Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mars 2016 3 30 /03 /mars /2016 07:41

 アナザー – Mizushima Tsutomu - 2012 – 12X24'

En 1972 Misaki était une élève populaire auprès des professeurs comme des autres élèves du collège Yaomikita de Yomiyama. Malheureusement elle trouva la mort au début de sa troisième année. Un accident qui fut traumatisant pour tout le monde. Jusqu'à ce qu'un élève, montrant du doigt le bureau de Misaki affirme qu'elle était toujours là, qu'elle n'était pas morte. Ainsi depuis la classe 3 tout le monde fit comme si elle était toujours là. Le proviseur gardant même sa place pour la remise des diplômes.

Tout aurait pu s'arrêter là, mais il y a une suite.

En 1998 3 élèves, Tomohiko Kazami, Yukari Sakuragi et Isumi Akazawa viennent à l'hôpital visiter Sakakibara Koichi, un futur élève malade de Yaomikita et dans l'incapacité de se présenter. Celui vient d'une autre école, privée, de Tokyo. Ce n'est pas la première fois que l'adolescent se trouve dans cette ville mais il n'y avait jamais habité.

 

 

 

Ils lui apportent une copie des cours du premier semestre.

Alors qu'il prend l'ascenseur dans l’hôpital il est surpris par une jeune fille qui s'y trouve. Il lui demande si elle est une élève de Yomikita, elle opine, si elle a quelque chose à voir au sous sol ? Elle répond que la moitié de son pauvre corps s'y trouve. Koichi regarde la jeune fille s'éloigner dans l'ombre, il lui demande son nom, elle répond, Mei Misaki. Ce n'est qu'à ce moment qu'il remarque qu'à ce sous-sol se trouvent la chaufferie et la morgue.

Koichi est rentré chez lui, c'est son premier jour, il salue Rei, son mainate, bavard mais sympa. Enfin il arrive en classe, est présenté à ses condisciples. Il se présente, c'est à cause du travail de son père parti en Inde qu'il est venu s'installer dans cette ville où il vit chez ses grand-parents, sa mère est morte à sa naissance. Sakakibara s'assied, il reconnaît de l'autre côté de la salle de classe l'ado rencontré de l'ascenseur.

Au moment du sport, activité qui lui est interdite, il apprend que la classe 3 est différente. La 1 et la 2 sont ensemble ainsi que la 4 et la 5. il va visiter l'école. Discutant avec Sakaki, une autre élève il lui demande où est Mei Misaki, la fille qui a un bandeau sur l’œil gauche. À ce moment là seulement il l'aperçoit sur le toit et s'y précipite. Il la trouve occupée à dessiner. Elle ne se souvient pas l'avoir rencontré à l'hôpital, mais lui se souvient qu'elle avait une poupée.

Elle l'interroge, tu es bien Koichi Sakakibara, il opine, ton nom apporte la mort. Une mort incompréhensible au sein de l'école où la classe 3 de troisième année est proche de la mort.

Visiblement il ne sait rien. Mei lui conseille de ne pas lui parler et même de l'éviter.

Tu saurais bientôt pourquoi précise-t-elle.

Pendant le cours de dessin il évoque Munch, dessine un citron qui crie, ce qui déplait à la professeur, Mlle Mikimi.

Il retrouve Mei, elle dessine encore, une jeune femme, en précisant qu'elle aura terminé quand elle aura ajouter les ailes. L'arrivée du bibliothécaire le fait quitter la salle.

Plus tard il retourne à l'hôpital, retrouver Mlle Misono, une infirmière devenue son amie. Il lui demande si lundi dernier une jeune fille est morte. Mais non. Une collégienne est-elle venue, avec un bandeau sur l’œil ? Finalement l'infirmière se souvient, un décès dans un autre service. Elle ignore le nom mais promet à Koichi de lui trouver le nom.

Le lendemain après le cours de littérature, portant sur les Haïkus, il retrouve deux amies, dont l'une, Azakawa, a l'impression de l'avoir déjà rencontré. Impossible, il n'est jamais venu. En rentrant chez lui il passe devant une étrange boutique, son portable sonne, c'est Mlle Misono qui a trouvé le nom en question, quelque chose comme Misaki ou Masaki !

Pourquoi ne pas rentrer dans ce curieux magasin de poupées ? Il est le seul client, il peut jeter un coup d’œil. Les poupées sont impressionnantes de réalisme, surtout celle qui ressemble à Mei. Justement celle-ci arrive pile à cet instant.

Pourtant il n'y avait pas d'autres clients !

Le lieu est idéal pour qu'elle lui montre ce qu'elle cache sous son bandeau.

Un œil de poupée !

Elle lui raconte la vie de cette élève de la classe 3-3, que tout le monde aimait et qui trouva la mort dans un accident. Et qu'un élève dit ''elle est toujours là !'' jusqu'à la photo de classe faite après la remise des diplômes. Elle était là, morte mais présente !

Mais le portable de Koichi sonne, sa grand-mère le rappelle. Le magasin va fermer de toute façon.

Ce n'est pas une bonne idée d'être le camarade de quelqu'un qui n'existe pas, pour les autres. S'il est possible de faire comme si une morte ne l'était pas, l'inverse est possible. C'est le moyen de préserver un semblant d'équilibre. Que celui-ci soit rompu et les morts brutales vont recommencer.

Pourquoi dit-on que cette classe est maudite, pourquoi tant de victimes depuis 26 ans et quelle est la source du mal ? Quel est le vrai mystère de la classe 3 ?

Un fantôme peut-il ignorer sa nature ?

Si vous voulez le savoir vous savez ce qu'il vous reste à faire !

Les fantômes sont nombreux dans l'animation japonaise, peu de séries pourtant présentent des personnages se dégageant des poncifs du genre, Celle-ci y parvient, par la qualité de sa réalisation qui évite la surenchère et les visages trop anguleux, son scénario à la construction minutieuse et son avancée implacable, ses personnages, sa musique, il est bon de souligner le travail de Kô Ôtani, et son héroïne qui montre qu'il n'est pas nécessaire d'être vivant pour avoir du charme.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sans oublier une petite allusion à Lovecraft qui ne peut que me convenir.

ANOTHER

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai vu Animation Japon
commenter cet article

commentaires

Herr Basha 30/03/2016 10:58

Sans oublier des références à certains films d'horreur comme L'Ascenseur ou le premier Damien.

Lee Rony 30/03/2016 17:52

J'avais bien aimé ces deux films. Le second est revenu de l'Enfer pour une série télé... LEE Remick n'en a pas fait autant, dommage !

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages