Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mai 2017 3 03 /05 /mai /2017 07:36

花街柳巷 Hua Jie Liu Xiang – Carrie Ng / Shirle Yung – 2014 – 85'

Il y a tant de jolies filles que le choix est difficile, mais cet homme sait ce qu'il cherche, une locale, et pas trop cher. Autant dire qu'il ne va pas trouver !

Une des prostituées fait un sondage sur les accros aux putes et pose des questions, genre : Chez une prostituée, vous aimez quoi ? Quelle situation va vous donner une réaction physique :

en la voyant ; pendant qu'elle se déshabille ; quand elle est nue ; quand elle vous touche ; si vous prenez un bain avec elle ? La curieuse est une étudiante préparant sa thèse, et payer de sa personne pour rédiger un mémoire digne de ce nom. Rien ne vaux l'expérience du plum terrain.

Lai surveille tout son petit monde, quelques filles partent et paient leur loyer alors qu'elle reçoit un SMS de Ping qui l'averti que son client est encore là et qu'elle ne peut aller chercher Guizi, sa fille. Lai est serviable mais la petite est malade et elle a besoin d'un médecin, quelle tristesse que sa mère s'en occupe si mal.

Mais Hong Kong est en émoi, six prostituées ont été assinées en un mois, probablement par un même tueur.

Angel Whispers

En fin de journée les filles se retrouvent, avec les hommes ''à tout faire'' de la maison. Guizi débarque et demande après sa mère. Mais Ping n'est pas en mesure d'assurer son rôle, et Lai qui fait le tour des studio ne la trouve pas.

Et s'inquiète.

Ping demeure introuvable. En revanche Lai découvre chez Lung, le réparateur de tout dans la maison une collection d'articles sur les murs et des caméras pour espionner toute les filles.

Appeler la police pour signaler une disparition serait vain.

Dommage parce que Ping n'est pas morte et rampe sur le carrelage couvert de sang pour s'éloigner. Les filles ne peuvent compter que sur elle-même. La jeune femme ne semble pas être sortie mais le batiment est immense et le nombre de pièces considérable. L'exploration commence !

Jusqu'à la découverte de trois corps.

Pour commencer.

Angel Whispers

Lung est-il l'assassin ou veut-il seulement protéger la coupable ?

Angel Whispers

a police débarque, ramasse les corps, y compris celui de Lung, tué, semble-t-il en légitime défense par Ching Ching.

 

À force de dire à un(e) enfant qu'il est un monstre engendré par une prostituée et un mac certain(e)s finissent par le croire, par ne plus trouver dans le monde que la violence pour s'exprimer, et se venger de la mère qui l'a abandonné. Et lui laisser un message. Comment put-elle ne pas reconnaître son propre enfant ?

 

Dommage, il est trop tard.

Angel Whispers

Le cinéma hongkongais fait peu dans la dentelle, ce huis clos en est l'illustration. L'enfance formatrice de la monstruosité n'est pas une nouveauté, ni la citation de Nietzsche. Cette réalisation de Carrie Ng se laisse pourtant voir, le criminel présente une nature inhabituelle et Kabby Hui Nga-Ting est ravissante. Elle a l'avenir devant elle.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai vu Cinéma
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages