Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juillet 2016 5 08 /07 /juillet /2016 07:22

A Cyborg in Love  (사랑하면 죽는 여자 봉순이) - Kwon Soon-wook (권순욱) – 2016

La porte du laboratoire s'ouvre, un homme portant un masque de chirurgien entre, il s'approche d'un sarcophage, l'ouvre, et regarde la jeune femme allongée. Brusquement celle-ci s'empare de son bras...

 

Plus tard, alors qu'elle se promène un homme la frappe violemment sur la tête, elle s'écroule.

Un couple est en pleine scène de rupture, mais il s'agit d'un test afin de contrôler leurs constantes biologiques. Le résultat n'est pas probant, la jeune femme, Oh Bong Soon ne semble pas ressentir de grandes émotions au grand désespoir du chef d'équipe, et partenaire : Kim Joo-sung. Devant un tableau le directeur Byun présente le projet de sa société, BS electronics, de créer un cocktail d'hormones censé générer un amour éternel.

Il retrouve Kim, et avec lui évoque les difficultés rencontrées à cause de Bong Soon. Le projet est sa chance de prouver sa valeur en tant qu'héritier de la compagnie. Le chef Kim est amoureux de Bong Soon mais ne peut le lui avouer. Celle-ci vient le voir pour souligner que leur ''couple'' ne fonctionne pas. Elle veut le changer et menace de démissionner.

Impossible pour Kim, il l'aime trop. Sur le point de l'avouer un incident survient, des armoires métalliques vont leur tomber dessus quand la jeune femme les retient, d'une main. Ce qui étonnerait Joo-sung s'il ne s'était évanoui. Il se réveille alors qu'elle le porte.

Pas question ! Son image en prendrait un coup. Puisque c'est elle qui faillit se faire écraser il entend qu'elle fasse des tests de contrôles. L'occasion pour lui d'apercevoir sur la nuque de la jeune femme des diodes étranges. Autre problème, impossible de pratiquer une prise de sang, aucune aiguille ne perce la peau de la jeune femme. Il n'y a qu'une éraflure qui laisse apparaître une surface brillante. Quand il veut la revoir, impossible, la peau est à nouveau impeccable. Ce n'est pas une raison pour ne pas aller boire un verre, la spécialité de la jeune femme qui n'est jamais ivre.

Bong Soon

Elle en profite pour lui demander de la retirer du projet BS pour lequel elle pense ne pas être faite alors qu'elle a envie de rester dans l'entreprise. Elle avoue également n'avoir jamais rencontré de boy-friend. Le chef Kim lui demande ce qu'elle pense de lui mais retire sa question comme s'il s'agissait seulement d'une blague. Bong Soon est furieuse, elle se lève, et fait un malaise, droit dans les bras secourables de Joo-sung, qui n'est pas assez fort pour la trainer.

 

Faute d'autre endroit il l'emmène chez lui. La jeune femme reste inerte, de plus il n'entend pas son cœur, et sur sa nuque les diodes sont devenues rouges. Il se souvient des recherches qu'il menait sur la création d'un cyborg, parfait, l'être idéal, mais incapable de tomber amoureux par manque des hormones libérées quand un humain est amoureux. Bong Soon se réveille, s'étonne de s'être évanouie et d'être chez M. Kim. Il fait mine de rien, elle paraît ignorer sa situation.

Bong Soon

Lui connaît la sienne, un nom, Alzheimer ! La démence progresse d'autant qu'il prend mal son traitement. Son thérapeute le lui dit, s'il a un projet il doit le mener rapidement. Un comble que le meilleur cerveau de BS soit si fragile. Et doive laisser le projet conduit avec Bong Soon. Celle-ci n'est pas d'accord et parie avec le directeur Hyun, si elle le bat au bowling il lui accordera un souhait. Quitter le projet BS qui n'avance pas par sa faute !

La couple formé par Joo-sung et Bong Soon est atypique, le savant créa la seconde, qui l'ignore, sans pouvoir lui donner la faculté d'aimer, qu'elle semble avoir développé seule. Elle est plus humaine qu'un simple programme, aussi évolué soit-il. Mais lui est menacé par une dégénérescence mentale qui risque de le transformer en coquille vide. Reste à faire que Bong Soon ne soit plus désactivée sous le coup de l'émotion. Un web-drama en 12 épisodes, entre romance, science fiction et drame. Un cocktail trop vite consommé. Yoon So-hee (윤소희) est parfaite. Vivement qu'un tel cyborg existe !

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai vu Cinéma Corée
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages