Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 octobre 2016 6 08 /10 /octobre /2016 07:33

김대중 - (3 décembre 1925 - 18 août 2009)

Lontemps chef de l'opposition et défenseur de la transition démocratique il se présente aux élections présidentielles de 1971, 1987, 1992 et 1997. Vainqueur à cette occasion il restera président du 25 février 2008 au 25 février 2003.

 

 

Pour son travail en faveur de la démocratie et les droits de l'homme ainsi que pour la paix et le rapprochement avec la Corée du Nord il obtint le Prix Nobel de la Paix en 2000. Seul de son pays à en avoir obtenu un Nobel.

 

Sa carrière politique commence en 1954, oeuvrant contre le maintien au pouvoir de Syngman Rhee. Après le coup d'état mené par Park Chung-hee le 16 mai 1961, les élections étant annulé et l'état d'urgence proclamé, les députés perdent tous leurs postes. Il sera néanmoins, et malgré les fraudes et manipulations du pouvoir, réélu député lors des élections organisées en 1963 et 1967. En 1971 il se présente contre le président en place, obtenant 45 % des voix !

Furieux sans doute d'un tel concurrent le même Park Chung-hee mandatera une tentative d'assassinat contre lui sous le couvert d'un accident de la circulation. Le 8 août 1973 il est enlevé par des agents du KCIA alors qu'il s'est exilé à Tokyo. Alors qu'il va être jeté à l'eau une intervention américaine le sauve. Intervention allant à l'encontre de la position officielle de Washington, qui soutient n'importe quel régime pourvu qu'il soit anticommuniste.

 

En 1980 il est condamné à mort pour conspiration après un nouveau coup d'état, mené cette fois par Chun Doo-hwan et à la suite du soulèvement de Gwangju. L'intervention des autorités étasuniennes fait que sa condamnation est commué, d'abord en 20 ans de prison puis en bannissement aux USA.

Il reviendra en Corée du Sud en 1985, toujours à la tête de l'opposition. Lors des élections présidentielles démocratiques, en 1987, il souffre de la concurrence de Kim Young-sam, son rival de toujours, permettant la victoire de l'ex-général Roh Tae-woo qui sera le successeur de Chun Doo-hwan. Nouvel échec en 1992, c'est Kim Young-sam qui gagne. Enfin, en 1997, comme quoi l'acharnement paye ! Il est élu.

Ouf !

La situation économique est alors difficile, il va conduire une importante réforme économique et mener une vaste restructuration afin de moderniser le pays, avec les résultats que nous connaissons aujourd'hui.

Outre cette action il conduisit une politique de rapprochement avec la Corée du Nord et fut le premier président du Sud à se rendre à Pyongyang. Cette politique, inspirée de l'Ostpolitik de Willy Brand fut appelé ''Politique du rayon de soleil'' et permit de réelles avancées et permit à Kim Dae-jung d'obtenir le Prix Nobel de la Paix. Il quitta le pouvoir en 2003, sa politique fut poursuivie quelques années mais fut abandonnée, il ne semblait pas que le Nord ait les mêmes aspirations que le Sud. Ce qui n'empêche pas d'espérer que dans l'avenir, proche, il en aille autrement.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans Corée
commenter cet article

commentaires

Chenzen, le seul 15/10/2016 18:24

Bonjour Lee.

Un homme politique qui a engagé ses convictions à la remontée de la Corée du sud dans les sphères internationales.
Les politiques d'austérité, de Droite généralement, ne font jamais l'unanimité des populations, et pour cause, elles engendrent toujours des misères sociales. Aujourd'hui, les entreprises Coréennes fabriquent en Chine, parce que la main d'oeuvre y est bien moins cher qu'en Corée du sud. le petit dragon a beau être un dragon, il aime aussi l'oseille.
L'Asie devrait créer une Union des pays d'Asie, et joindre leurs compétences ainsi que leur économies, et leurs cerveaux (grand rêve - à coup de guerres - de Tojo et Hiro Hito), elle a tout à y gagner.

Lee Rony 15/10/2016 19:50

Bonsoir Chenzen, le seul.

La fauche fait-elle mieux ? Il n'y a qu'une réalité mais les façons de l'affronter, ou de l'utiliser, sont différentes, en apparences. L'idéologie de la gauche n'est que cela et confrontée au réel force lui est de s'adapter, ou de transformer une société en prison, comme le fit ''feu'' l'URSS et ses affidés. La Chine essaie une solution, le droit de gagner beaucoup d'argent, contre l'obligation de ne rien dire contre le Parti. Celui-ci est-il de ''gauche'' ou n'est qu'un moyen, efficace, de garder le pouvoir pour ses membres;
Il existe un traité de libre échange Chine-Corée. Encore faudrait-il pouvoir différencier ce qui profite à une nation et ce qui rapporte à ses habitants. Il y a aussi un traité entre les pays maritimes de l'Asie du Sud-Est. L'avenir va dans ce sens. Mieux vaux la concurrence que la guerre.

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages