Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 décembre 2016 2 06 /12 /décembre /2016 08:16

Henri Vernes – Dino attanasio – 1963

 
Bob Morane contre la terreur verte

Le porte de la moustache est mal vu. Il faut dire que c'est le signe de ralliement des partisans de Gonzeles Gonzales, l'opposant principal au pouvoir du président Porfirio. Morane et ses amis, Clairembard et Ballantine, étant intervenus pour défendre un moustachu aux prises avec la police locale se retrouvent emmenés au poste où le commissaire, mécontent, les avertis qu'il ne leur donnera pas l'autorisation de partir en forêt en quête d'une mystérieuse cité Inca. Peu importe, se disent-ils, louons un avion. Dont acte ! Ils s'envolent donc, sans remarquer cet homme confiant un message à un pigeon voyageur... mais l'avion fait des siennes et les contraint à atterrir avant la destination prévue. Là ils font connaissance des Santikoimi, indiens amicaux avec lesquels ils s'entendent rapidement et qui acceptent de les guider jusqu'aux Montagnes d'Émeraude.

Tout se passait bien, trop, voilà qu'une autre tribu indienne les attaque, ils se replient, font face. Les indiens sont menaçants, jusqu'à ce qu'une sonnerie de clairon les fasse repartir. Le voyage peut continuer, du moins jusqu'à ce que les indiens faisant office de porteurs s'arrêtent devant une statue. Ils veulent bien attendre mais pas continuer.

Enfin nos trois aventuriers atteignent leur but, le temple est là, semblant n'attendre qu'eux.

 

Illusion, ils vont découvrir qu'ils ne sont pas seuls et que l'antique construction sert d'abri aux rebelles menés par le général Gonzalez Gonzalez. Celui qui fit sonner le clairon pour les aider lors de l'attaque indienne, qui les laissa venir pour leur demander de l'aider à mener sa révolution contre Porfirio. Difficile de refuser !

 

 

Il va être temps de mener une grande offensive, maintenant que Morane est le chef de l'aviation, naissante, des insurgés, ceux-ci ont une chance de renverser le pouvoir. L'assaut a lieu, les combats font rages, sur terre et dans les airs, l'avion de Morane est touché, Bob doit s'éjecter. Il se retrouve dans la forêt, personne ne viendra à son secours mais il sait se débrouiller seul. Il avance comme il sait le faire mais se retrouve confronté à une végétation qu'il ne connaît pas, c'est d'abord une orchidée géante qui manque lui tomber dessus, puis des bambous d'une taille inédite, une savane dont les herbes atteignent plusieurs mètres puis des dionées, de simple plantes carnivores mais assez grandes et voraces pour l'attaquer. Il sera encore plus étonné quand il découvrira une jeep accrochée dans un arbre.

Morane s'étonne, la région devrait être dépourvue d'arbres, n'a-t-elle pas été débroussaillée au moyen de bombes atomiques et la capitale construite quand les radiations s'estompèrent ? C'est que, pour une fois, la nature s'est mise du bon côté et a connu un développement prodigieux en quelques heures seulement qui contribua à effrayer les troupes légalistes tout en détruisant une partie de leurs matériels.

Mais la terreur verte ne dure pas longtemps, les végétaux ne trouvant pas dans le sol de quoi survivre dépérirent rapidement et les choses revinrent rapidement dans l'ordre. Bob et ses amis peuvent retourner au temple, ils n'y seront pourtant pas à l'abri d'une nouvelle découverte !

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai lu BD
commenter cet article

commentaires

chenzen, le seul 11/12/2016 18:03

Bonjour Lee.
Palpitante aventure, Morane a eu chaud. :+))
On peut voir que ce scénario a été repris à de très nombreuses reprises, tant au cinéma que dans d'autres bandes dessinées, l'aventure dans la jungle peuplée de Jivaros et son El Dorado a toujours suscité les imaginations les plus fébriles. L'Homme a une fascination étrange, voire morbide, avec tout ce qui est "hors civilisation protectrice". C'est justement cette angoisse qui attire le public.
Morane va finir au diner de quelques cannibales ! :+))

Lee Rony 12/12/2016 11:50

Bonjour Chenzen, le seul

Bob est heureusement immortel, comme son célèbre ennemi, l'Ombre Jaune. Ses aventures trouvent aisément un écho aujourd'hui tant elles utilisent des thèmes primordiaux de la nature. L'exploration sur notre planète est de moins en moins possible, au moins à sa surface.

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages