Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juillet 2016 5 29 /07 /juillet /2016 07:21

La Recherche Hors-Série 14

(Lise Barnéoud)

Les travaux d'arasement ont débuté sur le mont Cerro Armazones. D'ici dix ans les astronomes du monde entier seront concernés par E-ELT, le Télescope géant européen, dont la construction, après dix-huit ans de tergiversation, vient d'être décidé. Avec son miroir de 39,3 mètres de diamètre, celui-ci capturera quinze fois plus de lumière que les plus grands télescopes actuels. Une surface qui nécessitera des systèmes complexes et inédits de correction de turbulences de l'atmosphère. S'il fallut autant d'année pour en arriver à cette décision c'est que d'autres projets furent prioritaires et que celui-ci avait un prix de départ dépassant le milliard d'euros prévu. Parti sur un miroir de cent mètres de circonférence, celui-ci fut grignoté pour en rester à 39,3. Il sera composé de 798 éléments hexagonaux, chacun posé sur un mécanisme de soutien permettant de contrôler sa courbure et sa position. Les photos reçus par ce miroir primaire seront concentrés vers un miroir secondaire de 4 mètres de diamètres qui la renverra vers un troisième miroir de 3,7 mètres de diamètre qui en fera de même vers un quatrième.

Ouf !

Le faisceau sortant sera dirigé vers les spectrographes et analyseurs. Les observations seront menées sur une gamme de longueur d'onde de l'ultraviolet jusqu'à l'infrarouge moyen.

Boucler le budget fut si difficile que cela reste à faire. Ce n'était pas une raison pour ne pas lancer le projet. Sa première phase est réalisable avec le budget actuel, la deuxième finalisera le télescope conformément au projet initial.

Rendez-vous en 2024, ou 2026. ça tombe bien, j'ai le temps.

 

Opérationnel, l'E-ELT permettra d'observer les galaxies lointaines, donc de remonter le temps pour étudier les étoiles les composant et comment elles enrichirent l'Univers en éléments lourds. Il aidera à mieux comprendre les trous noirs, la répartition et la nature de la matière noire, qui constitue 23% de l'univers mais n'est détectable que par son influence gravitationnelle sur la matière ordinaire. Sans oublier l'exploration de nouvelles exoplanètes, plus près de leurs étoiles, dans la zone ''habitable'', afin d'y chercher des signes de vie.

Quels détecteurs infrarouges pour l'astronomie ?

(Pierre Kern, Pierre-Olivier Lagage, Olivier Gravrand, Johan Rothman)

Les moyens d'observation étaient jusqu'à présent majoritairement consacrés à la détection dans la lumière visible, situation en train de s'inverser. Dans l'espace, le télescope spatial James Webb, qui sera lancé en 2018, scrutera l'Univers dans l'infrarouge, de son côté la mission Euclid de l'Agence spatiale européenne, tentera de percer le mystère de l'énergie noire en observant le ciel dans le visible et l'infrarouge.

Quel est l'intérêt de cette recherche ? Notre Univers est en expansion, par conséquent au fil du temps la lumière émise par les objets cosmiques se décale vers l'infrarouge : plus ils sont lointains, donc anciens, plus il sont observable dans cette longueur d'onde, laquelle traverse les nuages de poussières parsemant le milieu interstellaire. Ainsi le centre de la Voie lactée apparaît noir alors qu'il est rempli d'étoiles. De plus en étudiant leurs trajectoires les astronomes ont-ils détecté au centre de notre galaxie un trou noir supermassif. En outre, la spectroscopie infrarouge, décomposant le rayonnement en fonction de l'énergie des photos qui le constitue, permet de déterminer la nature des molécules présentes dans l'atmosphère des exoplanètes observées.

L'infrarouge, on le voit, présente bien des avantages, mais aussi un inconvénient de taille : ce rayonnement est difficileme à capturer. L'énergie transportée par un photon de lumière infrarouge est plus faible que celle d'un photon de lumière visible, par conséquent il n'arrive pas à libérer les électrons des atomes de silicium, matériau dont sont faits les détecteurs visibles. C'est pourquoi le tellure de mercure cadmium est utilisé.

 

La France est bien placée pour l'exploration et l'exploitation de l'infrarouge, avec Focus, consortium de 9 laboratoires universitaires, du CNRS, du CEA, et de l'Onéra, qui réunit chercheurs et ingénieurs. Focus travaille à l'optimisation d'un détecteur de nouvelle génération capable de déceler des sources astronomiques émettant peu de lumière.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai lu Science
commenter cet article

commentaires

Chenzen, le seul 30/07/2016 12:38

Bonjour Lee.
Un sujet très passionnant ; nous venons des étoiles, elles nous attirent toujours inéluctablement.
Quand à savoir si il y a de la vie dans l'univers, à dire vrai, la question ne devrait même pas être posée, il suffit de regarder la foultitude de formes de vies qui composent tous les biotopes de la Terre pour comprendre qu'elle (la vie) a germé à l'identique PARTOUT dans l'univers. L'anthropocentrisme médiéval n'a plus du mise aujourd'hui.
La démarche de pouvoir observer des planètes telluriques hébergeant la Vie dans la Voie Lactée va dans le sens de cette constatation ; la réponse nous la connaissons déjà, les projets spatiaux servent uniquement à savoir comment se présente ces différentes formes de vie et dans quelques milieux.

Nous, nous sommes déjà deux, la preuve.
Bien à toi Lee.

Lee Rony 31/07/2016 14:49

Bonjour Chenzen, le seul

La difficulté sera de reconnaître une forme de vie qui ne correspond avec aucune de celles que nous connaissons. La science-fiction en a imaginé beaucoup, peut-être quelques-unes que nous trouverons.
Sauf si c'est elle qui nous trouve avant.

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages