Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 octobre 2020 3 21 /10 /octobre /2020 21:32

반도 Bando – Yeon Sang-ho – 115' - 2020

La voiture passe sans s'arrêter devant le cadavre, qui pourtant est animé, et continue son chemin, à l'intérieur Jung-seok conduit, il est capitaine de l'armée et conduit la famille de sa sœur pour la mettre à l'abri. Un homme les arrête et les supplie de les prendre à bord lui, sa femme et sa fille, mais le militaire ne s'arrête pas, le danger est trop grand.

À la télévision américaine un ''expert'' évoque le virus responsable de la transformation des morts qui se passe en Corée, les rumeurs sont nombreuses, les questions aussi, en revanche les réponses restent introuvable.

En Corée du Sud un navire embarque autant de gens qu'il le peut, une population qui va s'entasser où elle peut. Il est détourné vers Hong Kong alors qu'à bord un infecté se manifeste causant une panique bien compréhensible.

Le capitaine intervient, en ''tue'' un mais dans la cale des dizaines d'individus sont contaminés, d ont le fils, Dong-wan, de sa sœur alors qu'elle ne l'est pas. Mais elle ne veut pas quitter son rejeton...

Que feriez-vous à sa place ?

Le spécialiste à la télévision annonce qu'il n'y a qu'une chose à faire, confiner la Corée, pour 4 ans !

À Hong-Kong, des bandes s'organisent, l'une d'elle se voit confier la mission d'aller récupérer un camion, et son contenu, de grande valeur, avec la promesse de gagner 2;5 millions de dollars au retour. Jung-seok en fait partie, survivre est compliqué.

Le bateau cette fois va dans l'autre sens, à son bord les hommes s'organisent, préparent leurs armes, ils en auront sûrement besoin. Le chef les avertis, ils auront trois jours pour remplir leur mission et revenir avec leur objectif et qu'importe s'ils ne sont pas tous au rendez-vous.

Un canot pneumatique est mis à l'eau, il se rapproche d'Incheon, du moins de ce qui en reste, et ce ne sont que des ruines, des véhicules abandonnées, le silence, et sur le sol une demande !

Du quatuor de mercenaires comprends une ancienne habitante de la ville, elle était taxi, et puisqu'une voiture fonctionne encore autant l'utiliser ?

Mais la lune se lève et leur montre que le danger n'a pas disparu, au contraire, il attend, il les attend !

En attendant le camion qu'ils cherchaient est là, bien sage, et rempli de dollars américains, comme prévu. À l'intérieur le chauffeur essaie de les mordre, sans y parvenir, bientôt suivi d'une horde de zombis qui se lance à leurs trousses.

C'était du gâteau s'exclame un des hommes en riant, la preuve va lui prouver que non.

Loin de là !

Des fusées éclairantes les contraignent à l'accident, les morts-vivants se précipitent sur Jung-seok, qui ne doit son salut qu'à l'intervention d'une voiture, conduite par deux enfants Joon-I et Yoon-jin qui ne semblent pas effrayés ni craindre de rouler sur les infectés qui, s'ils sont dangereux, sont idiots et se laissent distraire par une voiture télécommandée alors que deux autres se cachent dans le camion. Celui qui attendait dans la cabine n'aura pas de chance avec les survivants qu'il rencontrera, quand à celui qui se cache à l'arrière il sera vite repéré.

Des survivants se sont regroupés, ont construit un fort où ils sont à l'abri et essaient de vivre comme ils peuvent en ne craignant pas d’éliminer des concurrents, il n'y a pas de quoi vivre pour tous.

Les temps sont durs et comme les distractions sont rares les prisonniers servent de gladiateurs et doivent lutter contre des contaminés pendant 120 secondes, les survivants gagnent quelques jours de vie.

Jusqu'au prochain combat.

Les enfants conduisent leur trouvaille jusque dans le refuge de leur famille, avec leur mère Min-jung, leur grand-père, Elder Kim, un ancien militaire.

Un groupe qui n'a rien à voir avec l'autre. Une famille d'un côté, des individus capables de tout de l'autre.

Le hasard, aidé par le scénariste, faisant ''bien''les choses, Jung-seok retrouve la femme qu'il n'avait pas voulu prendre dans sa voiture. Quand il le lui avoue elle ne paraît pas lui en vouloir, 31 voitures passèrent devant eux sans les prendre.

Mais survivre veut dire combattre, prendre des risques, la mère et Jung-seok ont quelque chose à faire, récupérer le camion qui pourrait être leur porte de sortie et qui se trouve dans le camps des méchants...

les zombies se sont regroupés et marchent.

Jung-seok et Min-jung parviendront-ils à quitter la péninsule avec les enfants et le père de cette dernière, avec ou sans l'argent ?

Bien sûr je ne vais pas vous le dire. Après Train to Busan Yeon Sang-ho, utilise d'autres moyens de locomotions pour ses zombies, et surtout pour les humains qui, mais comment en être surpris, sont bien pires.

S'il y a une suite il pourrait employer des vélos ou des trottinettes...

Un film d'horreur (Si ! Si ! ) avec beaucoup d'actions et un virus inconnu, si cela vous rappelle quelque chose... peut-être un avertissement sur ce qui nous attend.

Espérons.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Cristie 29/10/2020 11:07

J'ai beaucoup aimé Dernier train pour Busan. Celui-ci ne semble pas autant convaincre mais je le regarderai quand même !

Lee Rony 05/11/2020 18:42

Un numéro 2 possède rarement les qualités du premier, celui-là essaie de renouveler l'histoire en montrant, mais ce n'est pas une surprise, que les humains ''normaux'' sont pires que les zombies.

Présentation

  • : Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages