Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2016 2 14 /06 /juin /2016 07:50

Paolo Sorrentino – 2015 - 118'

Quel meilleur endroit pour passer quelques semaines de vacances loin du monde, autant que faire se peut, subir quelques examens et autres traitements pour rester en forme, que cette station des Alpes Suisse où chaque jour coute une ''petite'' fortune. Mais ceux qui viennent là ne se soucient pas de ce détail, ils ont les moyens.

Pour l'instant.

Parmi les curistes se trouvent deux octogénaires, même si l'un ne l'est pas encore tout à fait. Amis d'enfance dont la fille de l'un, Fred, est l'épouse du fils de l'autre, Mick. Entre autres événements le mari va quitter son épouse alors qu'ils s'apprêtent à partir en vacances sur une île lointaine. Tout cela parce qu'il est tombé amoureux d'une chanteuse de variétés. Du coup la fille en question reste en Suisse avec son père, lequel est aussi son employeur.

Fred Ballinger est compositeur et chef d'orchestre, reconnu mondialement pour son travail. Justement ce matin-là il discute avec un envoyé de la reine d’Angleterre qui voudrait l'anoblir, elle demande simplement qu'il vienne à Londres pour diriger personnellement une composition que le prince Philippe aime beaucoup : simples songs. Or Fred refuse, non qu'il déteste la reine, la royauté, ou la soprano choisie, Sumi Jo, mais pour ''raisons personnelles''. Il faudra attendre la fin du film pour qu'il en dise davantage, je ne vais donc pas vous en parler ici.

De son côté Mick Boyle est un réalisateur qui connut son heure de gloire, quelques années plus tôt, et qui est là avec une équipe de scénaristes pour préparer sa prochaine œuvre, un film testament qui devrait être le point d'orgue de sa carrière. Laquelle depuis quelques temps s'est détournée du succès, à moins que ce ne soit le contraire. La vedette est déjà choisie, et les producteurs n'ont acceptés le projet que grâce à elle, Brenda Morel doit sa carrière à Mick qui la lança quelques décennies plus tôt. Brenda Morel qui viendra sur place lui annoncer...

Outre ces compères, sont aussi présents Jimmy Tree, un acteur venu préparer son prochain rôle : Hitler, lui dont on se souvient pour avoir incarné un robot, Q, sans remarquer qu'il participa à de biens meilleurs films ; un homme qui ressemble à Diego Maradona, sans être nommé, obèse, marchant difficilement, toujours suivi d'une infirmière avec une bouteille d'oxygène mais qui retrouvera, pour un moment son habileté en jouant avec une balle de tennis, l'envoyant de plus en plus haut. Arrivera Miss Univers, qui se montrera plus intelligente qu'attendu. Bref, une ménagerie dans un parc loin de ses habitudes, le cadre idéal pour se laisser aller à asséner des vérités trop longtemps dissimulées.

Quand aux conséquences...

Le film de Sorrentino est sur le temps qui passe, le coût de la réussite, et de l'éloignement de celle-ci. Distribution haut de gamme, Michael Caine, Harvey Keitel, Jane Fonda... Réalisation alternant le m'as-tu vu et les plans inspirés, l'agressivité, le ridicule et l'émotion. 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai vu Cinéma
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages