Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juin 2016 7 19 /06 /juin /2016 07:49

Los Ojos de Julia – Guillem Morales – 2010 – 116'

Quand Julia apprend la mort soudaine de sa sœur Sarah, tout semble indiquer qu'elle s'est suicidée. Mais Julia n'accepte pas cette version des faits et commence à passer au crible les évènements qui ont eu lieu les derniers mois avant le drame. La découverte d'éléments déconcertants, en désaccord avec la personnalité de Sara, et sa rupture de contact avec son entourage, ne font que nourrir les soupçons de Julia quant aux circonstances réelles du décès. Décidée à résoudre l'énigme de cette ultime période, Julia devient l'objet d'une singulière menace qu'aucune autre personne autour d'elle, y compris son mari Isaac, ne semble percevoir, alors même que la maladie dégénérescente dont elle souffre prend le dessus, la plongeant petit à petit dans l'obscurité. La compréhension et l'amour d'Isaac avaient jusqu'alors eu raison des attaques de cécité de Julia, mais une série d'incidents inquiétants, et toujours p lus violents, menacent son équilibre, l'enfermant inexorablement dans le monde des ténèbres, à la merci de la présence terrifiante qui s'y terre.

La cécité donne des visions, fait apparaître des secrets tapis dans l'ombre ou révèle certaines faces cachées. Les Yeux de Laura MarsThe Eye ou encore Ouvre les yeux ont suffisamment œuvrés dans ce sens pour que chaque nouvelle incursion du thème dans le cinéma de genre demande à trouver un angle différent, des images plus fortes, des terreurs plus intenses.

Guillermo Del Toro et son équipe compilent les règles du genre, avec un regard sur Hitchcock pour l'ambiance, pour obtenir un résultat digne de ce nom, sans abus d'effets faciles, de conventions évidentes, pour créer le labyrinthe où le spectateur pourra se perdre avec plaisir.

Morales tient son film, sait en montrer le minimum pour attiser l'imaginaire et manipuler l'esprit du spectateur. L'ensemble est parfaitement construit, peut-être un peu trop prisonnier de sa mécanique, mais ne boudons pas notre plaisir et sachons le regarder sans chercher à deviner ce qui va arriver.

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai vu Cinéma
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages