Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 mars 2013 2 05 /03 /mars /2013 07:07

Mickey Cohen est un ancien boxeur, juif dans une maffia principalement italienne, autant dire qu'il en veut. Sa proie c'est Los Angeles, il contrôle la drogue et la prostitution mais vise les paris, la source principale de revenus. Pour cela il centralise, déjà moderne, la circulation des messages électriques. Quand tous passeront par son standard il pourra se servir sur chacun et remplir des poches qui semblent immenses.

Pour l'aider il a sa volonté, son énergie, ses hommes de mains, nombreux, et l'appui, discret mais efficace, des politiciens corrompus (pléonasmes ). Il semble que ceux qui ne l'étaient pas, dans l'immédiat après guerre, se comptaient sur les doigts d'une main. Bien sûr aujourd'hui c'est l'inverse...

Et la police ? Et bien elle fait ce qu'elle peut : pas grand chose, la quasi totalité de ses chefs émargeant auprès de Mickey. Quasi mais pas complète, son chef, constatant l'inutilité des enquêtes habituelles, décide de monter une petite brigade d'hommes qui devront agir plus brutalement, plus efficacement.

Le sergent John O'Mara est chargé du recrutement, une demie douzaine d'hommes devrait suffire, celui-ci terminé il va commencer son action, péniblement, avant de trouver son régime de croisière jusqu'à l'affrontement final entre Cohen et O'Mara. Le duel classique entre le bon et le méchant.

 

Une brochette d'acteurs, et d'actrices, savoureuse, dominée par Sean Penn qui s'est amusé à se faire une gueule de truand caricatural mais collant avec une réalisation alerte et inventive. Deux heures qui passent vite, seule la dernière minute, fade et convenue, est inutile.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages