Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 juin 2013 7 02 /06 /juin /2013 06:07

Le calme, dit-on, précède la tempête, comme le sourire annonce la morsure... Calme et sérénité semble dominer ce groupe d'îlots artificiels dédiés à la pêche. En Corée il ne s'agit pas que d'une activité ludique ou professionnelle, elle est régit par des rites, des habitudes, le poids d'une histoire et de nombreux symboles. Toutes choses que Kim Ki-duk exploite, ce que l'on fait sans y penser, sans y croire, juste parce que c'est ce que nous avons appris et répétons parce que nous sommes des animaux ritualisés.

La vie n'est-elle pas partagée entre proies et prédateurs ?

Hee-jin est belle, étrange et silencieuse, une attente et un piège, l'appât et la ligne, elle possède ces îlots, un hôtel dans lequel elle fait tout, du service d'étage à la prostitution. Muette elle fait parfois preuve d'agressivité si quelqu'un l'ennuie. Elle s'est construit un nid, une toile, une cage, où elle règne suivant son bon vouloir.

 

 

Rien là qui suffise pour faire un bon film, manque la mèche permettant d'incendier ce petit monde où chacun joue son rôle aussi bien qu'il peut.

Hyun-shik est en fuite après avoir assassiné sa petite amant et l'amant de cette dernière, quel meilleur endroit pour se suicider qu'une de ces maisonnettes où le temps semble ne pas voir. Sur cette scène d'une beauté étouffante le drame peut se jouer entre deux personnages qui ne savent pas parler, faute d'avoir jamais appris probablement, mais savent comment se (re)trouver, sexuellement, violemment, passionnément.

KKD sait tirer, sinon arracher, le meilleur de ses comédiens, et cela tranche d'autant plus dans un décor incitant au calme et à l'ennui. Un homme et une femme semblables et opposés, elle qui cherche sans savoir quoi, lui qui fuit en sachant qui. Chacun jette une ligne dans une eau trop claire pour ne pas être inquiétante mais n'en remonte que violence et insatisfaction obsessionnelle. Les corps sont dénudés comme les poissons sont écorchés, après tout il n'y a pas loin du pêcheur au pécheur

Si Seo Jung voulant bien lancer sa ligne par ici je me laisserais volontiers prendre...

Et un Kim de plus, un !

PrintempsCoree2.jpg

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages