Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 avril 2017 7 30 /04 /avril /2017 07:15

The Shootist – Don Siegel – 1976 – 100'

Nombre d'acteurs se sont illustrés dans des westerns, pourtant s'il fallait en choisir un qui soit emblématique du genre il est probable que John Wayne arriverait en tête de liste. Rarement bien considéré comme acteur il montre dans ce film, aussi, qu'il pouvait être excellent pour peu que le réalisateur le lui demande.

Dans cette réalisation le rôle et l'interprète se confondent. En effet John Bernard Books, le dernier tireurs légendaires de l'Ouest, vient d'apprendre qu'il souffre d'un cancer. Il rentre chez lui, à Carson City, se faire soigner par son vieil ami, le Dr Hostetler.

Il s'installe dans la pension tenue par Bond Rogers, une veuve, et son fils. Books veut affronter sa fin de vie dignement mais l'imaginer est une chose, le réaliser en est une autre. La maladie le ronge, le fait souffrir, le diminue chaque jour un peu plus. Il ne s'agit pas de s'éteindre doucement mais chaque jour est une difficulté supplémentaire.

De plus c'est un nouveau monde qui naît, un monde dans lequel il n'a pas sa place.

Siegel ne fait pas l'apologie de la violence, au contraire, chaque vie prise par Books est comme un fantôme qui l'accompagne, quand bien même auraient-elles mérité d'être supprimées. Il n'était pas un psychopathe heureux de se servir de ses armes, ceux-ci, s'il y en avait, avaient peu de chance de faire de vieux os. Et si le fils de sa logeuse l'admire JBB veut lui montrer que ce n'est pas justifié. Le cancer qui ronge l'ex pistolero est bien l'expression d'une nouvelle société en train de naître où la loi voudrait remplacer le colt.

Nous savons que c'est rarement le cas, mais la question n'est pas là.

Sa présence excite les convoitise de successeurs éventuels qui n'ont rien compris, d'un journaliste qui voit un article intéressant, un livre peut-être. Même le maire qui imagine sa ville pouvant annoncer que Books y mourut, un bonne raison de la visiter. Sans parler d'une prostituée qui se dit qu'épouser une légende, fut-elle moribonde, est un placement dont elle pourrait profiter, après coup ! Les vautours sentent vite l'odeur de la mort et se bousculent pour profiter du festin.

Books sait ce qu'il est, ce qu'il représente, pourquoi ne pas tenter d'être à la hauteur de sa légende. La mort ne lui fait pas peur, la déchéance, si !

Peu d'action, pas d'indien, cette époque est dépassé. C'est à l'agonie de l'Ouest que nous assistons à travers celle de son dernier gunfighter.

 

The Shootist est le dernier film de Wayne, contrairement aux apparences il ne fut pas écrit pour lui, il est l'adaptation d'un roman de Glendon Swarthout, mais les acteurs précédemment sollicités déclinèrent. Au vu du résultat c'est tant mieux. James Stewart, Richard Boone, John Carradine et Lauren Bacall ont une moyenne d'âge respectable, Ron Howard la fait baisser, chacun tenant un rôle classique du western. Les cartes sont distribuées, elles peuvent s'abattre sur la table. La quinte sera-t-elle flush, au spectateur d'en décider. Lors de sa sortie le film n'eut pas grand succès, son sujet peut l'expliquer. Faites-vous votre idée !

À l'époque il n'était plus malade, le cancer appartenait au passé, mais il est difficile de se débarrasser du crabe. Celui-ci revint, plus agressif. De son dernier duel John ne sortit pas vainqueur, personne n'y est parvenu.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai vu Cinéma
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages