Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 septembre 2017 6 02 /09 /septembre /2017 08:00

Henri VernesGérald Forton – 1965 (Éditions Michel DELIGNE 1980)

La fin d'après-midi est pluvieuse mais cela n'empêche pas Bob Morane et Bill Ballantine de chercher ''la'' boutique où il dénicheront une antiquité digne de ce nom. Justement un homme leur indique l'adresse d'un spécialiste en bronzes de Haute Époque et autres poteries Ming...

Bob se laisse tenter, pour fêter ça l'antiquaire leur propre un verre d'alcool de riz, bienvenue par ce temps n'est-ce pas ?

 

Mais c'est un piège et la boisson contient un somnifère qui ne tarde pas à endormir nos amis. Quand Bob se réveille il n'a pour compagnie qu'un violente mal de tête. Il est dans une pièce inconnue, devant un coffre ouvert. Les sirènes de police le renseigne : il est tombé dans un piège.

La rivière de perles

Pas question d'être arrêté, il s'enfuit donc, de justesse, apercevant son ami emmené par les policiers. Il rejoint son hôtel et commence à réfléchir à ce qui vient d'arriver. Dans la poche de son manteau, une pièce à conviction sans doute, il trouve un collier de trois rangs de perles roses qui doivent valoir cher.

Alors qu'il réfléchit sur la conduite à tenir on frappe à sa porte. Il découvre une jeune femme qui se propose de l'aider. Elle se présente : Nathalie Wong, journaliste désireuse de se lancer dans le métier. Par ses relations dans la police elle fut mise au courant de la situation et reconnu Ballantine, il était évident que Morane ne pouvait être loin. Elle ne tarda pas à le retrouver.

La rivière de perles

Ensemble ils vont mener l'enquête. Pourquoi ne pas commencer par la boutique où Bob fut drogué ? Là ils rencontrent M. Foo, lui ne possède aucun vase Ming, et quand Morane lui propose le collier de perles il refuse, avant de se raviser. Après un coup de fil il prétend avoir trouvé un acheteur. Il suffit que le vendeur se rende, seul, à un mystérieux rendez-vous à l'usine Stanton.

Nathalie insiste pour l'accompagner, Bob est en avance pour reconnaître les lieux. Il tombe sur le gardien, l’assomme, enfile sa tenue.

Quand un homme arrive il reconnaît celui qui lui indiqua la boutique. Mais celui-ci se rebiffe, parvient à s'échapper, tend un piège à Morane qui serait en mauvaise position si Mlle Wong n'intervenait à temps pour le tirer d'un mauvais pas en abattant le malandrin dans la valise duquel ne se trouve que des rouleaux de pièces de cinq cents. Mais le criminel n'était pas seul, ses complices interviennent, assiègent nos amis qui ne s'en sortent qu'en dénichant un camion.

La rivière de perles

Morane réfléchit, puis pense aux pièces trouvées, sûrement venant d'une salle de jeu, celle du Miami-foot dont il a trouvé un prospectus. C'était la piste dont il avait besoin. Inutile de perdre du temps, Morane et Nathalie se rendent sur place et le premier va entrer dans le club, demandant à son amie de l'attendre, une demi-heure, s'il n'est pas de retour, elle devra prévenir la police.

À l'intérieur de l'établissement Bob cherche les locaux de la direction et quand il se fait surprendre avoue qu'il cherche des poteries Ming, ce que son vis-à-vis ne paraît pas comprendre. Usant de son arme il se fait ouvrir les bureaux pour voir le patron, mais, une fois encore il se fait surprendre et assommer.

Le chef de la bande l'avertit qu'il va le faire disparaître, mais il faut que ça ait l'air d'un accident.

Encore une fois il se retrouve dans les vapes, d'abord, puis sur le toit d'un monte charge avec l'écrasement contre le plafond pour perspective.

La rivière de perles

Mais il retrouve vite ses réflexes et se sort de ce mauvais pas pour retrouver sa partenaire et leur poste d'observation devant la porte. Ils n'auront pas longtemps à attendre avant que sorte un homme dissimulant, mal, une petite valise sous son manteau. Autant le suivre ! Bien sûr le gibier va réaliser sa situation et accélère, mal lui en prendra, perdant le contrôle de son véhicule dans un virage il tombe dans le ravin, et perd la vie. C'est pas de chance ! Pour lui, mais ainsi les bijoux qui étaient dans la valise sont-ils récupérés. Il ne reste qu'à les rendre pour faire libérer Bill. Pour une fois celui-ci n'aura servi à rien mais Morane, avec Nathalie, n'aura pas perdu au change.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai lu BD
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages