Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juillet 2017 7 30 /07 /juillet /2017 07:21

The Big Store - Charles Reisner – 1941 – 83'

Martha Phelps est riche, elle est aussi propriétaire du grand magasin qui porte son nom. Elle souhaite que la propriété en revienne à son neveu, Tommy Rogers, crooner de profession. Quelqu'un voit d'un mauvais œil cette transmission, c’est le directeur du magasin, M. Grover, lequel a profité de sa situation pour plonger les mains dans la caisse et se remplir les poches avec ce qu'il y trouvait. Si jamais sa patronne mettait son projet à exécution il verrait sa situation grandement compromise et son avenir ressemblerait à une cellule.

Pour éviter ce risque il pense qu'éliminer le neveu est la meilleure solution. Martha constate que Tommy rencontre des difficultés, qu'il a échappé à plusieurs périls. Pour le protéger elle décide de faire appel à un détective privé.

Elle a choisit l'agence de Wolf J. Flywheel pour cela. Avec le détective, et ses deux aides, Wacky et Ravelli, deux frères à la compétence relative. elle revient au magasin, tous sont bien décidés à mettre des bâtons dans les roues de l’infâme Grover.

Madame Phelps a-t-elle fait le bon choix en matière de gardes du corps ? Ceux-ci vont accumuler bourdes, gaffes et erreurs. Au point que c'est la survie de leur client qui est compromise.

 

Heureusement nous sommes dans un film des Marx Brothers, quoi qu'il arrive ce sera toujours dans le but de faire rire le spectateur. Cet objectif est-il atteint à chaque fois, pas sûr. Mais l'énergie et le rythmes des frères sont communicatifs. Ouf !

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai vu Cinéma
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages