


Ce n'est pas ici que je parlerai des romanchiers à la mode ou des classiques, les premiers, je ne les lis pas, les autres, vous les connaissez ; je pioche donc dans ces livres qui (dé)formèrent mon esprit...

Jeanne est la fille posthume d'un paysan breton égaré en Sologne, sur son front elle porte une marque étrange, maléfique dit-on, qui lui vaut son surnom de Malvenue, et qui prouve que JK Rowling n'a rien inventé, du reste sur mon propre front... mais c'est une autre histoire !

 

Retournant son champ le paysan décapite une statue antique, curieux il ramène la tête chez lui, nous devinons que ce n'était pas la chose à faire, de fait bien des choses difficiles vont se passer jusqu'au décès du Breton. Espérant vaincre cette malédiction la famille survivante brise la tête en cent morceaux. Des éclats que Jeanne finira par trouver et, pour s'amuser, à reconstituer.

 

Le Mal est une chose bien étrange, croit-on l'avoir vaincu qu'il trouve un nouveau chemin pour revenir, qu'importe les moyens, les artifices, les prières pour oublier qu'il existe, il est consubstantiel de notre existence comme il le fut de celle de nos ancêtres et, je le parie, nos descendants n'en seront pas exemptés.

 

Le cadre du roman de  Claude Seignolle est hors d'âge, les moissons s'y font à bras et le tracteur est inconnu mais la technologie aurait-elle fait son apparition qu'elle ne changerait que les apparences. Des braies ou un costume à la mode ne changent pas la vérité de celui qui les porte.

 

Seignolle moissonna les campagnes des années durant, récoltant contes et légendes, une culture séculaire qui sans lui eut été rongée par l'acide moderniste, il sut en tirer nombre d'histoires qualifiées de fantastiques mais qui, pour qui les lit de plus près, sont révélatrices de ce fond d'âme plus profond encore que l'inconscient collectif dont il me donna la direction.

Finalement je prends plaisir à regarder dans le rétroviseur, à retrouver des émotions du siècle dernier, d'autant que Claude Seignolle né en 1917 (une année marquante !) est encore parmi nous.

Et puisque je ne suis pas à une connerie près dans ce blog je pense à la chanson de S Vartan : La Maritza, en en faisant : La Malvenue, c'est mon histoire... Génial non ?

À la tienne Claude, et merci !

 

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai lu
commenter cet article
4 janvier 2012 3 04 /01 /janvier /2012 06:57

 

04012012_lamentablist00.jpg

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans Des fakes
commenter cet article
3 janvier 2012 2 03 /01 /janvier /2012 06:52

 

Bélier : Le Zodiaque est votre unique moyen d'être premier quelque part. Utilisez un dentifrice à l'amiante, le seul capable de lutter contre l'haleine que vous exhalez.

 

Taureau : Les mamelles des autres vaches que la vôtre sont attirantes, en retour ne vous étonnez pas de la taille de vos cornes !

 

Gémeaux : Être bi n'est plus mal vu, ça double vos chances de faire une rencontre, étant donné votre physique c'est pas du luxe.

 

Cancer : Comme votre nom l'indique cette année pourrait être la dernière. Continuez de fumer. Vos héritiers attendent.

 

Lion : Attention que je n'accroche pas votre tête au mur en guise de trophée, au mur de mes toilettes bien sûr.

 

Vierge : Restez-le, vous éviterez bien des soucis. Si vous ne voulez pas contactez moi, avec photos.

 

Balance : En prison vous ne ferez pas long feu, chez moi, même électronique, non plus !

 

Scorpion : Ne pas être immunisé contre son propre venin n'est pas une preuve d'intelligence alors méfiez-vous de votre dard.

 

Sagittaire : Quand on pense que votre origine fait de vous un être attiré par la sagesse, avouez qu'il y a de quoi rire.

 

Capricorne : Capri c'est fini, on vous le dit depuis presque un demi siècle, en revanche côté cornes... Vous voyez ce que je veux dire !

 

Verseau : De l'eau, dommage... À votre trogne je gage que vous êtes de mon avis. Continuez, vous êtes sur la bonne route, il n'y en a qu'une !

 

Poissons : Fréquenter des requins, maquereaux ou autres morues ne peut vous faire de bien, à moins que vous ne fassiez partie d'une de ces familles. L'eau trouble est votre terrain de prédilection.


Repost 0
Publié par Lee Rony - dans Divers
commenter cet article

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages