Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 octobre 2020 4 08 /10 /octobre /2020 16:51

작은 신의 아이들 (Jakeun Shinui Aideul) – Réalisé par Kang Shin-hyo – Scénario : Han Woo-ri – 2018 – OCN

1994, l'église de l'orphelinat se prépare pour la cérémonie, des enfants dessinent et signent leur œuvre commune. Mais il faut se dépêcher, des invités arrivent. Les enfants leur ont préparés un joli spectacle quand une enfant s'arrêtent et se met à compter, 31 personnes sont rouges, dont sa mère.

Pas de doute, elle est possédée, il faut procéder à un exorcisme mais l'enfant ne se laisse pas faire et accuse celui-là même qui prétend faire sortir le diable d'elle alors qu'il est en lui.

Les policiers forcent la porte et découvrent 31 victimes qui semblent avoir été empoisonnées. Mais le compte n'est pas bon, deux personnes manquent, une enfant et un adulte.

20 ans plus tard. Alors qu'elle mange Kim Dan assiste à ce qu'elle pense être un enlèvement, policière elle intervient, à tort, la femme était la ravisseuse, sorti de l'asile où elle était enfermée depuis la mort de son enfant.

Un autre policier lui fait remarquer qu'il ne faut pas se fier à sa première impression, elle ne le connait pas mais un collègue le présente : Cheon Jae-in, qui résolut le plus grand nombre de crimes violents depuis 5 ans parmi les plus difficiles de Corée.

Cheon vit avec sa sœur qui collectionne les articles sur son frère alors que Kim Dan retourne dans son poste de quartier où un homme signale la disparition de sa fille, Chae So-yun, dont il est sans nouvelles depuis 4 heures, ce qui est peu pour les policiers. Il ignore, comme ses collègues, que Kim dispose d'un don particulier, ou une malédiction, elle ''voit'' les

crimes, ainsi, mais trop tard, sait-elle que So-yun vient d'être assassinée en s'allongeant dans le lit de la jeune femme, elle note les souvenirs de son rêve, le 69ème du genre. Certains lui furent préjudiciable mais qui annonce une mauvaise nouvelle n'en est pas responsable malgré ce qu'en pensent les imbéciles.

Une femme a été retrouvée pendue, ça semble être un suicide mais pas pour Cheon Jae-in qui a trouvé deux cas similaires dans le passé, pour lui il s'agit d'un tueur en série dont il trace le profil jusqu'à conclure qu'il

pourrait être chauffeur de taxi. Visionner les images de vidéosurveillance lui désigne un coupable potentiel alors que Kim enquête

de son côté dans la région de Hwaju pour retrouver Mlle Chae, elle tombe sur un conducteur de taxi, Han Sang-gu, dont elle demande à voir la boite noire, au cas où celle-ci aurait enregistré quelque chose.

Dans l'écran de l'ordinateur faisant miroir Kim voit Han enfiler des gants, s'approcher. Elle se saisit d'un crayon, se lève pour lui faire face... quand la fenêtre explose et que l'inspecteur Cheon fait une entrée spectaculaire, le taxi de M. Han conduit apparaît trop souvent sur les vidéos pour que ce soit le hasard.

Cheon est surpris de trouver Kim sur place alors que ce n'est pas son district et lui demande quelle piste elle suivit pour arriver avant lui et son QI de 167 alors qu'il mit 4 jours pour arriver à la même conclusion.

Il a 48 heures pour faire avouer Han ou trouver des preuves contre lui mais comment le faire craquer ?

S'il est vraiment le tueur.

Les recherches ayant continuées le corps de Mlle Chae est retrouvé, une comparaison d'ADN pourrait désigner le criminel mais le temps presse.

Manque de chance, elle ne donne pas le résultat escompté, mais Kim se souvient de quelque chose.

D'insuffisant !

Avant de quitter le commissariat Han l'appellera, à l'oreille, Byeol ! Elle se souvient, les enfants, le dessin...

Mais Han est sorti, et Cheon a une sœur...

Avait !

Kim Dan peut courir, chercher dans sa mémoire, il est trop tard.

2 ans plus tard. Cheon est un sans-abri, Kim Dan ramasse des crottes...

Mais ils vont se rencontrer de nouveau !

Forcément sinon le drama s'arrêterait à son premier épisode. Que vont-ils devenir, comment réagira Cheon en connaissant le talent de sa partenaire, là est l'intérêt de cette série, sans oublier le passé de Kim Dan, du destin des trois enfants, de...

tant d'autres personnages, victimes et coupables qui nous attendent, sans surprise nous aurons de vilains chabeols (presque un pléonasme, à moins que ce ne soit un euphémisme, et une Église qui ressemble à une secte avec à sa tête un gourou plus .

Un mot sur le plaisir de retrouver Kim Ok-bin, cela faisait un moment.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

C
Cela a l'air bien sombre !
Répondre
L
Ce qui, pour moi, est une qualité. Le film du même nom était bien différent.

Présentation

  • : Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages