Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mai 2017 5 26 /05 /mai /2017 08:31

En 1969 les éditions de L'Herne publient un cahier LOVECRAFT sous la direction de François Truchaud qui en rédige la préface : The dream-quest of Howard Phillips Lovecraft.

Subtile présentation, la confrontation en même temps que l'intrication d'un homme et de son œuvre, les deux faces d'une seule pièce. Un homme qui rêve son univers sans que sa vie soit beaucoup plus réelle, sinon en de rares occasions qui ne lui donnèrent pas envie de quitter la première pour la seconde. Tant mieux, elle lui permit, et lui permet encore, d'exister. Preuve que ce verbe n'est pas le synonyme de vivre. Regardez autour de vous et voyez combien de personnes vivent sans exister.

À moins que ce ne soit le contraire !

Truchaud fait un parallèle entre Arkham et Providence, évoque l'enfance de l'auteur, sans savoir ce que l'on en connaît maintenant, note la rareté de l'alimentation, normale, dans ses récits, comme de celle des femmes, il doit y en avoir deux qui aient un véritable rôle.

Pierre Versins évoque la rencontre entre Lovecraft et son public à travers Weird Tales. Aurait-elle eu lieu sinon ? Un auteur existe-t-il sans être lu ? Probablement pas, encore que Howard n'en aurait peut-être pas été perturbé davantage tant l'ambition n'était pas le trait dominant de sa personnalité. Il suffit de lire le courrier qu'adressa Lovecraft à Edwin Beard, premier rédacteur en chef de la revue, comment il se présente, pour le comprendre. En outre Versins scanne littéralement le corpus lovecraftien, dressant la liste des dieux, des lieux...

Gérard Klein situe HPL au point de rencontre entre le fantastique et la science-fiction même si la forme littéraire de l'auteur s'inspire du fantastique, les contes débutent dans la normalité, c'est ensuite que les choses s'altèrent ou que reviennent des souvenirs qu'il eut mieux valu oublier. Pour autant il n'y a pas de surnature chez lui, ses thèmes relèvent davantage de la S-F tout en étant un critique de l'humain, de ses faiblesses et illusions. Visions pessimistes diront ceux qui croient en l'Homme, lucide diront ceux, avec Howard, et, modestement, moi, qui le voit comme un maillon perdu le long d'une chaîne dont il ne peut rien comprendre, qui l'effraie au point qu'il veuille lui, et se, trouver une raison d'être.

Hannes Bok

Comment ne pas évoquer la remarquable analyse par Claude Ertal de Démons et Merveilles, rapproché du rêve et de l’écriture, formant ainsi les points cardinaux d'un monde où se perd qui s'y trouve, se trouve qui le cherche.

Tous les articles seraient à évoquer, tous les auteurs à citer, chacun ajoutant un trait au portrait du pseudo reclus de Providence.

Virgil Finlay 

S'y ajoutent des textes inédits, à l'époque, et, pour la réédition en 1984, une postface, toujours de François Truchaud qui constate le chemin parcouru, la meilleure compréhension de l’œuvre et la place prise par l'auteur, et l'opportunité de découvrir d'autres auteurs, ignorés en 1969.

De l'eau a coulé sous les ponts d'Arkham depuis 1984. Le portrait

d'Howard est de plus en plus précis, entre obscurité et zones plus sombres encore. Le mythe de Cthulhu a grandi pour autant qu'il ne soit pas devenu un culte. Qui sait si ce n'est pas ce que l'habitant de R'leyh voulait, ne plus être craint mais espéré, pour se réveiller et revenir.

Si même la mort peut mourir, alors que va-t-il advenir des vivants ?

S'il en reste !

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai lu Lovecraft
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages