Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 janvier 2017 1 23 /01 /janvier /2017 09:00

Historia Spécial – Janvier_Février 2016

Régis Boyer

Les anciens Germains sont familiers du monde surnaturel, elfes, Walkyries et autres créatures artificielles. Le revenant y porte le nom, sans étymologie avérée, de draugr. Ce fantôme est souvent mécontent du sort fait à son patrimoine ou du comportement de ses descendants à son égard. Ainsi aiment-ils hanter des lieux familiers. Ils mangent, boivent, dorment et sont capables de déprédations, destructions et lacérations et pyromanie. Pour leur résister il convient d'être costaud. Ainsi Glamr, suédois (peuple soupçonné d'expertise en sorcellerie) qui s'en prend à Grettir Asmundarson, l'Hercule du Nord. Un violent combat les oppose, Grettir l'emporte.

Ainsi que le rapportent les deux grands mythographes, Snorri Sturluson et Saxo Grammaticus (XIIe), la religion du Nord est à l'époque imprégnée d'ésotérisme. Les forces occultes mènent les humains.

Les morts et la mort côtoyaient les vivants, les défunts aimaient défier les vivants.

 

Maisons hantées

 

Olivier tosseri

La question : Esprit es-tu là ? Est devenue ironique, ceux qui la posent imaginent une réponse positive, si elle l'était vraiment ils cesseraient sans doute de rire. Au Moyen Âge les esprits se manifestent à l'écart des humains, à partir du XVIe ils surgissent dans les maisons. L'époque des grandes découvertes et inventions voit ressurgir irrationnel et superstitions. Démons, sorcellerie et magie annoncent des catastrophent. Claude Lecouteux, historien, classe les défunts en 3 catégories : Les fantômes, qui ressemblent aux vivants ; les revenants, qui ne laissent aucun doute quand à ce qu'ils sont, et les poltergeists, (de poltern ''faire du vacarme'' et geist ''démon'' ou ''fantôme'') ceux qu'on entend mais qu'on ne voit pas. Terme qu'emploi Martin Luther dans Propos de table. Luther y croit pour avoir lui-même subi les assauts de ces esprits ! Pour lui il existe des esprits frappeurs incorporels, liés aux morts, et les esprits bruyants, corporels, liés aux anges ''déchus''.

La maison hantée est signe qu'un péché y fus commis, que le mal s'y est insinué et que la vengeance divine va s'abattre.

Le XIXe verra une résurgence de la hantise avec les morts de la révolution française et des guerres napoléoniennes, hordes de spectres prêt à envahir châteaux abandonnées et toutes maisons accessibles. Autrefois ''maudites'' elles sont désormais ''hantées''.

C'est le siècle du spiritisme incarné par Hippolyte Léon Denisard Rivail, plus connu sous le nom d'Allan Kardec, auteur du Livres des esprits (1857), amplifié par Victor Hugo qui, en exil à Jersey, converse avec Dante,Molière et sa fille, Léopoldine, c'est aussi celui du retour de la foi par ses apparitions mariales, et de la croyance au diable. Jacques Collin de Plancy publie son Dictionnaire infernal (1818), compilant les superstitions et le ''savoir'' démonologique de son temps. De nombreux cas de hantises sont recensés des deux côtés de l'Atlantique. À Hydesville (État de New York) naît, en 1848, le spiritisme, dans la résidence des sœurs Fox. Elles communiquent par des coups avec l'esprit qui hante leur maison. En 1888 elle dévoileront la supercherie, une fois leur fortune faite et les théories spirites florissantes. Celles-ci se parent de ''science''.

 

En 1862, à Londres, est fondé le Ghost Club qui veut démontrer l'existence des phénomènes surnaturels. Charles Dickens en est un membre éminent. Aux USA Thomas Edison cherche à concevoir le ''nécrophone'' pour communiquer avec les morts.

Par la suite les esprits quitteront les scientifiques, après les religieux, pour intéresser les psychanalystes qui tenteront de les utiliser pour justifier leurs théories sur l'hystérie, les deuils non faits ou la folie pure et simple.

Aujourd'hui la plupart de ces témoignages sont tournés en ridicule et ceux qui y croient presque traités d'abrutis.

 

Reste que communiquer avec les mo(r)ts ''hante'' bien des humains. Je gage que bien peu seraient heureux d'y parvenir !

 

Communiquer avec les vivants est-il si peu intéressant ?

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai lu Science
commenter cet article

commentaires

chenzen, le seul 29/01/2017 20:53

Très intéressante étude.
C'est vrai que le spiritisme a deux objectifs : celui de garder contact avec un parent défunt, et celui d'en apprendre d'avantage sur "l'autre monde". Le tout, hors du crédo de la religion inquisitrice. Certains y ont probablement trouvé des réponses, d'autres, de graves ennuis, on ne taquine pas le fantôme sans un retour de bâton ; ce ne sont pas des choses.
Pour ma part, je pense qu'il faut laisser les âmes des défunts s'en aller, les laisser en paix, car elles ont déjà vécu leurs lots de douleurs.

Lee Rony 01/02/2017 21:34

Je me demande parfois si le visage que je croise dans un miroir n'est pas celui d'un fantôme. Et, si oui, de qui ?
De moi ?
De qui ?

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages