Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 août 2016 4 18 /08 /août /2016 07:21

아랑 - (A-rang) Ahn Sang-hoon2006 – 97'

Il pleut, il fait nuit, deux jeunes lycéennes rentrent chez elles. Elles n'en mènent pas large. Elles aperçoivent une petite fille debout devant un hangar, l'une des deux élèves s'approche, demande à l'enfant ce qui ne va pas, celle-ci ouvre une main contenant des jackstones. Levant les yeux elle présente des orbites sanglantes, comme l'apparition d'adulte qui l'accompagne.

L'adolescente s'évanouit.

 

Un homme en imperméable rentre chez lui, jette quelque chose dans sa cheminée, prend une bière coréenne dans son réfrigérateur. Dehors l'orage ne ralentit pas. Il allume son ordinateur, y trouve un nouveau message, une invitation au Salt Village de Minjung. L'homme se retourne, aperçoit une ombre qui s'approche, il hurle...

 

 

 

 

 

So-young ouvre les yeux une minute avant que son réveille ne sonne. 6 h ! le moment de sortir faire son jogging, avant de s'entraîner aux art martiaux, de s'asseoir devant son ordinateur. Elle s'ennuie quand c'est au tour du téléphone de sonner. Un incendie criminel vient d'être commis, So-young est détective, elle se rend sur les lieux, retrouve son chef, lequel lui présente son nouveau partenaire Hyun-ki. Les experts sont déjà là pour les constatations d'usage. La victime est morte de suffocation, en attendant l'autopsie. Dehors des policiers enterrent un chien retrouvé décédé.

La maison était resté longtemps vide avant que le nouveau locataire s'y installe. Une voisine se souvient qu'il avait vu un psy. Il apparaîtra qu'il avait fait huit ans de prison pour meurtre alors qu'avec des copains il s'était trouvé mêlé à une rixe s'étant mal terminée. Il pourrait s'agir d'une revanche. Chez le psy So-young et son nouvel ami apprennent qu'il souffrait de cauchemars, elle leur montre les dessins qu'il avait réalisé sous hypnose.

 

En mangeant le nouveau duo fait connaissance, lui,explique qu'il en avait marre du labo, des cadavres, il voulait agir,attraper les criminels. Elle, le fit pour retrouver quelqu'un, quelqu'un qu'elle voulait tuer elle n'en dira pas plus et ils se séparent après avoir pas mal bu. Elle ne lui explique pas pourquoi elle avait été suspendu. En fait elle avait agressé un homme soupçonné de viol, après avoir observé son poignet. La personne qu'elle cherche y a une cicatrice.

Dans son studio un caméraman regarde les images prises lors d'un mariage, au cours de celui-ci un événement l'avait effrayé, des perturbations de l'image, une ombre, un œil qui le regardait alors qu'il n'y avait personne devant son objectif. Il reçoit un nouveau message, une invitation... un bruit vient de la fenêtre, du sang commence à en couler, sa caméra se déclenche seule...

La police trouve son corps, assis, mort d'une attaque cardiaque. Les policiers découvrent une photo dans une autre pièce, quatre hommes y figurent. En fait l'autopsie prouvera qu'il est mort comme la première victime des suite d'une intoxication au gaz. Mais un gaz qui ne fut pas inhalé, il dut apparaître à l'intérieur des victimes. Chose qui ne s'était jamais vue. Il finira par comprendre ce qui s'est passé, presque trop tard.

Un homme est chez lui, consultant ses mails sur son agenda électronique il en découvre un nouveau... simultanément la lumière s'allume chez lui, alors qu'il est seul. Mais pas tant que ça puisqu'il croit voir une personne, une femme avec des cheveux longs. Cela ne l'empêchera pas de prendre une douche. Il voudrait crier quand le gaz commence à agir mais en est incapable.

Même mode opératoire que les deux précédents, suffocation et marque d'étranglement. La police découvre le mail, il rappelle un site web trouvé dans les liens des ordinateurs des premiers tués. On y voit au premier plan une maison de sel, des photos d'une jeune femme, des dessins, un hangar, une peinture.

La nuit suivante So-young fait un cauchemar, un homme la suit, s'approche, elle ne peut pas se défendre... et se réveille.

Visiblement ce n'est pas la première fois. Elle commence son enquête en cherchant la propriétaire du site mais apprend que Kim Minjung a disparu depuis 9 ans. Le policier chargé de l'enquête à l'époque a peu de souvenirs, elle vivait seule avec sa grand-mère. So-young profite de sa présence pour visiter la maison de Minjung. Grande, vide depuis la mort de la grand-mère. Enfin, vide est une façon de parler, il y a quelqu'un qu'elle finit par remarquer, et se présente comme une amie de Kim. Elle lui raconte ce qu'elle sait, le talent de dessinatrice de la jeune femme, son amour pour Juno. Le drame quand celui-ci se fit assassiner. Il s'est retrouvé mêlé à une bagarre avec des hommes de Séoul. Après cela Minjung devant étrange, solitaire, puis elle disparue. Des rumeurs coururent qu'elle s’était suicidée mais, catholique fervente, cela ne semble pas crédible.

Il reste à la détective à retrouver la maison de sel.

 

Des collégiennes lui apprennent que ce lieu est hanté, une jeune fille y a vu un fantôme une nuit. Cela ne retiendra pas So-young, bien qu'elle n'y aperçoive rien d'intéressant.

Retour à Séoul, visite aux amis de la première victime. Ceux là même qui lui donnèrent de l'argent pour reprendre sa vie. Après tout ils étaient avec lui quand il devint un criminel. Quand au fait que l'un d'entre eux écrivit sa thèse de doctorat en médecine sur les poisons ce n'est qu'un hasard ! Cet homme chez qui la lumière s'allume, et s'éteint, seule.

 

So-young est certaine que la clé est dans le crime d'il y a dix ans. Elle a une idée, retour sur le site du premier meurtre, elle déterre le cadavre du chien, l'ouvre avec un couteau, entre sa main dans la charogne, et la ressort en tenant une cassette 6 mm. Elle contient des images tournées dix ans plus tôt pendant une expédition de quelques hommes dans un village de la campagne, et leur viol d'une jeune femme.

 

Un viol... elle se souvient... mais son passé n'affecte pas sa compétence, elle va comprendre.

Les fantômes en Asie ont souvent les cheveux long, les ongles cassés et les yeux sanglants. Ceux de ce film ont le masque de la culpabilité, un spectre bien plus dévorant ! Un film qui joue plus sur la psychologie que le gore, tant mieux.

 

Arang fait partie du folklore coréen, nous la retrouverons bientôt...

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai vu Cinéma Corée
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages