Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 décembre 2016 1 05 /12 /décembre /2016 08:56

Pour la Science N°90

Les premières mentions de comètes datent de l'Antiquité. On en connaît aujourd'hui près de 3900, plus de 50 ont été découvertes en 2015. Petit florilège :

La comète de Halley

La comète 1P/HALLEY (1066) : La plus connue. D'une période orbitale de 76 ans, observée par les Chinois dès le VIIè Siècle avant notre ère. Elle doit son nom à Edmond Halley qui annonça en 1705 que les comètes de 1531, de 1607 et 1682 étaient une.

La grande comète de 1402

La comète Notée C/1402 D1 est attestée par de nombreuses sources. Visible de jour pendant plusieurs semaines à travers l'Europe, jusqu'au Japon. Le peinte italien Giovanni de Modena (1379-1455) la représenta dans une de ses fresques, L'Apparition de l'étoile, dans la Basilique San Petronio, à Bologne.

La comète McNaught

La comète C/2006 P1 a été découverte par l'astronome Robert McNaught. La plus brillante de ces 40 dernières années, visible à l’œil nu dans l'hémisphère Sud de janvier à février 2007. la sonde Ulysses passa à travers sa queue et y révéla la présence d'ion O3+.

 

 

La grande comète de septembre 1882

La comète C/1882 R1 fut visible à l’œil nu en septembre 1882 depuis le cap de Bonne-Espérance jusqu'au golfe de Guinée. Elle est probablement issue de la fragmentation de la comète X/1106 C1 observée en 1106. Son noyau s'est fracturé en cinq morceaux près du périhélie.

 

Grande comète de mars

La comète C/1843D1 fut observée de février à avril 1843. sa queue bifide s'étendait sur plus de 300 millions de kilomètres. Ce record ne fut battu qu'en 1996 par celle, deux fois plus longue de la comète Hyakutake (notée C/1996 B2).

 

 

 

 

La comète de Chéseaux

La comète C/1743 X1 fut observée entre 1743 et 1744. spectaculaire et particulièrement brillante elle est célèbre pour l'éventail de six queues dont elle s'orna après avoir atteint son périhélie. Des observations associent la comète à des sons qui résulteraient d'interactions de particules dans la magnétosphère terrestre.

La comète de Kirch

La comète C/1680 V1 fut la première découverte par télescope. Elle fut utilisée par Isaac Newton pour tester et vérifier les lois de Kepler. Elle est peut-être un fragment de la comète C/2012 S1 (ISON), repérée en 2012, avec qui elle partage des paramètres orbitaux.

Grande comète de 1577

La comète C/1577 V1 fut observée par l'astronome danois Tycho Brahe qui en déduit que les comètes et objets similaires voyageaient au-dessus de l'atmosphère terrestre. Il remarqua que les queues des comètes étaient systématiquement orientées à l'opposé du Soleil.

La grande comète de 1264

La comète C/1264 N1 a été l'une des plus brillantes jamais observées. Les chroniqueurs de l'époque la relient à divers événements remarquables. Le pare Urbain IV serait tombé malade le jour où la comète a été vue, en juillet 1264 et serait mort quand elle a disparu, le 3 octobre 1264.

La grande comète de 1861

La comète C/1861 J1 fut visible pendant trois mois. Elle fut si brillante qu'elle projetait des ombres pendant la nuit. Pendant deux jours, la Terre a été à l'intérieur de la queue : de cette position, on pouvait voir les jets de matière cométaire converger vers le noyau.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai lu Science
commenter cet article

commentaires

chenzen, le seul 11/12/2016 18:11

Bonjour Lee.
Nous sommes tous issus de ces corps célestes. En regardant ces astres, c'est beaucoup de notre origine que nous regardons. En définitif, ces astres ne sont pas plus étrangers à nous que cela ; nous venons d'eux.

Lee Rony 12/12/2016 11:47

Bonjour chenzen, le seul

Tu as raison, dommage que si souvent nous soyons étrangers à nous mêmes, à ce que nous sommes réellement.

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages