Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 octobre 2020 1 12 /10 /octobre /2020 08:00

La nuit est une véritable amie, elle sait embrasser autant que mordre, étreindre autant que griffer.

Mais le passé n’apprend rien sinon à ne plus l’écouter.

L’être humain sait mentir à son semblable mais surtout à lui-même, sa première qualité.

Un homme riche connait la vie et ses concitoyens, la valeur de la première et le prix des seconds ! Il vend l'une en achetant les autres ; à moins que ce ne soit le contraire.

Chercher le pire c’est regarder la lumière, se dire qu’elle existe et n’est pas inaccessible.

Un désert de ténèbres avec, en son centre, un oasis de noirceur.

À lutter contre soi l’on ne peut que perdre.

La peur est matrice, la violence, dérivation de la vie, la folie, désir de s’oublier.

Poser les mots en miroir, que s’y voie qui l’ose !

Certaines vies ne sont qu’une lente montée à l’échafaud. Il y a du plaisir à apprécier chaque marche, à deviner le bourreau en sachant qu’il guette dans notre regard une crainte qu’il ne trouvera pas. Une satisfaction à regarder la foule et se foutre d’elle, de son avis, de sa présence.

Tuer est une façon d’exister, de combattre le néant intérieur en se remplissant de sensations toujours décevantes, c’est une quête d’un absolu introuvable sinon dans la mort.

La conscience est sans innocence, des mots rimant mais contraires.

Les cités sont nos cages modernes. Ne nous étonnons pas que la nature qui s’y forme soit une caricature de la vraie.

Hurler est parfois notre seule chance de briser le suaire de panique qui nous étouffe.

Je me parle d’une autre vie, la mienne !

Pour certains la violence donne du relief à un monde qui devient imperceptible.

La croix que vous avez autour du cou, elle est réelle n’est-ce pas ? Elle vous protège des vampires, des loups-garous mais aussi, surtout, des monstres intérieurs aux gueules pleines de questions acérées !

La main de la normalité guide sur le sentier salvateur des explications toutes faites.

Apprendre c’est fermer une porte dans son dos. C’est pourquoi il est inutile de penser au retour.

Si la science ne peut pas tout expliquer, la religion ne sait pas tout solutionner.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages