Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2017 2 07 /02 /février /2017 09:00

Les battants ont claqués tels d'immenses mâchoires,

Des cliquetis d'acier suivi d'un tel silence

Que le temps parut mort et que je dus m'asseoir

Quand résonna le rire brutal de la démence.

 

Ces yeux sont toujours là hantant ma solitude,

Un jour viendra pourtant, par les portes rouvertes

J'entrerai à mon tour, risquant mes certitudes,

Arpenterai les rues et avenues désertes

 

Cherchant où sont passés ceux qui ont voulu croire,

Et cherché le salut dans le cœur du néant.

Je ne trouverai rien ni peur, ni désespoir,

Pas même un souvenir ni l'ombre d'un enfant.

 

Mes pas courront le long de couloirs infinis,

Revenant en échos d'un rire ardent et froid,

Susurrant que bientôt ne resterait ici,

Que poussière d'ossement des peuples et des rois.

 

Rester à l'extérieur c'est éviter la vie,

On se croit immortel à l'abri de hauts murs.

Attendre entre les deux face à des yeux haïs,

Pour accepter le prix de qui se fit exclure

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans Poésie
commenter cet article

commentaires

Chenzen, le seul 08/02/2017 19:24

Bonjour Lee.

L'Homme comprend les atomes et tout ce qui le forme, mais pas les règles du Destin, probablement parce que c'est lui, justement, qui trace ce dernier aux seuls aléas de ses bons jours et de ses folies. Après, on accuse "Dieu", ou ses serviteurs, de ne pas avoir été à même d'infléchir une funeste volonté.
L'Homme est maître dans son petit royaume, passé ce cap, il doit faire face au véritable vrai Destin. Et ça, même les plus forts n'y résistent pas.

Lee Rony 09/02/2017 20:07

Bonjour Chenzen, le seul.

Destin, n'est-ce pas le nom des fils manipulant les marionnettes que nous sommes ? Croire qu'elles existent est rassurant quand le contraire est angoissant.

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages