Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 août 2017 7 27 /08 /août /2017 08:00

Block-Heads - John G Blystone – 1938 – 55'

Nous sommes en pleine Grande Guerre, un assaut est donné et ordre est donné au soldat Laurel de garder la tranchée. ''Nous reviendrons bientôt'' affirme son ami Oliver alors que Stan fait des va et vient. Les combats continuent, les années passent, enfin vient l'armistice. Le monde est en liesse, partout les troupes défilent, comme les années.

Vingt se sont écoulées, Stan continuent son rituel, joue du clairon le matin, passe ses journées, attend ! vieil ami, Hardy bien sûr, décide de le retrouver. Il remonte la piste jusqu'à la fameuse tranchée où Laurel est fidèle au poste, n'ayant pour seule compagnie qu'un imposant tas de boites de conserve. Soudain un avion traverse le ciel, il ne fait ni une ni deux, il se saisit d'une mitrailleuse et tire malgré les gestes du pilote. L'avion se pose, le pilote en descend, constate les dégâts, puis cherche l'origine des tirs. Là il tombe sur notre soldat oublié qui se saisit d'un fusil. C'est alors qu'il le traite de tête de pioche, la guerre est finie depuis longtemps ! Comme le temps passe, constate Stan.

Il n'a pas tort.

 

Oliver est mariée mais son épouse lui fait la tête, c'est leur anniversaire de mariage et il semble l'avoir oublié.

 

C'est bien un homme.

Ils vont donner une soirée pour fêter l'événement. Elle veut bien lui donner 50 francs pour qu'il achète un cadeau.

Pour elle.

En sortant il croise la voisine, qui ce jour attend le retour de son mari après un long séjour à l'étranger. En partant il aperçoit sur un journal la photo du type oublié pendant 20 ans dans sa tranchée. Il en voit la photo, et reconnaît son vieil ami recevant enfin les honneurs qui lui sont dus.

 

Il faut fêter ça. Hardy lui rend visite et l'invite à diner chez lui, dans son magnifique appartement. Bien vite il constatera que son ami est resté égal à lui même malgré les années et la solitude, il sème toujours autant de catastrophes autour de lui. Et il a des années à récupérer !

Ce n'est un problème qu'en apparence pour Oliver, d'abord parce qu'il connaît son ami, qu'ils fonctionnent ainsi depuis longtemps et se complètent, ensuite parce qu'ainsi il trouvera un prétexte pour quitter sa femme, matrone dominatrice, on ne disait pas castratrice à l'époque. Situation partagée par sa jeune voisine qui, cachée dans une malle, en apprend de belle sur son époux.

 

Celui-ci, furieux, se saisit d'un fusil et prend nos héros en chasse, gageons qu'il ne les a toujours pas rattrapés.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai vu Cinéma
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages