Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 novembre 2016 3 02 /11 /novembre /2016 08:37

Dossier Pour la Science N°90 – Janvier-Mars 2016

 

Alain DORESSOUNDIRAM

 

Quatre planètes telluriques tournent autour du soleil (Mercure, Vénus, La Terre, Mars) suivi par la ceinture principale, puis viennent les géantes gazeuses : Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune. Au delà, les objets transneptuniens dans la ceinture de Kuiper, plus loin encore se trouverait le nuage d'Oort.

Deux modèles expliquent l'évolution et la disposition du Système solaire. Le Grand Tack explique ses 50 premiers millions d'années alors que les planètes se forment, le Nice, à partir de 500 millions d'années s'applique aux planètes alors formées et le gaz dispersé.

Revenons au Grand Tack. Les embryons de planètes, gazeuses, se condensent dans la nébuleuse protoplanétaire. Jupiter se forme rapidement alors que des corps commencent à se solidifier pour atteindre un millier de kilomètres de diamètre. Elle se déplace, se rapprochant du soleil, entraînant avec elle des astéroïdes riches en eau et en matière organique, tassant la matière dans un petit espace avant que Saturne ne vienne l'en éloigner, jusqu'à ce que, le gaz se dissipant, elles s'arrêtent. Les astéroïdes apportés par Jupiter ont pu apporter l'eau sur la Terre. Ce modèle explique qu'à cette époque se formèrent les quatre planètes les plus proches de notre étoile. Celui de Nice met en scène le déplacement des quatre planètes géantes alors que les gaz se sont dissipés. Neptune s'enfonce dans la ceinture de Kuiper, repoussant celle-ci encore plus loin. Il explique la présence des satellites ''troyens'' qui suivent Jupiter et apporte une solution à une énigme : le bombardement actif. Celui-ci, intervint 600 millions d'années après la formation de la Terre et l'aurait affecté bien que ses traces aient disparu.

Tous les objets célestes ne se sont pas agrégés pour former des planètes, les comètes et les planètes existent encore, témoins des premiers instants de la formation du Système solaire. Ayant conservé leurs conditions (température, pression, chimie...) qui existaient alors. Les étudier c'est remonter le temps, le nôtre.

Autre avantage de les étudier, apprendre à les dévier pour éviter le sors des dinosaures il y a 66 millions d'années. Le risque pour minimum qu'il soit reste possible.

Pourquoi ne pas utiliser ceux qui tombent sur la Terre direz-vous ? La matière qu'ils contiennent est souvent contaminée, leur taille trop réduite et leur nombre trop bas. C'est pourquoi il est préférable d'aller prélever des échantillons d'astéroïdes.

Les petits corps sont grands par la richesse des phénomènes et des histoires qu'ils nous racontent. Nous sommes, en partie, le fruit de leur diversité !

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai lu Science
commenter cet article

commentaires

Chenzen, le seul 03/11/2016 17:55

Bonjour Lee.
Toi et moi sommes ce qui reste de mieux des étoiles, nous le savons, le reste a été disséminé au gré des courants astraux, formant cette chose étrange que l'on nomme, pudiquement, système solaire ! :+)
Mais c'est vrai, nous sommes tous et toutes des bouts d'une supernova qui a (aurait) explosé il y a 6 milliards d'années, condensant des gaz qui formèrent l'embryon de notre étoiles le Soleil.
En fait,l'univers ne cesse de composer des planètes, des étoiles, des trous noirs,puis les détruire pour en créer d'autres.C'est cette mécanique qui engendre justement la Vie lorsque toutes les conditions aléatoires lui offrent un passage. La bactérie semble la forme de Vie la plus importante dans l'univers, car la plus simple et adaptable.
Notre système solaire, en fin de compte, n'est qu'une partie hasardeuse de cette grande magie du cosmos, prise entre le bras du Sagittaire et celui de Persée ; un petit couloir exceptionnel.

Lee Rony 03/11/2016 22:40

Bonsoir Chenzen, le seul.

De mieux, c'est vrai, une fois de plus je suis de ton avis. Nous sommes des astres ! Les prochains millénaires nous en apprendrons beaucoup, soyons patients.

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages