Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 février 2013 1 04 /02 /février /2013 07:14

Monsieur,

 

Médecin traitant de M. Lee depuis longtemps je vous l'envoie afin que vous l'examiniez attentivement, je ne doute pas que vos conclusions rejoignent les miennes et que vous décidiez de le garder dans votre établissement, pour sa sécurité. Son inconscient semble prendre plus souvent qu'à son tour. Le fatras d'idées perceptions et émotions n'est pas contenu ainsi qu'il le devrait et souvent déborde et influe négativement sur son comportement. Quelques minutes d'observation suffiront pour corroborer ce que je viens de vous dire. Le refoulement chez lui n'existe quasiment pas, vous savez que dans notre société dire ce que l'on pense n'est plus possible et nous ramènerait au niveau de la bête que M. Lee avoue lui-même préférer, séquelle de sa jeunesse et d'une trop grande proximité avec des animaux, les humains s'étant éloignés pour des raisons qu'il ne m'appartient pas de vous révéler ici.

Le désir non maîtrisé ouvre la porte à la perversité et ce patient se complait à afficher une attitude choquante où le narcissisme domine un Moi fantomatique, restes d'une sexualité infantile qui jamais ne put, ne sut, atteindre l'âge adulte. Son idéal du Moi est un jouet qui le satisfait.

Jusque-là rien ne semble nécessiter un internement, pourtant mon expérience avec lui laisse entrevoir un psychisme dévoré de pulsions inquiétantes, de rêves de grandeurs, de croyances en une intelligence surhumaine, proche de la mienne, c'est vous dire son délabrement ! Il en vint même à affirmer que c'était mon Œdipe qui n'était pas résolu plutôt que le sien, vous comprenez à quel niveau il en est rendu ! Comme si moi je ressentais quelque angoisse de castration, régulièrement je vérifie que chaque chose est à sa place

Mais le pire c'est qu'il soutienne les thèses de Jung contre les miennes, proclamant que je ne vois que mon nombril et le minable appendice se trouvant en dessous. Comme si l'âme était mieux qu'une invention de mystiques ignorant les réalités de la science ; que nous disposions de capacités de compréhension dont MOI je n'aurais pas l'usage ! Le philosophe doit fléchir devant le savant, abdiquer ses illusions faute de finir comme Nietzsche, où ce patient qui en est la pale copie. L'esprit se penchant sur lui-même ignorant des avancées que nous proposons ne peut qu'avoir une perception erronée de sa nature. Au moins partagera-t-il avec son devancier une fin misérable, sinon pitoyable, mais logique au vu des élucubrations qu'il aura produit au long d'une existence qui eu au moins le mérite de nous aider à mieux comprendre les dévoiements engendré par l'ignorance. Heureusement nous sommes là pour remettre sur le droit chemin de la conscience les psychés risquant de s'en égarer. Ne pensons pas que toutes soient récupérables, à notre tour nous céderions au délire de grandeur dont, heureusement, je n'ai jamais eu à souffrir.

Méfiez-vous pourtant de sa faculté à embrouiller son interlocuteur par des raisonnements semblant sensés, sinon fondés, mais qui, à l'analyse, ne révèle que le puzzle d'une conscience soumise en son jeune temps à des contraintes qui la lézardèrent définitivement. Malheureusement il est la démonstration de nos limites. L'autopsie de son cerveau nous en apprendra beaucoup, veillez à le préserver.

Je ne doute pas, cher collègue, de votre accord plein et entier, je confie sur le champ ce courrier à l'homme en blanc qui vient me voir chaque soir.

 

Excellents articles également de Catherine et Denis, en plus de celui de Heide bien sûr, à découvrir en cliquant sur le harfang.


Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans Lettres
commenter cet article

commentaires

Heide 05/02/2013 22:55


Alors ? Bientôt sur le divan M. Lee ?


Quelle imagination et quel talent ! Je me demandais ce que tu allais nous inventer ce mois-ci et je ne suis pas déçue ! Mais tu es dur avec toi-même, non ?


Je viendrai faire un tour par ici plus souvent. Le mois prochain "Femmes philosophes". Déjà une idée ?


Bonne semaine !

Lee Rony 05/02/2013 23:19



Je procède à mon autopsy depuis trop longtemps peut-être pour garder quelque illusion que ce fut sur moi-même.  


Femmes philosophes est une idée intéressante, il va falloir que je trouve quelque chose à dire, ou à écrire. De belles et intéressantes découvertes à venir probablement que j'évoquerai le mois
prochain.


Visiter mon blog régulièrement est préconisé par tous les spécialistes de la santé, ou de l'absente est, mentale...



DENIS 05/02/2013 09:54


très bien vue cette lettre autour de Freud


 

Lee Rony 09/02/2013 09:10



Encore que je ne sois pas sûr qu'il m'eut accepté dans sa clientèle... 


Irrécupérable !



Catherine 04/02/2013 22:04


Bonjour Lee Rony, excellente cette lettre


Voici mon lien, c'est moins
amusant que ton billet mais j'espère que c'est intéressant


Bonne semaine

Lee Rony 09/02/2013 09:10



L'intérêt est de regarder le même sujet avec des points de vue différents. Rien de tel pour le percevoir avec davantage de précision.


Le sujet du moi(s) prochain sera aussi intéressant.



Lyly 04/02/2013 21:21


Tout à fait ... une petite chambre dans un endroit sécure et contenant ...rien de tel pour se recentrer M. Lee!

Lee Rony 09/02/2013 09:07



Le Crillon ou le Ritz, j'hésite...



Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages