Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 octobre 2020 1 12 /10 /octobre /2020 12:39

악의 꽃 (Akui Khot) – dirigé par Kim Cheol-kyu – écrit par Yoo Jung-hee – tvN – 2020 – 16 épisodes

Être dans une piscine est agréable, mais y être attaché au fond, beaucoup moins, heureusement,

juste à temps intervient une jeune femme, elle n'est pas pressé de sauver la victime puisqu'elle prend le temps de l'embrasser.

Mais s'embrasser n'est pas tout, il est temps de partir pour la jeune femme, Cha Ji-won, qui doit passer récupérer ses affaires à la laverie avant le

repas prévu le soir même avec les parents de Baek Hee-seong, son mari et le père de Eun-ha, Gong Mi-ja et Baek Man-woo forment un couple désagréable

qui semble n'aimer ni leur bru, ni leur petite fille. Qu'importe, c'est le 39ème anniversaire de papa alors Eun-ha est contente.

Le cadeau est à la hauteur de l'événement, un bracelet en cuir avec ses initiales marquées dessus.

Les relations entre Hee-seong et ses géniteurs sont tendues, et manque de chance, ou pas, Ji-won doit partir pour des raisons professionnelles. Elle est policière au centre de Gangsu, elle laisse Hee-seong

et ses parents discuter, eux qui trouve cette union improbable entre une policière et un homme dont le passé est...

ce qu'il est. Eux connaissent l'un et l'autre, ils savent que les émotions et les sentiments lui sont étrangers même s'il s'adapte aux attentes de son épouse.

Kim In-seo a 12 ans, il a été retrouvé blessé dans un escalier, en sortant de son évanouissement il accuse son père d'avoir essayé de le tuer en le poussant alors qu'il le forçait à monter et descendre pour perdre du poids.

Le père nie, certes il fit faire du sport à son fils mais s'absenta après le coup de fil d'un ami, en le laissant seul. Ji-won le pense innocent après avoir observé ses sandales et l'état de ses chaussettes.

Un père voulant tuer son fils, voilà qui attire Kim Moo-jin journaliste spécialiste de ce genre de faits divers, en discutant avec les policiers il en vient à évoquer un homme ayant tuer 7 personnes avant de les enterrer dans les bois, un artisan du métal, le métier qu'exerce Hee-seong justement...

Rentrée chez elle Ji-won aime parler de son métier avec son mari, elle fait donc allusion à son affaire et s'étonne du comportement de la mère de In-seo qui affirme que tout va bien dans sa famille.

D'avoir évoqué l'affaire de Yeonju amène Kim Moo-jin à se repencher sur l'affaire qu'il suivit à l'époque, le coupable était un certain Do Min-Seok et s'est suicidé après les meurtres.

Il s'interroge alors que M. Baek rencontre sa mère pour lui demander d'appeler Ji-won, il veut qu'elles ne se rencontre plus jamais, Mme Gong n'est pas aussi doué que son fils pour masquer ce qu'elle est et Ji-won, policière, sait observer et analyser les gens.

En attendant elle poursuit son enquête et note que l'attitude de la mère d'In-seo est bizarre, alors que son collègue, l'inspecteur Choi, enquête sur le père et découvre qu'il entretenait une liaison et pensait au divorce en s'inquiétant du montant de la pension alimentaire qu'il devrait verser. alors que Kim Moo-jin rend visite à l'atelier de Baek Hee-seong, Ji-won lui en donna l'adresse.

Il entre et se fige car il voit devant lui Do Hyun-su, un ami d'enfance sur lequel coururent nombre de rumeurs. N'y eut-il pas un meurtre, celui de Li-jang, après qu'il eut disparu, 18 ans plus tôt de leur village de Gagyeongri ?

Tous, police comprise, pensant qu'il était le meurtrier. Kim Moo-jin aussi probablement et Do/Baek ne peut pas le laisser se rendre à la police, celle-ci n'ayant pas arrêté ses investigations pour le retrouver, il est vrai que l'arme du crime se trouvait dans son sac à dos.

N'était-il pas le fils du tueur en série Do Min-seok ? Bon sang ne saurait mentir dit-on, mais quand il est mauvais, est-ce encore vrai ?

L'inspecteur Choi doit se rendre à l'évidence, le père n'était pas coupable, du moins d'avoir poussé son fils dans l'escalier, le ''responsable'' étant bien différent mais si son fils l'accusa ce fut pour protéger sa mère. Finalement le père n'était pas innocent non plus et les inspecteur Choi et Cha avaient raison tous les deux.

Kim Moo-jin finit le thé offert par son vieil ''ami'', il est temps pour lui de partir, dommage que ce dernier le soupçonne de vouloir le dénoncer ce qu'il trouve déplaisant, de plus il a un vieux compte à régler avec le journaliste, et une promesse à tenir, 18 ans après, mais ça c'est un détail.

D'autres affaires vont se succéder sur lesquelles l'inspectrice Cha va enquêter et de ce fait s'intéresser de plus en plus à une certaine affaire...

Les personnages sont à leurs places sur l'échiquier, prêts à interagir, chacun tenant son rôle, en jouant un, au moins, mais aussi susceptible d'en changer, je l'espère pour l'avenir de ce drama. Comme d'habitude je n'en ai vu que le premier épisode et j'ai hâte de découvrir les autres. Les psychopathes sont là, nous le savons, mais sont-ils pires que les gens ''normaux'' ?

Mais je ne suis pas là pour parler de moi !

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

C
J'ai adoré !!
Répondre
L
Moi aussi !

Présentation

  • : Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages