Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 septembre 2016 7 25 /09 /septembre /2016 07:43

 

Korei – Kiyoshi Kurosawa – 2000 – 97'

Sorti chez nous sur grand écran, Séance est en réalité un téléfilm, ce qui n'en diminue pas l'intérêt mais explique des moyens réduits mis à la disposition du réalisateur. Déjà un film de fantôme mais celui-ci est plus le révélateur du quotidien d'un couple que le héros de l'histoire. En effet, tout commence par la disparition d'une enfant. La police ne trouvant aucune piste se résout à s'adresser à une médium. Ce n'est pas la première fois, ni la dernière.

Junko dispose d'un talent reconnu, aussi est-ce à elle que l'inspecteur menant l'enquête s'adresse. Elle vit dans la banlieue de Tokyo, avec son époux, Koji, une existence faite d'ennui et de banalité. Le couple n'a pas d'enfant mais beaucoup d'habitudes.

Koji de son côté est preneur de sons. Un jour alors qu'il fait des enregistrement à proximité du Mont Fuji il ne se rend pas compte qu'une enfant se cache dans sa malle pour fuir un homme qui la poursuit.

S'aidant d'un mouchoir remis par la police, Junko va prouver qu'elle est bien ce qu'elle prétend et retrouver la petite fille dans sa cachette. Elle a donc réussie sa mission, mais ça ne suffit pas à Junko qui voit là une opportunité de se faire connaître et d'échapper à sa morne existence.

Rien ne va se passer comme prévu, évidemment ! Alors que la police est dans la maison la petite fille se met à crier, Koji veut absolument la faire taire. Il va y réussir, un peu trop, puisqu'en relâchant sa pression il va découvrir que l'enfant est morte, asphyxiée.

Changement de plan ! Comment expliquer ce qui s'est passé, que l'enfant se soit retrouvé dans le bagage de Koji, par hasard, que l'ayant trouvé le couple n'ait pas immédiatement averti la police, tout ça pour se faire de la publicité, et qu'elle ait finalement trouvé la mort de cette façon ?

Tout n'est pas perdu, si on peut dire, il suffit de s'organiser autrement, de retrouver le corps, et le résultat, bien que plus dramatique sera bénéfique malgré tout pour notre duo.

 

De plus bien des questions se posent. Comment la médium put-elle retrouver la disparue vivante alors qu'elle ne peut communiquer qu'avec les morts ? Pourtant la petite fille n'était pas morte, enfin le couple était devenu une vraie famille... D'autant que le film commence sur la présentation de l'idée que les êtres humains auraient, parfois, le pouvoir d'incarner des frustrations ou des refoulements psychologiques sous la forme de ''Doppelgänger''.

 

Kiyoshi prend son temps, nous présente ses personnages, leurs espoirs, leurs frustrations et comment ils nourrissent celles-ci au point de les croire devenues réalité. Il prouve que l'angoisse n'a pas besoin d'effets. Qu'un fantôme semble véritable et ce sont les vivants qui perdent leur humanité.

 

Pour autant qu'ils en aient jamais eu.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai vu Cinéma Japon
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages