Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 juillet 2016 7 31 /07 /juillet /2016 07:09

George Andrew Romero – 1978 - 139'

Ce film n'est pas vraiment la suite de La Nuit des morts-vivants, il en reprend pourtant le principe et le prolonge.

Les morts-vivants sont de plus en plus nombreux, logique puisqu'ils sont difficiles à tuer, il faut leur tirer dans la tête, et que leurs victimes rejoignent leurs rangs. Les sociétés vacillent, l'apocalypse est à nos portes.

Disons le tout net, ce film n'a rien à voir avec celui présenté dimanche dernier. Autant la réalisation de Tourneur était sobre et jouait sur le non-dit, autant celle de Romero est à l'inverse. Le sang coule, abondamment, les têtes explosent et les cervelles se dispersent alors que les boyaux ont tendance à se trouver sur le sol plutôt qu'à leur place habituelle.

In gore we trust allez vous penser. Et vous aurez raison, avec pour argument, officiel de dénoncer la société de consommation symbolisé par ce centre commercial !

Tout va mal dans ce studio de télévision, les relais ne fonctionnent plus et les techniciens devant les réparer ne répondent pas davantage. Une émission se prépare avec pour invité un représentant du gouvernement venu annoncer la prise des mesures nécessaires contre les zombies. Mais la situation part en vrille, il faut s'en aller, vite. Heureusement Steve est pilote de l'hélicoptère, il propose à sa fiancée, Fran, de profiter de ce moyen de transport.

D'un autre côté les forces spéciales investissent un squat abritant Afro-Américains et portoricains qui, refusant de bruler les cadavres de leurs proches, les garde dans la cave, où ils sont devenus des morts-vivants.

Les choses se passent mal. Heureusement, encore, Roger, un des policiers est un ami de Steve dont il connaît le projet. Il propose à son meilleur, Peter, ami de se joindre à eux.

Voici notre bande des quatre réunis. Du ciel ils observent les affrontements et finissent par se poser sur le toit d'un hypermarché où rodent encore quelques zombies semblables à des spectres rejouant des scènes de leurs vies passées. Mais le danger est toujours là, aux portes de nombreux morts-vivants s'entassent, forcent, Roger se fait mordre... pas de chance.

Sous l'effet de l'angoisse la tension monte entre les survivants, mais un gang de motards investi le centre commercial, défonçant les portes, les laissant ouvertes aux zombies qui se précipitent. Les combats s'engagent, Steve se fait descendre et va se transformer. Fran et Peter s'échappent en hélicoptère que la jeune femme a appris à piloter.

Ils décollent, laissant derrière eux une grande surface livré aux morts-vivants, mais... 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai vu Cinéma
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages