Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juillet 2016 2 19 /07 /juillet /2016 07:34

곡성 (Gok-seong) - Na Hong-jin - 2016 – 156'         

La petite ville de Gok-seong connait des événements dramatiques, des crimes violents commis par des individus jusqu'alors pacifiques et qui semblent après leur passage à l'acte dans un état d'abattement interdisant toute audition. La première explication est l'ingestion de champignon avariés qui auraient provoqués les hallucinations engendrant les meurtres, laissant les criminels définitivement lésés intellectuellement.

 

Jong-gu est lieutenant dans cette ville, ce n'est pas le plus motivé ni le plus intelligent des policiers, il convenait pour des affaires banales, cette fois les événements le dépassent, largement.

 

Petit à petit une rumeur va apparaître, elle va impliquer un étranger, un japonais installé dans les bois depuis quelques temps et qui serait à l'origine de ces événements. Un homme ne l'a-t-il pas vu dévorer un chevreuil, cru ? Difficile d'y croire et pourtant les événements étranges continuent, jusqu'à ce que ce soit la propre fille de Jong-gu, Hyo-jin, qui soit impliquée, elle aussi montre des plaques bizarres sur le corps et un comportement agressif inhabituel. Peut-être un shaman pourra-t-il être efficace là où la médecine normale paraît démunie. Celui-ci est cher, mais qu'importe, pour sauver sa fille le policier ferait n'importe quoi.

Jusqu'à aller rendre visite au japonais en question, pour l'interroger, accompagné d'un collègue et d'un diacre, seul homme parlant la langue de l'étranger de la région. L'ermite est absent, seul son chien garde la maison. Puisque le propriétaire n'est pas là pourquoi ne pas visiter, illégalement, la maison. Dans celle-ci les policiers vont découvrir des photos, des victimes comme des assassins, prises avant et après les crimes. De là à penser que c'est la preuve de son implication il n'y a qu'un pas que les policiers franchissent allégrement.

Par ailleurs le shaman commence son intervention, lui aussi accuse le japonais, le décrivant comme un fantôme qui doit être arrêté sous peine de faire encore plus de victimes. Un soir, à l'heure du chien, il prépare un sort agressif contre lui et pour délivrer Hyo-jin. Mais celle-ci souffre lors de la cérémonie, supplie son père d'y mettre fin, ce qu'il fait, interrompant les rites.

L'église ne peut pas agir, alors peut-être faudrait-il être plus expéditif ! Avec des amis Jong-gu retourne voir l'étranger pour l'éliminer, sur place ils tombent sur quelqu'un d'autre qui lui aussi présentent des signes d'une malade inconnue et les agresse, cherchant à les mordre, de plus il résiste aux coups, même un râteau planté dans la tête ne lui fait rien, il en faudra bien plus pour l'arrêter. Quand au japonais ils le poursuivront ensuite, le rattraperont, le laisseront pour mort.

L'est-il pour autant, pas sûr, de même, est-il le vrai responsable des événements, qui est cette jeune femme en blanc qui vient prévenir Jong-gu de ne pas rentrer chez lui avant que le coq n'ait chanté trois fois ?

 

Nous sommes loin de Séoul, de la modernité, dans cette campagne les légendes ont encore cours, les peurs ancestrales, le rôle des chamans...

Ni polar, ni film fantastique, The Strangers réuni les genres, les mélanges à plaisir. À la fin de la projection les deux personnes qui avaient vu ce film avec moi semblaient heureuses qu'il s'achève, alors que sa longueur, sa lenteur parfois, avec des sursauts de violence, concourent à renforcer l'histoire. Jong-gu fait ce qu'il peut face à des forces qui le dépassent. S'affrontant à des apparences trompeuses. Qui est bon, qui est mauvais...

Qui est pire ?

Maintenant que vous savez à quoi vous attendre vous trouverez peut-être un ciné projetant ce film. Laissez-vous possédé, vous en sortirez vivant.

 

J'espère.

 

Quoi que...

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai vu Cinéma Corée
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages