Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 juin 2020 7 21 /06 /juin /2020 08:18

Fury – Fritz Lang – 1936 -95'  

Joe et Katherine préparent leur mariage, tout s'annonce, sinon bien, du moins, normalement. Joe doit s'en aller, il y a des difficultés financières à régler, ais la pluie commence et c'est un mauvais présage pour lui. Elle l'accompagne à la gare et, comble de malchance, il déchire sa poche en l'accrochant à une grille. Décidément les choses s'annoncent mal. Avant de se séparer il lui achète un flacon de parfum à bon marché, elle lui offre une bague.

Il va être temps de partir, il boutonne son trench alors qu'un chien aboie. Joe se penche vers lui et lui dit : Tu me ressembles, tiens ! Seul et tout petit.

Tout départ suppose un retour, alors qu'il va rejoindre, après une trop longue séparation, Katherine il est arrêté par la police qui l'accuse de l'enlèvement d'un enfant avec remise de rançon. Les circonstances, des coïncidences, font que Joe semble coupable, ne détient-il pas un billet venant de la rançon ?

La petite ville était en émoi du kidnapping, la population, quand elle apprend que l'auteur du rapt est arrêté se réunit et se dirige vers la prison pour exiger que Joe lui soit livré pour lui faire un mauvais sort. Les policiers ne la laissant pas entrer reste la solution d'incendier le bâtiment sous les yeux d'une presse ravie de l'aubaine. En cellule le sort de Joe paraît scellé et il est considéré comme mort. Il n'en est rien pourtant, il réussit à se sortir des flammes et pour se venger de ses bourreaux, mais légalement, décide de disparaître, de faire croire à sa mort, demandant à ses frères qu'ils intentent un procès contre les coupables afin qu'à leur tour ils soient traduits en justice.

Katherine finit par découvrir que Joe est en vie et derrière

l'action intentée, elle le supplie de tout arrêter. Mais Joe n'est pas de cet avis, sa colère est forte mais il finit par prendre le temps de la réflexion alors qu'à la radio il écoute la retransmission de ''son'' meurtre.

Furie est le premier film étasunien de Fritz Lang, primitivement arrivé à Hollywood pour réaliser un remake de Docteur Mabuse. Le projet ayant capoté il se retrouve avec un scénario tiré d'une histoire vraie dont il va tirer le meilleur partie, s'intéressant autant au mouvement vindicatif de la foule, à la stupidité qui semble croître avec la taille d'un groupe humain, qu'au changement que subit la victime chez qui le désir de vengeance devient une obsession.

Confrontation des situations, la foule que la haine aveugle, l'homme seul que la proximité de la mort, dans d'horribles circonstances, met dans le même état, et puis le procès qui demande calme et réflexion.

Fritz Lang a changé de continent mais pas de style, le jeu des ombres et des lumières, l'homme seul face à la foule, les flammes, la vengeance, des thèmes qui le suivront toute sa vie. Il bénéficie ici de l'impact de Spencer Tracy, victime rêvant de devenir bourreau, communiquant au spectateur sa colère, et Sylvia Sidney, actrice subtile trop méconnue.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Archives

Pages