Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 novembre 2017 4 09 /11 /novembre /2017 09:00

Shawn Seet – 2016 – SBS – 4 épisodes

 

Tori est policière, elle accompagne son fils, Will, sur la plage où elle retrouve son père, mais son téléphone la rappelle à ses obligations. La victime s'appelle Haris Rexhaj, habitait près de l'Océan et a été battu à mort dans la nuit avec un objet contondant, sur son lit, après avoir été attaché. Reste à annoncer le décès à la famille, justement en pleine fête quand les policiers débarquent.

Sa famille est sous le choc, le pire sera quand elle apprendra que la victime était homosexuelle, ce que la mère ignorait, mais pas le frère, jumeau, ainsi peut-il identifier un visage sur une photo, Rohan, un ''perse flippant'', mais il ignorait que Haris utilisait ''Thrustr'' pour faire des rencontres.

Torri commence par interroger le voisinage puis se renseigne sur ''Thrustr'', elle a justement un ami qui connait l'application. Reste à définir la nature du crime, homophobie, cambriolage... l'enquête prend du temps pour démarrer. Le soir Torri retourne sur les lieux, se promène, explore, regarde, s'imprègne de l'environnement. Après quoi elle rentre, retourne son fils, une soirée banale !

Le lendemain l'arme du crime est retrouvée, mais son séjour dans l'eau rend la découverte d'indice difficile. En revanche un crime avec le même mode opératoire a été commis au Parc Cardinal. 26 ans plus tôt, juste devant M. Mac, un voisin de Haris, un homme violent qui n'aimait pas le jeune homosexuel. Le chef inspecteur n'y croit pas, il conseille à son enquêtrice de retouver Rohan. ce qui va être fait.

Celui-ci explique sa relation avec Haris, combien ils s'aimaient, et que leur rupture vint après qu'il ait demandé à voir la famille de son amant. Après quoi il devra expliquer son appel à la victime, pourquoi il sortait de chez lui à 5 heure du matin. Rohan raconte qu'à son arrivée Haris était déjà mort, et qu'il a appelé la police.

S'il n'est pas coupable il est au moins illégalement sur le territoire et c'est suffisant pour l'emprisonner, et pour perquisitionner chez lui. Rien qui démontre sa culpabilité.

La découverte du portefeuille apporte quelques indices, comme une note de bar. Tori revient au crime de 1990, l'accusé de l'époque, Adamski, a disparu et le policier chargé de l'enquête a démissionné. Une bonne raison pour l'interroger. Ainsi apprend-t-elle que durant on incarcération Adamski a changé de sexe. Elle apprend bien des choses, et qu'il y a eu bien d'autres meurtres. À l'époque ''casser de la tantouse'' était une activité régulière pour certains gangs. Et certains membres sont devenus important depuis. L'un d'entre eux possède un bar !

En fouillant le passé elle trouve un troisième corps retrouvé à peu de distance des autres, officiellement classé comme suicide.

Rohan qui s'est échappé appelle Torri, lui raconte ce qui s'est passé la nuit du crime. Elle le convainc de sortir, les mains en l'air.

Mais il préfère prendre un couteau, puis Torri en otage.

Mauvaise idée, au moins où ne retournera pas en Iran où il avait fait de la prison après 99 coups de fouets, dénoncé par son propre père.

À l'heure d'Internet sur smartphones, les images circulent vite et ce qui s'est passé sur la plage est déjà connu de tous. L'enquête de Tori n'en sera pas facilité, d'autant qu'en fouillant le passé elle pourrait mettre des noms qu'elle connaît sur des crimes attendant d'être reconnus comme tels.

 

Une série australienne ne se refuse pas, surtout en 4 épisodes. Un autre contexte, un accent différent, une époque, pas si lointaine où se passèrent de ''drôles'' de choses.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai vu Serie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages