Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juin 2017 7 18 /06 /juin /2017 07:14

The Big Sleep – Howard Hawks – 1946 – 114'

Philip Marlowe pénètre dans la serre tropicale où l'attend le général Sternwood qui y cultive des orchidées, le lieu préféré de celui-ci qui y trouve matière à se souvenir de sa grande époque. Il explique à son invité qu'il est depuis quelque temps victime d'un chantage impliquant ses deux filles, lesquelles ont des personnalités promptes à attirer les difficultés comme à en causer, et qu'il voudrait y mettre un terme. Son chauffeur, et homme à tout faire, ayant disparu il fait appel au détective pour éliminer un certain Geiger, individu louche qui détient des photos de sa fille ainée, Carmen. Joueuse et nymphomane, l'idéal pour attirer l'attention, et les ennuis. En plus elle a recourt à la drogue, bref, elle fait le désespoir de son père !

 

Marlowe accepte la mission, c'est son métier, et commence par le plus simple, suivre Carmen, ce qu'il fait, jusqu'à une maison isolée où il découvre à la fois le cadavre de Geiger et le corps, seulement inanimé, de Carmen. Entre temps le détective a fait la connaissance de l'autre sœur, au charme de laquelle il ne résiste pas.

Autant le dire tout de suite, ce n'est pas l'intrigue qui prime ici mais la mise en scène, les dialogues, et la représentation du couple que formait à la ville Humphrey Bogart et Lauren Bacall. Les personnages du roman de Raymond Chandler sont retaillés aux mesures de leurs interprètes par un trio de scénaristes menés par William Faulkner. On a vu pire ! Le jeu semble avoir été de contourner la censure en faisant assaut de sous-entendus lors des dialogues entre Bogart et Bacall. Certains thèmes du roman, la pornographie ou l'homosexualité, furent toutefois gommés dans cette réalisation. Cela aurait trop pour l'époque ! Tout ici est fait pour les mettre en valeur, but atteint, dans le cadre d'un film plus noir que noir, où les victimes ont bien cherchés ce qui leur arrive ! Je serais injuste si j'oubliais Martha Vickers, superbe Carmen, qui suce son pouce comme personne... 

Qui a tué Geiger ? Vous le saurez en visionnant le film, mais là n'est pas le plus important.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai vu Cinéma
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages