Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mars 2017 3 15 /03 /mars /2017 08:00

Lovecraft est parti rejoindre les Grands Anciens il y a déjà 80 ans, en temps terrestre. Pour obtenir Leurs bonnes grâces et avoir une chance de survivre quand Ils reviendront. PatiVore a eu l'idée d'un Printemps Lovecraft appelant le maximum d'humains à se pencher sur l’œuvre du maître de Providence. Appel auquel j'ai répondu immédiatement.

Ce printemps ira du 15 mars au 21 juin, 99 jours où chacun sera invité à poser sur son blog, ou Facebook (Bouc... si bien nommé!) articles et autres interventions.

Selon leurs participations les impétrants recevront les grades suivant :

Nyarlatotep : au moins un billet (hors celui de présentation).

Hastur : de 2 à 5 billets,

Cthulhu : de 6 à 10 billets,

Azatoth : de 11 à 15 billets.

Il n'est pas recommandé de dépasser ce nombre sous peine de sentir son esprit préférer la démence à une trop grande connaissance de secrets qu'il n'est pas capable de dominer.

Des logos sont disponibles pour illustrer ces participations, libre pourtant à chacun de créer le sien.

 

 

L'appel de LovecraftL'appel de Lovecraft
L'appel de Lovecraft
L'appel de Lovecraft

Tant de phrases que j'aurais pu écrire, mais qui, de les avoir lues, m'ont influencé d'une manière... indicible. Forcément !

[...] notre race humaine n'est qu'un incident trivial dans l'histoire de la création : l'humanité est peut être une erreur, une excroissance anormale, une maladie du système de la Nature.

 

Ce qui est, à mon sens, pure miséricorde en ce monde, c'est l'incapacité de l'esprit humain à mettre en corrélation tout ce qu'il renferme. Nous vivons sur une île de placide ignorance, au sein des noirs océans de l'infini, et n'avons pas été destinés à de longs voyages. Les sciences, dont chacune tend dans une direction particulière, ne nous ont pas fait trop de mal jusqu'à présent ; mais un jour viendra où la synthèse de ces connaissances dissociées nous ouvrira des perspectives terrifiantes sur la réalité et la place effroyable que nous y occupons ; alors cette révélation nous rendra fous, à moins que nous ne fuyions cette clarté funeste pour nous réfugier dans la paix et la sécurité d'un nouvel âge de ténèbres.

 

Les hommes doués intellectuellement savent qu'il n'y a pas de différence nette entre le réel et l'irréel, que les choses ne nous apparaissent qu'à travers la délicate synthèse physique et mentale qui s'opère subjectivement en chacun de nous. Mais le matérialisme prosaïque de la majorité condamne comme folie les éclairs de voyance qui déchirent, chez certains, le voile habituel de l'empirisme banal. Extrait de La tombe. 

 

Certaines qualités vocales sont le propre des hommes, d'autres le propre des bêtes; rien n'est plus terrifiant que d'entendre les unes jaillir de la gorge des autres.

Il y aura toujours une certaine proportion de gens qui ressentiront une curiosité brûlante à propos des espaces extérieurs inconnus, et un désir brûlant d'échapper à la prison du connu et du réel, pour atteindre ces pays enchantés de l'aventure incroyable que nous ouvrent les rêves […

"Il y a des horreurs au-delà des limites de la vie, dont nous n'avons pas idée, et les prières diaboliques d'un homme peuvent en un instant les faire surgir dans notre propre réalité."

Ma première impression n'était qu'un aspect de l'éternelle tendance humaine à détester, craindre et repousser ce qui est radicalement différent."

 

"Ce que je m'attendais à trouver m'était très progressivement devenu clair, mais d'y parvenir était près de paralyser l'ensemble de mes facultés."

Qui a jamais écrit une histoire où l’homme est considéré comme une tare du cosmos qu’il faut éliminer ? 

 

L'émotion la plus ancienne et la plus forte de l'humanité est la peur. Et le genre le plus ancien et le plus fort de la peur est la peur de l'inconnu.

 

L'ironie participe, souvent même, aux pires horreurs.

 

Nul ne saurait décrire le monstre ; aucun langage ne saurait peindre cette vision de folie, ce chaos de cris inarticulés, cette hideuse contradiction de toutes les lois de la matière et de l'ordre cosmique.
 

Malheureux celui auquel les souvenirs d'enfance n'apportent que crainte et tristesse.

 

Il y a des horreurs, aux frontières de la vie, que nous ne soupçonnons pas, et de temps à autre, la funeste curiosité d'un homme les met à portée de nous nuire.

Il est très malheureux que l'humanité dans son ensemble soit trop limitée dans sa vision morale pour peser avec patience et intelligence des phénomènes isolés, éprouvés seulement par quelques individus au psychisme particulièrement pénétrant, et qui, par leur exceptionnelle sensibilité, se situent bien au-delà de l'expérience commune.

 

L’endroit était vieux, si vieux, avec des étagères montant aux plafonds, remplies de volumes pourrissants.

 

Il est absolument indispensable, pour la paix et la sécurité de l'humanité, qu'on ne trouble pas certains recoins obscurs et morts, certaines profondeurs insondées de la Terre, de peur que les monstres endormis ne s'éveillent.

Être précautionneux est le premier réflexe de ceux qui sont habitués à croise occasionnellement l'imposture, voire la charlatanerie." à une nouvelle vie.

 

Les rêves sont en nous tous ; mais peu de mains peuvent saisir leurs ailes de papillon sans les anéantir.

 

C'est une chose de pourchasser une entité sans nom, mais autre chose est de la trouver.

 

Tu as été mon seul ami sur cette planète, la seule âme qui m’ait deviné et recherché dans la répugnante dépouille gisant sur cette couche.

N'est pas mort ce qui à jamais dort

Et au long des siècles peut mourir même la mort !

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans Divers
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages