Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 septembre 2020 2 29 /09 /septembre /2020 08:09

Robert Zemeckis – History – 2019

Fargo, Dakota du Nord, deux avions de chasse achèvent leur entraînement, l'un rentre mais l'autre veut passer au-dessus d'un terrain de football américains où jouent les Titans, l'équipe qu'il soutient et veut encourager de cette façon.

Soudain le pilote, le lieutenant Henry Fuller, remarque des lumières à proximité et demande à la tour de contrôle si d'autres avions sont proches de lui. Mais non, il suit cette clarté puis lui tire dessus. Avant de manquer s'écraser alors qu'une chanson résonne dans sa tête.

Des militaires discutent de la mode des films de science fiction montrant des extraterrestres, mais l'important est de cacher la réalité, Hollywood peut s'amuser. Ils créent le projet Blue Book et parlent d'un pilote ayant affronté un vaisseau venu d'ailleurs. Il faut enquêter, le général James Harding charge le capitaine Michael Quinn de cette mission, il sera accompagné du Dr J. Allen Hynek, un professeur d'astrophysique qui devra donner au public une explication logique et rassurante.

Et qu'importe si elle est fausse. Il faut calmer cette hystérie qui s'est emparé d'un public voyant des aliens partout, les redoutant autant que les communistes. Le professeur est étonné de cette demande, pourquoi démontrer l'inexistence des soucoupes volantes ? Après un refus préliminaire il finit par accepter en posant trois conditions :

Garder son travail à l'université,

Être payé par chèque,

La reconnaissance.

Top là ! L'affaire est faite mais le duo ignore qu'il est observé, et suivi.

Première visite donc au pilote Fuller, un ancien de la guerre, expérimenté et calme mais choqué par son aventure. Il est certain de ce qu'il a vu alors que le capitaine Quinn veut lui démonter qu'après son survol d'un terrain de foot fortement éclairé il vit un ballon météo.

Mimi, Mme Hynek fait la rencontre de Suzy dans un grand magasin, celle-ci lui conseille un rouge à lèvres en échange de renseignements sur les cravates. Une rencontre fortuite, ou pas !

Le professeur n'est pas d'accord avec la conclusion du capitaine, celui-ci, pour prouver ses dires, veut bien l'emmener à 5 000 pieds.

L'expérience est plus mouvementée que prévu et les deux hommes doivent atterrir dans un champ. Hynek est emmené sur une civière, non sans avoir remarqué un homme, debout, près de l'avion en feu.

Le hasard fait que Allen et Henry se retrouvent dans le même hôpital, un bon endroit pour papoter loin des oreilles militaires.

Et cette chanson...

Le militaire va rentrer à Washington en avion, après avoir rempli le dossier concluant l'enquête, le savant le fera en voiture. Un voyage plus périlleux que prévu quand une voiture le percute par l'arrière volontairement. Hynek ne se laisse pas impressionner et poursuit son agresseur dans un parc d'animations abandonné jusqu'à une salle pleine d'étranges appareils où est diffusé un film qui l'intrigue.

Nouvel incident : La famille Downing, la mère, ses deux enfants et leur chien courent dans les bois vers quelque chose qui est tombé du ciel et découvrent un espace en feu. Dallas part devant, en le suivant Will, le garçon, rencontre une forme anthropomorphe sans être humaine pour autant.

Quinn revient chercher Hynek, cette fois c'est vers les Flatwoods en Virginie Occidentale qu'ils doivent aller, il est question d'un vaisseau spatial... Mme Downing crut bon de prévenir tout le monde de ce qu'elle avait vu, de l'alien géant, mais personne ne le trouva et les gens des environs, entre inquiétude et frustration, la prirent pour une folle. Pas de doute pourtant qu'ils virent quelque chose, il ne fut que de voir les séquelles que portaient les enfants, eux s'étaient approchés.

Sans oublier les traces sur le sol.

Une météorite fait une explication crédible. Et un grand hibou pour faire bonne mesure.

Mais il y avait un autre témoin, Mme Myers, elle aussi vit l'entité. Elle sent le doute de ses visiteurs et leur affirme que d'autres l'ont cru, les hommes au chapeau. Ils avaient peur, et selon elle c'est justifié.

La peur s'estompe devant la science, le calme peut revenir, et Mme Myers donner à Hynek la lettre laissé par l'homme au chapeau.

Avant de tomber par la fenêtre.

Les apparences doivent être sauves, là comme ailleurs, comme partout. Il n'y a pas loin de Allen à Alien, un clin d’œil des producteurs sans doute. La série retrouve les origines du phénomène des soucoupes volantes, évoque Roswell, le complot du gouvernement cachant la vérité de la collaboration avec les aliens. Dans ces années cinquante, la guerre semble proche entre les soviétiques et le monde ''libre' les Ovnis sont un dérivatif à l'angoisse. Bien sûr la vérité doit être tue, les autorités disposent bel et bien d'un savoir qu'ils entendent cacher pour garder leur avance sur le camp ennemi.

Il est question des faits que l'actualité de l'époque monta en épingle tout en trouvant une réponse plausible, d'une époque, les années 50 où l'avenir semblait ouvert autant que menaçant. Quoi de plus agréable que de regarder ce passé avec un petit sourire en coin pour se moquer de ceux qui crurent que les aliens étaient déjà là, comme s'il s'agissait, encore, de sourire de la crédulité, et qu'importe la soucoupe cachée dans les hangars de l’U.S. Air Farce, nous savons que c'est un jeu.

À moins que cela ne fasse encore partie de la désinformation, montrer la réalité en en soulignant le côté improbable.

Le professeur Hynek est intelligent, pas du genre à se satisfaire du rôle que veulent lui faire jouer les généraux, en plus il perçoit parfois des choses échappant aux autres.

Quel mystère faut-il encore montrer pour en souligner l'inanité, histoire d'en dissimuler une réalité à laquelle personne, ou presque ne croit plus. Preuve que la désinformation fonctionna, et que la dénoncer pourrait être le plus sûr moyen de détourner l'attention.

Faites-vous votre opinion, avant d'être enlevé par les aliens, l'Air Force ou l'homme au chapeau.

Il n'est plus question d'Ovnis aujourd'hui alors que chacun possède les moyens de les filmer, ils ont disparus du ciel comme s'ils n'y avaient jamais existé.

Comme...

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages