Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 janvier 2017 2 24 /01 /janvier /2017 08:31

Des escaliers sans fin, sans but,

Marches de rêve ou cauchemar,

Menant du rien à l’inconnu,

Passant du frisson au hasard.

 

L'obscurité se fait propice

À toutes les explorations ;

Elle est entre tous ma complice

Autant que l'imagination.

 

Comment savoir si je descends

Ou si je prend de l'altitude ;

Si sans volonté je me rends

Vers un enfer de solitude,

 

Un lieu d'oubli, un désert froid,

Ou un vert champ peuplé de rêves ?

L'abysse ouvert comme un seul choix,

Un avenir comme une trêve ?

 

Mais je ne vois que deux mensonges,

Rien ne m'attend, en haut, en bas ;

Le temps est un poison qui ronge

Qui voit demain en l'au-delà.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans Poésie
commenter cet article

commentaires

chenzen, le seul 29/01/2017 20:41

Très beau poème.

Lee Rony 01/02/2017 21:36

Bonsoir chenzen, le seul.
Une opinion que je partage totalement, va savoir pourquoi.

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages