Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 novembre 2017 7 12 /11 /novembre /2017 09:00

The Butcher Boy – Roscoe Arbuckle – 1917 - 24'

 

Fatty s'occupe du rayon boucherie dans une grande surface alimentaire. Il amoureux de la caissière, Amanda, qui se trouve être la fille du patron. Mais il n'est pas le seul dans ce cas, Slim Snavely, le premier vendeur du magasin est aussi sur le coup. Le tout sous les yeux de Teddy, le chien, qui ne se gêne pas pour donner son avis, à sa façon.

Les relations entre les deux hommes sont problématiques et dépassent parfois le simple cadre verbal et causent quelques dégâts.

M. Grognon est le père d'Amanda, pour que cesse ce conflit il décide d'envoyer sa fille en pension dans un institut pour jeunes filles tenu par Mlle Laure Apprendrai, où les hommes sont interdits et où les étudiantes ne peuvent recevoir de courrier que de leurs parents.

 

Mais nos rivaux amoureux n'entendent pas se laisser arrêter par un obstacle aussi simple et trouvent le moyen de contourner cette interdiction. Il leur suffit de se déguiser en femme, ainsi ils pourront entrer dans l'école et enlever Amanda. L'un, Fatty, se fait passer pour Candy, la cousine d'Amanda, pour se faire inscrire. Slim arrive en second. Bien entendu l'affrontement est inévitable.

Cette fois Teddy n'y comprends plus rien !

Heureusement il y a un prêtre à proximité, ça peut servir.

 

Pour préparer son film Roscoe Arbuckle recherche des seconds rôles. Alors qu'il se promène avec Lou Angers, ancien acteur et directeur de studio, à Times Square ils rencontrent Buster Keaton que le second connaît pour l'avoir rencontré dans plusieurs théâtres alors que Buster connaît, et apprécie, les films de Fatty. Celui-ci l'invite sur le film, puis à participer à la scène en cours de tournage.

Ne manque qu'un costume à Keaton, celui qu'il choisit ressemble à ceux qu'il portera tout au long de sa carrière, la salopette, le chapeau. Buster apparaîtra régulièrement dans le film, d'abord comme Malec, un client venu acheter de la mélasse, plus tard il participe à un lancer de sacs de farines et d'objets divers. Il est même spectateur du combat entre Fatty et Slim.

 

Les gags alimentaires font souvent recette, de même que les déguisements, mais le tout est fait avec beaucoup de bonne humeur, et, parfois, un brin de méchanceté gratuite.

La meilleure ! Faites-vous une idée ici.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages