Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juin 2017 5 02 /06 /juin /2017 07:33

갑동이Jo Soo-won – 2014 – 20 x 60' - tvN

Iltan. Une jeune femme portant un sac à dos et tirant une valise à roulettes marche seule sur une route déserte, un homme la suit, logique. Un cri retentit alors qu'une enfant trouve un ours en peluche et qu'un jeune moine traverse la foret proche en frappant les arbres avec un nunchaku.

Il fait encore nuit quand les policiers fouillent le coin. Ils trouvent des affaires dispersées, et le corps de la victime. Arrive en courant le jeune moine, Ha Mu-yeon, tenant son nunchaku. Le policier en charge de l'enquête, Yang, rit quand il l'entend affirmer qu'il arrêtera Gap Dong... 

17 ans plus tard ! Le prof Kang Nam-kil évoque devant ses élèves le cas de ce tueur, l'affirmant inhumain. Il en rappelle le parcours. Yang dont la carrière connut de grands succès malgré qu’il ne put jamais arrêter Gap Dong, décide, pour conclure sa vie professionnelle, de repartir à la chasse de celui-ci. Nommé chef de police du district d' Iltan il retrouve Ha qui a quitté la religion pour devenir policier. Avant la prise de fonction de Yang Ha est appelé à cause d'un graffiti dans un hôpital psychiatrique. Il le fait effacer sans remarquer un patient qui l'observe.

Ha discute avec Kang, l'interroge, est-il sûr que Gap Dong n'est pas son père ? Le tueur a une signature particulière, une façon de nouer les liens entravant ses victimes, Ha Il-shik père de Mu-yeon ne savait pas lacer les chaussures de son fils. Yang l'avait soupçonné sans pouvoir rien prouver, et Il-shik s'était suicidé en se jetant sous un train.

Les deux hommes se détestent, Yang reste certain que le premier Gap Dong était Ha Il-shik, il espère en la technologie moderne pour le prouver, il est obsédé par ce tueur aux 9 victimes. Même si les crimes sont prescrits.

Dans l'asile le détective Ha rencontre Oh Maria, jeune psychiatre soucieuse d'aider ses patients et qui leur lave les pieds pour créer un lien. Il discute avec elle, de ses rêves, de ses pensées. Elle trace un rapide portrait du tueur, et affirme à l'inspecteur Ha que Gap Dong est sa raison de vivre. Dans le même établissement un pensionnaire salue un condisciple le reconnaissant comme le criminel qu'il est heureux de rencontrer. Justement celui-ci noue un ruban autour d'un paquet contenant une pâtisserie d'une façon particulière...

Yang veut faire tester l'ADN de tous les patients de l’hôpital psychiatrique, et les comparer avec celui supposé appartenir à Gap Dong, et en même temps celui de Ha, secrètement. Mais celui-ci s'en aperçoit ce qui augmentera la tension entre les 2 policiers.

Une jeune femme marche, seule, sur la route alors que la neige commence à tomber, un homme la suit, elle se retourne juste à temps pour le voir se jeter sur elle.

Nous sommes le 24 décembre 2013, 20 ans après le premier crime de Gap Dong. La mise en scène est identique à 1993.

L'inspecteur Ha sauve une jeune fille d'un agresseur au couteau, aidé du docteur Ho, au passage il prend un coup au ventre et se retrouve à l'hôpital. Une blessure et une arrestation qui lui vaudront un début de popularité. Qu'importe la douleur Ha doit voir le nouveau corps alors que les spécialistes de la police le dégagent de la neige, et trouvent un nœud caractéristique. Est-ce un imitateur, le véritable assassin est-il de retour ?

Gap Dong était-il un tueur unique, Ha Il-shik fut-il le premier comme Yang le pense où celui-ci est-il obnubilé par une recherche impossible ? Dans ce cas quelle est sa motivation ? Le fils de Il-shik est-il si sûr de l'innocence de son père ? Le docteur Oh pourrait-elle être cette enfant présente sur les lieux du premier meurtre avec une amie et qui aurait joué sa survie à shifumi ? Qui est ce patient de l'asile qui pense avoir reconnu Gap Dong et dont le comportement pourrait le faire passer pour l'imitateur ? Sans oublier cette jeune fille, dessinatrice, que Mu-yeon ne laisse pas indifférente.

La tragédie est en place, les personnages s'agitent sur la scène, ils vont avoir le temps pour cela. Le nouveau Gap Dong met ses pas dans ceux de son prédécesseur, arrivera-t-il au neuvième ? Après Memories of Murder et Signal, c'est, au moins, la troisième fois que ce tueur mystérieux apparaît sur les écrans. Moins sanguinaire que Jack L'Éventreur il fit plus de victimes avant de disparaître.

Un bon drama, bien écrit, jouant sur le suspens, montrant un suspect, puis un autre, usant du flash back pour, à partir des nouveaux crimes montrer les originaux, avec les spécificités des dramas coréens qui en font le charme pour qui, comme nous, les apprécient.

Il ne reste plus qu'à attendre une nouvelle adaptation des crimes de Gyunggi...

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai vu Drama Corée
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages