Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 juin 2013 7 30 /06 /juin /2013 06:07

Le Dr Frederick Treves découvre dans une foire installée en face de son hôpital une attraction étrange, mi fantastique mi horrible. Un homme, apparemment, aux malformations physiques telles que les gens paient pour le voir, attirés et effrayés à la fois.

Treves est fasciné par cet individu, répondant au nom de John Merrick, jamais de sa vie de praticien hospitalier il ne vit de telles déformations et il veut comprendre. Il loue Elephant-man, son pseudo dans le monde du cirque, à son ''propriétaire'', Bytes, dans le but de l'examiner dans son hôpital.

Le docteur est son sujet d'études vont essayer de communiquer. À la surprise du professeur Merrick qui pensait avoir affaire à un attardé celui-ci va se révéler non seulement capable de s'exprimer malgré ses lèvres boursouflées mais aussi détenteur d'une grande intelligence et d'une rare sensibilité. Son apparence rendant impossible un métier ''normal'' il avait dû se résoudre à s'exhiber devant une populace sûrement confortée dans son bien être de le voir aussi laid sans distinguer derrière la qualité de l'homme.

John va être hébergé dans une chambre de quarantaine le temps d'être examiné. La nature humaine étant ce qu'elle est, le gardien de nuit organisera des visites nocturnes dans le but de gagner quelque argent avant que Bytes ne récupère sa poule aux œufs d'or pour l'exploiter encore davantage, usant de violence, l'enfermant dans une cage avant que sa victime ne puisse, aidé par d'autres ''monstres'', s'enfuir et retourner à Londres où il sera ramené dans l'hôpital de Treves après que la police eut trouvé dans sa poche une carte de visite du médecin.

Enfin à l'abri, couvé par Treves, John va pouvoir s'épanouir et révéler sa véritable nature. Il va même rencontrer Leila Maturin pour laquelle il va éprouver un sentiment qu'il sait devoir rester inexprimé.

Mais l'avenir pour John est limité, ses déformations ne cessent de grandir et de peser sur sa santé. Dès lors pourquoi ne pas choisir le moment de son départ...

Trouvant son corps le lendemain Treves pratiquera une autopsie pour tenter de comprendre l'origine de la maladie de son ami, l'explication officielle : sa mère aurait reçu un coup porté par un éléphant, étant par trop stupide. Malheureusement à l'épique l'ADN est inconnu et les maladies génétiques également, il faudra un siècle pour qu'à la faveur de l'examen d'un fragment d'os la maladie dont souffrait John était le syndrome de Protée affectant la croissance des tissus.

 

Ne vous fiez pas aux apparences, qui vous semble intelligent a peu de chances de l'être à la différence de qui vous semble horrible.

John Carey Merrick était une exception, c'est pourquoi il confirme cette règle.

Partager cet article
Repost0

commentaires

john123 09/10/2014 08:24

sdsds

Présentation

  • : Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages