Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 avril 2012 6 07 /04 /avril /2012 06:07

Je les vois, défilant devant moi par dizaines,

La plupart sont curieux de ma réputation,

Les yeux gorgés de peur avec un fond de haine,

Me voyant au travers de mythes et d'illusions.

 

Un coup d’œil de travers, serais-je contagieux,

Qu'au delà d'un instant leurs âmes soient souillées ?

Ils veulent s'assurer que je n'ai rien d'un dieu,

Les barreaux sont épais et mes vœux enrayés.

 

Que croient-ils que je sois ? Le monstre que l'on dit,

Oint de honte et de sang, un pervers insatiable ?

Insoumis et rétif, pour la rumeur, maudit ;

Vivante incarnation du plus parfait des diables !

 

J'ai été torturé, mon corps en garde trace,

Sans jamais rien céder, je n'étais point coupable.

Plutôt que me tuer, porté de place en place,

Je deviens le témoin d'un mal inévitable.

 

Ils aiment à faire souffrir ceux qui parlent d'amour,

Affamés de martyrs... par saints interposés,

Que pourra-t-il germer de leurs affreux labours

Si les graines implantées sont de foi nécrosé ?

 

De quel côté le plaisir est-il le plus grand,

Des barreaux ou des mots, qui pourrait me le dire ?

Si ma cage est de vers et vos yeux transparents,

Partageons l'émotion d'écrire ou bien de lire. 

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans Poésie
commenter cet article
6 avril 2012 5 06 /04 /avril /2012 06:07

03042012_Alp1060922.jpg

Repost 0
5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 06:07

Mes mots ont des épines,

Quelquefois des écailles ;

Je me moque et je raille

En des rimes assassines.

 

Enfin, c'est l'ambition

Que fièrement j'affiche,

Dans les faits, l'intention

n'est qu'un désir en friche.

 

Ça sent la vanité ?

OK, je dois l'admettre,

Je ne suis pas un maître,

Pas même un initié.

 

Je dois vous l'avouer,

J'ai un triste défaut :

Il n'y a pas d'égo

Dans l'esprit demandé !

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans Poésie
commenter cet article
4 avril 2012 3 04 /04 /avril /2012 06:07

Nous sommes au 7ème siècle, Xiao, roi de Jin décide de privilégier Li Ji, fils de sa concubine favorite, en le nommant prince héritier au détriment de Shen Sheng son fils ainé et prétendant légitime au trône.

Histoire de faire les choses correctement le roi fait exécuter Shen Sheng et s'apprête à faire subir le même sort au cadet de ce dernier, Chong'er. Ne nous étonnons pas que celui-ci préfère s'échapper avec une partie de sa suite. Pendant 19 ans il va errer, jusqu'à frôler la mort à cause de la faim. Pour le sauver un de ses sujets, Jie Zitui, se mutile pour nourrir son maître, lequel, reconnaissant, se remit promptement.

Finalement Chong'er réussit à accéder au pouvoir, cela fait il récompense ses gens mais oublie Jie Zitui qui, déçu, quitte la Cour.

Plus tard Chong'er va se souvenir, aller lui-même retrouver Jie Zitui pour lui demander de revenir, mais il est trop tard et celui-ci s'enfonce dans la forêt. Toujours finauds des fonctionnaires lui suggèrent d'incendier les bois pour atteindre leur cible.

Mauvaise idée, qui en douterait, le feu permettra bien de retrouver Jie mais celui-ci est mort !

Chong'er fait construire un monastère à la mémoire de ce si fidèle sujet et interdit d'allumer quelque feu que ce fut le jour anniversaire de son décès. Ce jour où chacun se devait de manger froid fut appelé ''Hnshi''.

Au fil du temps les commémorations en faveur des ancêtres crût jusqu'à se répéter chaque quinzaine. En 732 l'empereur Xuanzong désireux de rationalisation et d'économie décida que la cérémonie pour les ancêtres se tiendraient le jour de Quingming, ''Hinshi'' étant moins respectée qu'auparavant.

Qingming honore les défunts et annonce la venue du printemps inspirant poètes et peintres. Sous les Song, Zhang Zeduan a fait un tableau fameux, intitulé "Qingming Shanghetour (Scène de vie le long du fleuve le jour de Qingming". Cette peinture sur soie (5,5 m de long sur 0,25 m de large), une des plus précieuses de Chine, est en parfaite conservation dans le Musée du Palais Impérial (la Cite Interdite Pourpre) à Beijing.

 

Un article dans le cadre du

 Dragon2012feu.jpg

organisé par Catherine.

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai lu
commenter cet article
3 avril 2012 2 03 /04 /avril /2012 11:13

03042012 Dior emmoH Roid

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans Des fakes
commenter cet article
2 avril 2012 1 02 /04 /avril /2012 06:07

 

Combien j'apprécie ces hurlements,

La rumeur courant sur les tribunes ;

La soif de sang noie les sentiments,

Tant d'excitation nourrit la lune.

 

Mille vies ont été bues par ce sable,

Imbibé d'encore plus de prières ;

Sabots, cornes et crimes impardonnables,

S'affrontent le couard et le fier.

 

J'ai tué pour vivre davantage,

Et vais devoir le faire encore.

Bien que je voie s'approcher l'orage,

Courir le vent, résonner les cors,

L'émotion est fille de la rage,

J'aime tuer plus que gagner l'or.

 

Un adversaire bientôt va venir,

Qui sera l'élu des Sombres Dieux,

Dans l'ombre j'entendrai la mort rire,

Murmurer : Tu es bien assez vieux.

Au final je n'aurais pu choisir

Plus bel endroit pour fermer les yeux.


Repost 0
Publié par Lee Rony - dans Poésie
commenter cet article
1 avril 2012 7 01 /04 /avril /2012 06:07

 

Randy Alvey and the Green Fuz - 1969

 

The Invaders ~ 1967

 

Frigid Pink - 1970

 

Hocus Pocus - 1971

 

The Savages - 1968

Repost 0
Publié par Herr Basha - dans Sans Blog Fixe
commenter cet article
31 mars 2012 6 31 /03 /mars /2012 06:07

31032012_MT_Printemps.jpg

Repost 0
Publié par Marie Treize - dans Sans Blog Fixe
commenter cet article
30 mars 2012 5 30 /03 /mars /2012 06:07

30032012_img_7605.jpg

Repost 0
29 mars 2012 4 29 /03 /mars /2012 06:07

Sur un pur-sang, un percheron,

Chacun avance à son allure.

Pour l'un le chemin sera long,

Passant de l'argent à l'ordure,

Alternant jouissance et frissons,

Dans le dégoût et la luxure.

 

Un autre aura un court sentier,

Tumultueux mais excitant,

Accélérer, ne rien renier,

Et tout gâcher, là au tournant.

Cercueil de ferraille et d'acier,

Souvenirs mordus par le vent.

 

Il y a longtemps que j'avance,

Vers... Pour... me contentant d'un seul pas,

Penser plus loin est suffisance,

Le rêve est un bien triste appât.

Mais vous, quelle est votre espérance

Pour que vous vous retrouviez là ?

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans Poésie
commenter cet article

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages