Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juillet 2017 2 04 /07 /juillet /2017 07:31

Bill Condon – 2015 – 105'

Tout commence dans un train, Mr Holmes qui revient du Japon et rentre chez lui, conseille à un enfant de ne pas tapoter la vitre, avant même que celui-ci passe à l'action. On ne se refait pas. Arrivé à la gare une voiture l'emmène vers sa destination, une grande maison dans laquelle il s'est installé pour sa retraite loin de l'agitation et des tentations londonienne. Il y entre en s'aidant de sa canne. Nous sommes en 1947, Mr Holmes n'est plus un jeune homme.

Sa première visite est pour les ruches, et pour constater que la population est en baisse pour cause de surabondance de décès. Dans l'escalier menant à son bureau il constate de la poussière de plâtre, signe que quelqu'un a visité son antre, sinon comment celui-ci aurait-il pu tomber ?

Il sort d'une boîte, rapportée de son voyage en Asie, un bonsaï, qu'il pose près de la fenêtre, puis ouvre un dossier en se souvenant du Dr Watson, parti trente ans plus tôt pour se marier.

Plus tard un médecin vient le visiter, lui poser quelques questions, s’intéresser à sa mémoire, qui ne semble plus aussi performante qu'elle le fut jadis.

Mr Holmes aime à s'occuper du fils de sa gouvernante, Roger, qui semble intelligent et tout disposé à prendre des leçons venant du détective. Il passe son temps à lire, se souvenir, faire quelques pas. Ses plus belles années sont derrière lui mais la proximité de la mort ne le trouble pas. N'a-t-il pas visité Hiroshima lors de son voyage ? Une expérience marquante pour lui qui vient d'un monde où l'électricité n'existait même pas. Maintenant il lui faut écrire un nom sur sa manche pour s'en souvenir.

Son frère est mort récemment, il dut retrouver la capitale anglaise pour récupérer ses affaires. L'opportunité pour lui de voir un film le montrant menant l'enquête, la dernière qu'il conduisit. Rencontre rare s'il en est.

Roger et sa maman allaient s'en aller, cette dernière ayant reçu une proposition d'hébergement par sa sœur, mais, fort opportunément, Sherlock fait un malaise, réduisant à néant cette opportunité. Temporairement, miss Munroe acceptant l'offre que sa sœur lui présenta. Qu'importe, Mr Holmes continue la rédaction de ses mémoires, particulièrement cette dernière affaire, et cette femme qu'il rencontra alors et la conclusion qui suivit le décès de celle-ci après qu'il lui eut trop clairement exprimé ce qu'il voyait d'elle : il était seul, et destiné à le rester.

Après cela Holmes s'installa dans cette petite maison et s'occupa de ses abeilles pour ne plus blesser quiconque.

Il n'est jamais trop tard pour faire la paix avec soi.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai vu Cinéma
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages